Difficile de digérer la protéine de lait ?

La protéine de lait difficile à supporter ?

Quelles sont les alternatives pour les intolérants au lactose ? De plus en plus d’appels à nos coachs concernent la difficulté à supporter les protéines de lait ou les inconvénients digestifs qui en découlent.

L’intolérance au lactose

Les vraies intolérances sont génétiques

Peu d’adultes sont,  en réalité, concernés par une réelle intolérance au lactose, pourtant il n’est pas rare d’en rencontrer qui craignent le lait et les produits laitiers. La faute à une enzyme digestive qui s’appelle le lactase, qui permet de digérer le lait jusqu’à l’âge de 6 ans environ, et qu’on perd avec le temps, ou avec de nouvelles habitudes alimentaires dues à la diversification de l’alimentation.

Seules les vraies intolérances sont génétiques, et obligent à supprimer toute source de lait, le reste n’est que de l’inconfort généré par le manque de cette enzyme qui permet de dégrader les protéines de lait.

Vous pensez être à l’abri si vous ne prenez pas de lait, mais du lactose il y en a aussi dans les glaces, les produits laitiers dérivés, certains desserts… et les protéines en poudre. Les pratiquants de musculation sont donc aux première loges.

Si vous ressentez des ballonnements, des gaz et des problèmes de transit, suite à la prise de votre protéine, vous êtes concerné.

Par quoi remplacer la protéine de lait ?

Les protéines végétales

Les protéines végétales ont aujourd’hui une qualité aussi bonne que les autres types de protéines et offrent une alternative non négligeable pour les intolérants au lactose ou pour ceux qui cherchent à varier leurs sources de protéines.

Les protéines d’œuf

Aux débuts du culturisme, on ne jurait que par elle, malgré son goût un peu difficile. Aujourd’hui, elle a évolué en goût qui est désormais excellent et garde toujours une très bonne valeur biologique tout en étant riche en BCAA et en acides aminés soufrés. Pour certains, elle reste la référence en termes de protéines non laitières.

Les protéines de bœuf

De plus en plus utilisées, par les athlètes de haut niveau, du fait de la richesse de leur profil d’acides aminés, leur concentration élevée en protéines, et 100%  compatibles avec le régime paléo, elles offrent un potentiel de volume musculaire étonnant.

La protéine de lait + lactase enzyme

Si vous tenez absolument à prendre de la whey, sachez que le lactose y est généralement très faible, voire inexistant, compte tenu des procédés de fabrication qui les filtrent. C’est la même chose si vous prenez de la caséine, mais le lactose est beaucoup plus présent.

Il suffit quelquefois de prendre des doses un peu plus light au début pour habituer l’organisme à digérer le lactose et surtout prendre vos protéines avec de l’eau –et non du lait-. Mais si l’inconfort digestif subsiste, sachez que vous pouvez prendre un supplément de lactase qui va faciliter la digestion et vous permettre d’assimiler ce type de protéine comme un bébé. Vous pourrez ainsi continuer à vous gaver de protéines dans le cadre de votre programme alimentaire, pour prendre un maximum de muscle et ce, sans aucun inconvénient!

Noter l'article
Aucun vote
Difficile de digérer la protéine de lait ?
Quelles sont les alternatives pour les intolérants au lactose ? De plus en plus d’appels…
0 sur 5 0 votes
#coach
#1
Make each day your masterpiece
#2
Sois ta propre source de motivation !
#3
Il n’y a pas de substitut au travail acharné. Sois toujours humble et affamé.
Qui veut de la protéine pas chère ?