Maintenir le muscle tout en séchant

3 règles pour sécher sans perdre de masse
Vous avez passé l’hiver à essayer de prendre un maximum de masse musculaire mais vous avez également pris de la masse grasse. Vouloir prendre de la masse rapidement vous confronte systématiquement à cette situation et trop souvent au problème d’une sèche expresse qui conduira à une fonte musculaire. C’est un cercle vicieux me direz-vous … La précipitation, que ce soit pour prendre de la masse ou sécher, n’est jamais une solution pérenne ! Nous ne le répéterons jamais assez, il vous faudra plusieurs années pour gagner et conserver une masse musculaire significative !
Mis à part ces considérations, vous avez pris du tissu adipeux et vous voulez le perdre sans trop mettre en jeu votre masse musculaire… Nous allons vous donner quelques conseils pour sécher sans perdre tous vos acquis.

Règle N°1 : Prenez le temps

Le temps doit être votre allié : plutôt que vouloir tout perdre en 3 semaines et adopter une restriction alimentaire drastique, planifier votre rééquilibrage alimentaire de sèche sur 8 à 12 semaines. Vous devez diminuer progressivement l’apport calorique sur 4 semaines. Diminuez les calories à raison de 100 à 200 calories chaque semaine en veillant à ne pas descendre en dessous de votre métabolisme de base au bout de ces 4 semaines. Si vous descendez en dessous de votre métabolisme de base (environ 2000 kcal pour les hommes même si cela varie selon votre masse musculaire et 1400 pour les femmes), il s’adaptera et ralentira ce qui aura pour conséquence de détruire du muscle et de reprendre de la masse grasse dès que vous remangerez normalement (effet Yoyo). Au bout de ces 4 semaines prévoyez de vous maintenir à ce niveau calorique pendant 2 à 4 semaines selon la quantité de gras que vous avez à perdre. Enfin remontez doucement votre ration calorique de 10 à 20% sur 2 à 3 semaines. Attention, une sèche mal planifiée et calculée engendrera une perte mineure de tissu adipeux et une perte majeure en masse musculaire.

48991999-332x289Règle N°2 : Augmentez votre métabolisme

Comme nous l’avons vu précédemment, la restriction alimentaire aura tendance à faire baisser votre métabolisme réduisant vos capacités à bruler les graisses. Il est indispensable, conjointement au régime, de booster votre métabolisme. Pour ce faire, modifiez l’apport alimentaire qualitatif en diminuant les hydrates de carbone (pâtes, riz …) jusqu’à les supprimer à partir de 17h00 et augmentez les protéines. Si vous preniez 2g de protéines par kilo de poids de corps et 6g de glucides en prise de masse, en sèche il faudra limiter à environ 3g les glucides et 3 à 4g de protéines. Vous maintiendrez ainsi un apport calorique suffisant pour ne pas effondrer le métabolisme tout en privilégiant les calories indispensables au maintien de la masse musculaire. Pour être certain de maintenir un métabolisme élevé ayez recours aux bruleurs de graisse, qui en stimulant le système nerveux sympathique, obligeront l’organisme à bruler un maximum de calories. C’est un  peu comme une chaudière, si vous mettez moins de bois et que vous voulez que la combustion se maintienne, il faudra augmenter un des autres composant de la combustion (oxygène ou autre combustible…).

Règle N°3 : Augmentez la dépense calorique

En période de sèche, augmentez votre volume de travail à l’entrainement. Si en prise de masse il est conseillé de faire 12 séries faites-en plutôt 16, en période de sèche, mais maintenez une intensité d’entrainement élevée en utilisant des techniques comme le dégressif. Les séries dégressives permettent d’augmenter le volume de travail tout en conservant l’utilisation de charges lourdes nécessaires au maintien de la masse musculaire. Le cardio est un bon allié à condition de ne pas en faire une heure tous les jours ! En effet s’il permet d’élever la consommation calorique, à haute dose il diminuera l’intensité de vos entrainements avec charges et par conséquent votre volume musculaire. Deux fois 40/45 min par semaine est suffisant. Le muscle consommera des calories que ce soit pendant l’exercice comme au repos, ne pas trop perdre de muscle est plus important, à ce titre, que de faire beaucoup de cardio.

Vous l’aurez compris, la phase de sèche est une phase bien plus ardue et complexe que la prise de masse et nécessite d’être minutieusement calculée pour être efficace et ne pas réduire à néant des mois d’efforts. Il faut absolument la planifier et respecter un processus métabolique qui se fera sur plusieurs semaines. Pour progresser régulièrement et significativement découpez l’année en trois grandes étapes proportionnellement à vos objectifs et votre nature : Une prise de masse, une prise de muscle sec et enfin une sèche. Le culturisme est avant tout une question d’organisation et de volonté.

Photo shutterstock

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire