Je n’ai pas la pêche à l’entrainement: que dois-je faire?

Que faire quand on n'a plus la pêche à l'entrainement?

Tous les sportifs connaissent des périodes où l’énergie et la force ne sont pas au rendez-vous. Nous savons tous que pour progresser, il faut être capable de se dépasser en repoussant les limites toujours plus loin. Mais est-ce toujours possible ?

Tout d’abord, il faut admettre que nous ne sommes pas des machines et que pour maintenir une courbe de progression, il faut que de nombreux paramètres soient réunis. Même les scientifiques ont bien du mal à quantifier le niveau de stress, d’humeur et la variabilité psychique de l’athlète. Parfois, de manière inexpliquée, nous ne sommes plus aussi performants, nous perdons de la motivation. 

Bref, nous allons à la salle avec des semelles de plomb… ! Alors, pas de panique, on se pose et on fait le point sur les éléments qui influencent nos capacités physiques. C’est nécessaire pour vite retrouver la pêche à l’entrainement!

Le repos

C’est la première cause de perte d’énergie et de manque de motivation. La plupart des pratiquants pensent que plus la fréquence des entraînements est élevée, meilleure en sera leur progression. Cette erreur est récurrente chez les débutants à qui il tarde de voir leur corps se transformer. 3 à 4 séances de 60 à 75 minutes par semaine est la moyenne à ne pas dépasser pour maintenir une bonne progression. Sachant que c’est pendant le repos que les muscles fortement sollicités se développent, il est donc indispensable de leur accorder suffisamment de temps de récupération. Il est même conseillé de prendre 1 semaine complète de repos toutes les 10 à 12 semaines. Cela permet aux muscles de se reconstituer à 100% et de se recharger en énergie. Vous serez surpris de la forme que vous retrouverez après cette semaine de repos total.

L’alimentation

Probablement le paramètre le plus difficile à gérer, mais tellement essentiel. C’est l’aspect qui mérite le plus notre attention et qui étonnamment, est le plus souvent négligé. L’entrainement vous occupe 3 à 4 fois par semaine et cela pendant 1h15 maximum, alors que vos repas doivent être gérés chaque jour entre 3 et 5 fois, collations comprises. Il est donc utile, voire indispensable de refaire le point sur votre alimentation. Nombre de calories, qualité de vos aliments, fréquence de vos repas, quantité de protéines et de glucides. Repas trop gras, trop riche en sucre, mal équilibrés sont des éléments qu’il faut revoir quand la fatigue devient chronique. De plus, le programme alimentaire qui vous a permis d’aller d’un point A à point B n’est plus forcément adapté pour rejoindre le point C.  Faites évoluer votre alimentation aussi … !

Un programme complet pour continuer à progresser

#Fitadium

Les compléments alimentaires

Un programme associant les bons suppléments peut être la clé pour sortir des périodes où la fatigue entrave votre évolution. Faciles d’utilisation et apportant à l’organisme les ingrédients dont il a besoin aux moments opportuns, les compléments alimentaires sont capables de vous permettre de retrouver la bonne énergie et la forme indispensable à votre progression. Il est néanmoins important de les choisir en fonction de votre niveau et de votre objectif pour qu’ils soient efficaces.

Les vitamines: toujours bonnes à prendre

#Fitadium
Superset Nutrition
Vita max (60 caps) – vitamines

Questionnaire de surentrainement de la Société française de médecine du sport, Flore et al.

Noter l'article
Aucun vote
Je n’ai pas la pêche à l’entrainement: que dois-je faire?
Tous les sportifs connaissent des périodes où l’énergie et la force ne sont pas au…
0 sur 5 0 votes
#coach
#1
Ça ne sera pas facile mais ça en vaudra la peine
#2
Celui qui veut atteindre un objectif lointain doit faire de petits pas
#3
Si tu ne réussis pas du premier coup, essaie de faire ce que ton coach t'a dit dès le début
7 manières de retrouver la motivation à la salle