Une bière protéinée, sinon rien…

Au moment des fêtes de fin d’année, personne ne voudrait avoir à choisir entre une protéine et une bière entre amis…

Juste après l’entrainement, avez-vous déjà pensé à concilier les deux et vous permettre de coupler la bière et la prot’. Une bonne idée ou pas ?

L’alcool post-entrainement

De la bière avec de la whey protéine, c’est possible

L’alcool post-entrainement n’est décidément pas une bonne option pour notre corps, et nous le savons bien. Mais le plaisir d’un verre est aussi indispensable après une dure journée de travail qu’après une sortie de vélo entre potes, ou une dure séance. Lorsque la température extérieure est élevée, ou qu’on veut simplement se détendre, rien ne remplace une bonne bière fraîche. Si seulement il était possible de joindre l’utile à l’agréable, sans annuler le bénéfice de l’entrainement, en optant pour une bière à base de protéine ?

Arrêter de boire ? pas question. L’alcool a cette particularité de n’apporter aucun nutriment sauf des calories vides, alors certaines marques se sont dit : « pourquoi ne pas y ajouter de la whey protéine ? »

Optez plutôt pour de la whey… sans alcool

On a 7g de protéine par bouteille, 13 g de glucides et 178 calories, chez Brewtein, alors que Nutribeer a préféré rester dans une faible proportion de calories en se contentant de 4g de protéine par bouteille, pour 7 g de glucides et un total de 122 calories. Les deux goûts  ne s’en ressentent pas, et cela reste de la bière qualitativement correcte avec un pourcentage d’alcool entre 4 et 5%.

Bon, pas de quoi s’envoler sur nos rations quotidiennes, dans ces proportions, me direz-vous, mais si au moins ça enlève la culpabilité de boire une bonne bière, tout en nous gardant le plaisir de celle-ci, ce sera au moins ça de gagné.

Une bière utopique

En fait, cette bière n’est pas encore commercialisée, il s’agissait de l’idée d’une start up américaine qui cherchait à lever des fonds, mais son concept n’a pas séduit les investisseurs. Présentée comme une bière de récupération, destinée aux sportifs, elle vise à satisfaire un double besoin. L’idée n’était pourtant pas si mauvaise puisque le marché mondial de la bière ne cesse d’augmenter, tout comme celui de la nutrition sportive. Toutefois, les buveurs de bière et les consommateurs de suppléments, qui n’ont en principe pas le même tour de taille, ne vont peut-être pas apprécier d’être classés dans la même catégorie…

Cela aurait pu être toutefois une bonne nouvelle, si le plaisir de l’entrainement et celui du week-end n’étaient plus incompatibles

Une bière spéciale pour l'entrainement

Et vous vous en pensez quoi ?

Sinon, en attendant, vous pourrez vous rabattre sur le calendrier de l’avent, made in UK, pour découvrir une nouvelle bière chaque jour, sans vous soucier des protéines… une fois n’est pas coutume.

Sources: culture-nutrition.com, muscleandstrength.com, Photo www.kickstarter.com, Supplemental Brewing, legeekcestchic.eu

Noter l'article
(1 vote, Moyenne: 4/5)
Une bière protéinée, sinon rien…
Au moment des fêtes de fin d’année, personne ne voudrait avoir à choisir entre une…
4 sur 5 1 votes
#coach
#1
Les muscles se construisent avec patience et détermination
13 signes qu’il vous faut une détox