6 facteurs qui ralentissent le métabolisme

Si votre poids se met soudain à stagner malgré vos efforts soutenus, vous pouvez toujours accuser votre métabolisme en période de régime. Mais vous pouvez toujours l’obliger à se remettre en route. Il y a des facteurs précis qui peuvent bloquer votre métabolisme et vous empêchent de perdre du poids et qu’il vous faut maîtriser et contourner.

se serrer la ceinture pour perdre du poids

L’inactivité
Votre masse musculaire diminue avec l’âge et donc votre métabolisme aussi. Comme il n’existe pas encore de processus pour rajeunir, continuer à faire de l’exercice est bénéfique pour accélérer le métabolisme. Particulièrement, l’activité aérobie et le renforcement musculaire permettent de rester en forme et de brûler les graisses, chez les adultes et  encore plus après 65 ans, à condition de faire du cardio ou de la musculation au minimum deux fois par semaine.

Le stress
S’énerver n’est pas bon, car non seulement vous malmenez votre système cardio vasculaire mais en plus vous secrétez du cortisol, hormone dont la sécrétion augmente la prise de poids. Essayez de fuir au maximum les situations qui vous mettent en état de stress, si vous pouvez faire quelque chose pour les contrôler. Ou si vous êtes forcé d’y faire face, essayez la relaxation, la méditation, le yoga, la sophrologie… Tout ce qui contribue à vous rendre plus zen, permettra de le prendre plus cool.

Le manque de sommeil
Si vous avez du mal à vous endormir, si vous vous réveillez plusieurs fois par nuit, du fait d’une mauvaise gestion de votre sommeil, nous allez être fatigué. Mais cela contribue aussi à vous faire grossir en perturbant votre métabolisme et les sécrétions hormonales qui ont lieu la nuit. Soyez attentif aux signes d’endormissement, restez au calme sans écran (ni télé, ni portable, ni ordinateur) juste avant d’aller au lit, car cela empêche la libération de mélatonine, hormone garante du sommeil. Dormez également dans le noir le plus complet et si besoin, utilisez des bouchons d’oreille ou un masque de nuit, pour un sommeil sans faille entre 7 et 9H par nuit.

Le déficit de calories
En période de sèche, on a tendance à limiter les calories ou sauter des repas pour perdre du poids, mais le fait de trop réduire l’apport calorique, va ralentir le métabolisme. Bien manger et faire plusieurs repas permet de garder le métabolisme actif. Sauter un repas est, au contraire, contre-productif, car cela risque d’augmenter votre faim au repas suivant et de mal répartir vos calories.

Se priver de suppléments
Boire du café du thé vert ou manger du piment peuvent être un coup de pouce. Ces boissons ou aliments sont des boosters de la thermogénèse, qui, en élevant la température corporelle, remettent en route le métabolisme et consomment des calories. On retrouve ces ingrédients dans beaucoup de brûleurs de graisses, à base de caféine, théanine ou capsaïcine.

La chaleur
Réduire volontairement la température de quelques degrés augmente le métabolisme du corps, obligé de produire de la chaleur à partir de ses propres réserves de calories (la graisse). Il faut y penser en limitant le chauffage dès l’automne. Mais les personnes vivant dans des régions froides ont parfois aussi tendance à grossir, car le manque de lumière et de soleil peut conduire à la dépression, c’est la preuve que cela peut avoir l’effet inverse sur le métabolisme.

Des choses simples comme celles-ci peuvent remettre en route le métabolisme et vous aider à franchir un cap et réussir à atteindre votre objectif de perte de poids.

Photo Istockphoto.com/Rommma

Share Button
(3 votes, Moyenne: 4,67/5)
Loading...

Ecrire un commentaire