Le meilleur sport c’est celui qu’on aime faire

Le sport plaisir est le meilleur pourvoyeur de bien-être

Faire le même sport que le copain ou la copine pour suivre le mouvement, si on n’est pas motivé(e) à fond, ça ne marche pas sur le long terme. Car pour se sentir bien en faisant du sport, il faut trouver le bon, celui qui vous donne la patate et vous file la banane. Sport d’équipe, cours collectifs, ou sport individuel, peu importe celui que vous choisirez. Certains ont besoin de faire partie d’un groupe pour se sentir bien, d’autres vont trouver jouissif de partir courir tout seul au petit matin, d’autres encore auront besoin de compétition.

Se bouger c’est bien, mais encore faut-il trouver le petit truc en plus qui donne envie de se lever pour y aller. Chacun son sport et chacun son rythme. Si cela ne nous convient pas on va s’inscrire et laisser tomber au bout de quelques séances. Le type de sport, l’intensité et la fréquence sont autant de facteurs qui influenceront votre décision et vous encourageront ou pas dans votre pratique régulière. Si la salle de sport est trop loin, si les horaires sont mal adaptés à votre mode de vie, si le prof n’est pas sympa… ces contraintes vont réduire le bien-être associé à la pratique du sport. Il faut être de bonne humeur pour y aller et améliorer encore son humeur.

En suivant un groupe de 914 adultes d’âge moyen et en bonne santé, à l’aide d’un accéléromètre mesurant leur activité physique et de questionnaires pour rendre compte de leur habitudes quotidiennes, de leur bien-être, de leur seuil de douleur ou de dépression.

Les plus sédentaires ont un niveau de bien-être plus faible que ceux qui pratiquent une activité physique régulière. Même ceux pratiquant une activité d’intensité légère ressentent un niveau de bien-être important et des signes de dépression moindres, derrière ceux qui pratiquent une activité à intensité modérée, bien plus satisfaits psychologiquement. Mais ceux qui tirent le plus de bénéfices de l’activité physique sont ceux qui se mettent au sport après une période d’inactivité.  Ceux qui ont une activité d’intensité élevée n’ont pas forcément le meilleur ressenti, ce qui prouve que le bien-être est un sentiment bien subjectif. Cela prouve également que le bien-être n’est pas forcément associé à une pratique ultra sportive et que l’activité modérée, plus ludique serait bien plus bénéfique. Les activités se répartissent ainsi : la marche tranquille est une activité physique légère, la marche rapide ou la course à pied permettant de parler sans être essoufflé avec augmentation du rythme cardiaque et de la transpiration, correspond à une activité modérée ; une activité dite élevée est l’étape supérieure à l’activité modérée qui ne permet pas de soutenir une conversation.

mettez de l’intensité dans vos entrainements

  • NO PUMP XTREME (420gr)

    NO PUMP XTREME est le meilleur booster de pré-entrainement pour donner à vos séances, grosses congestions, volume musculaire et une intensité extrême !    *DEAL FITADIUM : Remise supplémentaire exceptionnelle de...

    Superset Nutrition

    Pré-workout Volume Extrême!

    L'avis du Team Fitadium

    NO PUMP XTREME est le meilleur booster de pré-entrainement pour donner à vos séances, grosses congestions, volume musculaire et une intensité extrême

     

    *DEAL FITADIUM : Remise supplémentaire exceptionnelle de -20% sur le tarif généralement constaté !

    31,92 €

    39,90 €

Si l’exercice intense est bénéfique pour ceux qui aiment ressentir l’euphorie de la douleur musculaire, il ne convient pas à tous et n’est pas vraiment lié au bien-être dans cette étude, alors que des études antérieures avaient démontré cet effet dopant de l’intensité.

L’exercice est la clé de la santé mais aussi du plaisir, condition essentielle de la pratique, c’est pourquoi les chercheurs cherchent ce point critique qui est celui du sentiment de bien-être optimisé.

Si certains sont accros à l’activité intense du fait de la satisfaction qu’elle leur procure, ce n’est pas le cas de la majorité qui trouvera plutôt son bonheur dans une pratique modérée, meilleure pour la santé physique et mentale, à moins d’être un peu maso.

On n’a donc pas encore trouvé quelle est la pratique idéale pour tous.

Journal of Health Psychology February 2017,Physical activity intensity and subjective well-being in healthy adults. Photo Shutterstock.com/George-Rudy

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire