8 aliments brûleurs de graisses à connaître

Quels sont les aliments qui brûlent les graisses?

On va parfois chercher très loin ce qu’on a sous la main dans sa cuisine. En effet, les aliments aux effets minceur sont nombreux. Pour mieux brûler les graisses et faire perdre du poids, ils est utile de les connaitre et de les mettre au menu.

Cela ne vous dispense pas de dépenser des calories et de choisir des compléments brûleurs de graisses. Mais votre alimentation elle-même compte beaucoup dans la réussite de votre objectif, alors autant choisir les meilleurs aliments brûleurs de graisses anti-calories. Des boosters comme le piment et le café, on s’en doutait. Pourtant, d’autres aliments que vous connaissez bien peuvent peut-être vous surprendre ! Alors n’hésitez pas à ajouter ces 8 aliments brûleurs de graisses à toutes vos recettes!

Quels sont les meilleurs aliments brûleurs de graisses ?

Le piment augmente la dépense calorique

Il contient une substance, la capsaïcine, qui stimule la sécrétion de deux hormones cortico-surrénales, l’adrénaline et la noradrénaline. L’adrénaline et la noradrénaline stimulent le système nerveux et augmentent le métabolisme. L’organisme va alors puiser dans ses réserves et y trouver les calories nécessaires pour maintenir un métabolisme plus élevé. De plus, ces deux hormones ont l’effet inverse de l’insuline. Au lieu de stocker les sucres, elles vont les déstocker pour les convertir en énergie. Autre propriété intéressante de la capsaïcine pour les adeptes de la musculation, elle inhibe partiellement la substance « P » responsable de la transmission du message de la douleur.

Découvrir le Redburn

Les céréales complètes favorisent la satiété

Riches en glucides complexes, elles vous apportent l’énergie nécessaire pour maintenir un niveau d’intensité élevée lors de l’entrainement. L’avantage est qu’elles ne provoquent pas de pic d’insuline, donc de stockage sous forme de masse grasse. En effet, les céréales complètes (riz, pâtes complètes …) sont à privilégier dans le cadre d’une sèche. Car leur indice glycémique est bas, c »est-à-dire qu’ils limitent la réponse en quantité d’insuline suite à l’absorption de glucide. Elles fournissent également de l’énergie disponible sur plusieurs heures. De plus, il a été démontré que les pics d’insuline stimulent l’appétit et sont donc déconseillés lors d’une phase de restriction alimentaire. Enfin, les fibres contenues dans les céréales complètes permettent un transit intestinal optimal et dégonflent les viscères pour un ventre plus plat.

Le thé vert booste la perte de poids

Le thé vert contient une molécule stimulant le système nerveux central (un peu comme la caféine), c’est l’épigallocatéchine (EPGC). En stimulant le système nerveux central, on consomme davantage de calories. Un peu comme le carburant de votre voiture quand vous roulez plus vite. Vous avez donc moins de risque de stocker de la masse grasse. Choisissez le de préférence non fermenté, car la fermentation détruit 80% de l’EPGC contenue dans le thé.

Les légumineuses sont bonnes pour la ligne

Ce sont tous les légumes et haricots secs (lentilles, pois chiches, fèves, flageolets, haricots blancs et rouges…). Ils sont très riches en protéines (macronutriment qui influence le métabolisme sans agir sur le système nerveux central). Elles activent le métabolisme directement et indirectement en accroissant la masse musculaire. De plus, les légumineuses apportent des glucides à indice glycémique bas et ont un effet coupe-faim.

Les poissons gras sont riches en omega-3

Certains poissons sont très riches en oméga 3, acides gras essentiels qui permettent l’utilisation des mauvaises graisses comme carburant et présentent également l’avantage indéniable de diminuer la sécrétion de leptine (hormone peptidique qui régule l’appétit). C’est elle qui accélère le message de satiété lors d’un repas et limite les envies de grignotage sucré.

Les protéines tonifient les muscles

Les protéines sont les gardiennes de la masse musculaire. Non seulement, elles coupent la faim mais des muscles forts ont besoin d’énergie et la protéine a un effet thermogénique élevé. Sa digestion brûle des graisses! Elles sont efficaces sous toutes leurs formes : poissons, laitages, œufs ou viande maigre et même protéine en poudre. Les volailles en particulier, apportent une bonne quantité et qualité de protéines, qui comme nous l’avons vu précédemment accélère le métabolisme actif et basal, avec moins de 6% de matières grasse.

Découvrir la Whey Advanced

La cannelle contrôle la glycémie

Cette épice permet en effet de diminuer les quantités de sucre pour aromatiser les desserts, mais son action va plus loin en régulant le taux de sucre sanguin et par conséquent les pics d’insuline. Elle est depuis longtemps utilisée dans les pays asiatiques pour traiter le diabète. De plus elle est riche en catéchine (famille des flavonoïdes) une molécule anti-oxydante qui permet une meilleure digestion. Avoir une glycémie plus basse, c’est l’assurance de favoriser l’élimination de la graisse abdominale.

Le café augmente le métabolisme

Pour les mêmes raisons que le thé vert, la caféine, substance psycho-active, va stimuler le système nerveux central et le système cardio-vasculaire entraînant ainsi une augmentation des calories brûlées. De plus, la caféine a une action diurétique permettant de désinfiltrer l’eau contenue dans les cellules graisseuses. Toutefois, si elle est bénéfique à doses normale, il ne faut pas dépasser les doses sachez que les gros consommateurs de café (>8 tasses par jour) auront  une diminution des récepteurs musculaires à l’insuline et favoriseront ainsi le stockage graisseux.

Avec la liste de ces 8 meilleurs aliments brûle-graisses naturels et faciles à mettre au menu, vous êtes certains de favoriser la combustion des graisses et le déstockage et de faire ce qu’il faut pour perdre du poids sans en avoir l’air.

NB : Il ne faut pas confondre quantité d’insuline sécrétée et sensibilité des récepteurs musculaires à cette hormone ! il faut limiter la circulation d’insuline et en augmentant ces récepteurs, on diminue sa circulation libre dans l’organisme = 2 moyens de limiter les effets nocifs de l’insuline : limiter les pics et augmenter la sensibilité des récepteurs (action du chrome et de l’acide alpha lipoique).

Photo Shutterstock.com.

Share Button
(1 votes, Moyenne: 5,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire