01/06/2012 - La carnitine un supplément qui compte


Transformer la graisse en muscle avec la carnitine : info ou intox ?


La carnitine est connue comme le supplément associé à la performance par sa faculté à mobiliser les graisses. Or cette propriété intéresse aussi bien les sportifs que les personnes voulant perdre du gras. Son effet « combustion des graisses » économise du même coup le glycogène. Ce qui est utile, pour les sports sollicitant à la fois force et puissance comme la musculation.

Qu’est-ce que la carnitine ?
La carnitine a été découverte par des chercheurs russes en 1905. Cette dame a plus de 100 ans d’utilisation et d’études derrière elle !
Malgré des études assez contradictoires, la carnitine reste un supplément qui compte pour les bodybuilders.
C’est un acide aminé dit non essentiel, car il est synthétisé par le foie, à partir d’autres acides aminés : la lysine et la méthionine.
90% des réserves de carnitine sont dans les muscles squelettiques. La principale source alimentaire est la viande rouge et le porc. Certains estiment que son assimilation n’est pas prouvée et que seuls 5 à 15% seraient absorbés.
Il serait assez difficile d’augmenter le taux de carnitine à l’aide de la seule alimentation, d’où l’intérêt des suppléments à base de carnitine.
Ceci est d’autant plus vrai que la carnitine transporte tous les nutriments, c’est-à-dire les glucides, les lipides et aussi les acides aminés vers les mitochondries pour les convertir à leur tour en énergie. En associant des protéines à la carnitine, on évite cette déperdition et le corps préférera les graisses, aux glucides et acides aminés, tout en restant en phase anabolique.

La carnitine pour la performance et contre les graisses
Selon une étude de l’Université de Nottingham, publiée en 2011 dans le Journal of Physiology, l’association carnitine et glucides augmente la teneur des muscles en carnitine, par le biais de l’insuline.
Plus il y a de carnitine dans les muscles, plus l’utilisation des glucides est réduite au profit de celle des lipides pendant un exercice de faible intensité. Elle épargne donc le glycogène musculaire.
Et pendant un exercice de haute intensité, la perception de l’effort est réduite et l’entrainement plus performant.
Dans cette étude,14 nageurs, triathlètes, cyclistes ou coureurs ont reçu soit un placebo, soit une boisson pour sportifs contenant 80 g de glucides soit une boisson pour sportifs et 2 g de L-carnitine-L-tartrate, deux fois par jour pendant 24 semaines.
La quantité de L-carnitine a augmenté dans les muscles du groupe supplémenté en carnitine. Lorsque les chercheurs ont soumis ce groupe à un exercice de 30 minutes à 50 % de leur VO2max à la fin des 24 semaines, ils ont remarqué que les sujets ont utilisé moins de glycogène pour produire de l’énergie - c'est donc qu'ils ont utilisé plus de matières grasses.

Ce serait donc vrai ?
La forme L-acétyl-Carnitine est plus connue pour ses propriétés anti-graisse.
Les cellules disposent d’une centrale d’énergie : les mitochondries, lieu où les sucres et acides gras se convertissent en énergie.
La carnitine transporte les acides gras dans les mitochondries pour leur donner plus d’énergie, d’où un meilleur rendement d’énergie musculaire. Ces graisses transportées sont dégradées, utilisées et brûlées par un phénomène de béta-oxydation, au lieu d’être stockées.
Ces réserves de carnitine permettent de continuer l’entrainement à un moment où les muscles ont perdu leur glycogène, et font reculer la fatigue.
Le fait de mobiliser ces acides gras permet de s’entrainer plus et de continuer à fabriquer du muscle.
Même si vous ne vous entrainez pas, la carnitine convertit les acides gras et force votre corps à brûler de la graisse donc permet d’éviter le stockage corporel.
En association avec une diététique correcte, la graisse se convertit en énergie au fur et à mesure, sans risque de stockage.
Comme le corps fabrique plus d’énergie en présence de carnitine, lors de l’entrainement, l’énergie et la résistance augmentent. Et, plus vous vous entrainez, plus vos muscles grossissent.
Cette hausse d’énergie permet une récupération plus rapide pour un entrainement plus intense et plus productif.




De l’énergie à revendre avec la carnitine !
Selon cette autre étude, la carnitine serait bien meilleure que la caféine pour l’énergie. Car l’énergie générée par la caféine est rapide et de courte durée, tandis que celle issue de la carnitine a des effets longue durée, rendant votre performance meilleure à l’entrainement.
Cette deuxième source d’énergie, convertie depuis les acides gras de votre alimentation par les mitochondries, est bien plus puissante, et presque sans limites, puisque le corps est capable de stocker les lipides, relançant ainsi sans fin le cycle de l’énergie en épargnant le tissu musculaire. La carnitine, qui mobilise les graisses de l’alimentation, des cellules ou circulant d’un organe à un autre, vient ainsi en soutien de l’énergie issue du glycogène -que l’organisme économise- pour un travail intense de longue durée.
Il faut savoir que, dans le muscle en activité, la demande d'ATP est extrêmement forte : elle est 1000 fois supérieure à celle du muscle au repos ! Cette forme d’énergie supplémentaire sera donc précieuse.

La carnitine fait reculer la fatigue
De même le « ressenti » de la fatigue serait moindre.
La L-carnitine empêche également la douleur musculaire post-effort. Des sujets non entraînés ayant reçu 3 grammes par jour de L-carnitine pendant 3 semaines, ont vu leurs douleurs musculaires dues à l'exercice et les dommages sur le muscle considérablement réduits. D’après les chercheurs, cela viendrait de la capacité de la L-carnitine à transporter plus de sang et d'oxygène vers les muscles fatigués. Non seulement la performance physique augmente mais l’effort paraît moins dur.

La carnitine fabrique du muscle !
En plus d’un pourcentage de graisse plus faible et d’une énergie plus intense, la carnitine favorise un environnement propice à la prise de masse, car elle aurait une action sur la testostérone libre.
Pour fabriquer plus de muscle, il faut la présence de cette hormone naturelle qu’est la testostérone.
Il faut expliquer la différence entre la testostérone chimique et la testostérone libre. La chimique est liée à une molécule comme une protéine, qui cesse d’être libre et ne peut être correctement absorbée. Celle-ci n’est donc pas utilisable (comme 98% de la testostérone qui est liée), pour construire de la masse.
La testostérone libre, quant à elle, circule dans tout le corps. La capacité à gagner du muscle dépend de cette testostérone libre.
Si on augmente le nombre de récepteurs de la testostérone libre, alors le pourcentage utilisable est plus grand.
Accumuler plus de testostérone dans les cellules musculaires permet de synthétiser plus de protéines en faveur de la masse musculaire.
2g de carnitine par jour suffisent à augmenter le nombre de récepteurs d’androgènes, donc la quantité de testostérone libre utilisée par les cellules est plus importante. La synthèse des protéines augmente et la capacité à gagner du muscle aussi.
De plus, une plus grande masse musculaire aurait une capacité à brûler les graisses plus élevée et la quantité de graisse d’un individu est déterminée par sa quantité de testostérone.
D’après une étude clinique de 21 jours, les chercheurs et les scientifiques de l'Université de laboratoire du Connecticut de la performance humaine ont mis en évidence que la L-Carnitine a augmenté le nombre de récepteurs aux androgènes, par rapport au groupe placebo. (vérifier source).
L’effet de L-Carnitine sur les récepteurs des androgènes est la clé de sa capacité à améliorer la capacité physiologique de l'organisme à puiser plus de testostérone libre dans les cellules musculaires. En conduisant « anaboliquement » la testostérone active directement dans vos muscles, la carnitine favorise la croissance musculaire.
La L-Carnitine  propose donc un environnement de récupération favorable à l’anabolisme, tourné vers le gain musculaire.

Conclusion
La L-Carnitine offre plusieurs avantages pour l’endurance, la perte de poids, et la prise de muscle. Elle se doit donc de figurer parmi les suppléments incontournables de la musculation, compte tenu de ses propriétés anabolisantes, permettant d’utiliser la testostérone libre pour augmenter la synthèse des protéines !
La différence entre ces deux effets serait la dose : si 1500 mg de carnitine suffisent à déclencher la perte de graisse, il faudrait passer à 3000 mg pour obtenir un effet significatif sur les récepteurs de testostérone.

Wall B, et al. Chronic oral ingestion of l-carnitine and carbohydrate increases muscle carnitine content and alters muscle fuel metabolism during exercise in humans. J Physiol 2011 589,4; 963-973. Doi: 10.1113/jphysiol.2010.201343. Kraemer, W.J., Spiering, B.A., et. al., Androgenic responses to resistance exercise: effects of feeding and L-carnitine. Medicine and Science in Sports Exercise. 2006 July; 38(7): 1288-1296. Kraemer, W.J., et. al., Effects of L-carnitine tartrate supplementation on testosterone and muscle androgen-receptor content after resistance exercise. Presented at Experimental Biology Conference, Washington, D.C. 2004.

=> Retour au Blog

Commentaires (ajouter le vôtre)

Ajouter un commentaire


Commentaire
pseudo:
 
e-mail*
 
Poster une photo/une vidéo :  
 

 
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer un site internet