Naissance et histoire du fitness

L’entrainement fitness est très populaire aujourd’hui, mais, vous-êtes-vous déjà demandé d’où viennent les débuts du fitness et ce que ça englobe exactement par rapport à d’autres sports ? L’idée est venue de l’envie de rendre un sport accessible à tous, même les non-sportifs, en les captant, par le choix d’activités à la fois faciles et ludiques.

Définition

Au début du siècle, la culture physique était encore très peu développée et réservée principalement aux hommes. L’origine du fitness est tardive et vient de l’abréviation de Physical Fitness qui signifie forme physique et désigne un ensemble d’activités physiques à visée de bien-être, de dynamisme, de souplesse et de condition physique, regroupant toutes les activités de cardio et aérobic avec ou sans accessoires (hors musculation).

Les origines US Army

Le souci de la silhouette et du bien-être s’est accentué aux États-Unis après la Seconde guerre mondiale, mais on dit que c’est le Dr Kenneth Cooper Lieutenant colonel de l’US Army, qui a inventé ce concept, dans les années 60, en essayant de mettre au point une méthode d’entrainement pour les sédentaires, qu’il extrapole à partir de celui des Marines, en activant le système cardio vasculaire, justement pour offrir une alternative à la musculation. Avant cela, il n’y avait pas de proposition  grand public car, le jazz dance, dérivé de la danse en rythme, était réservée aux initiés et ne véhiculait pas cette image de sport et santé, accessible à tous. Le fitness offre une solution à tous ceux qui souhaitent bouger, quel que soit leur niveau, grâce à de multiples activités faciles et ludiques, dans un espace limité, sans risque de blessure. Il publie un ouvrage intitulé «Aerobics» en 1968, qui , va donner son nom à cette méthode qu’il va essayer de perfectionner pendant une vingtaine d’années en proposant au final une activité pour les femmes au foyer de plus de 35 ans, jusqu’alors peu concernées par la gym. Notons que Cooper est aussi l’inventeur du célèbre test du même nom, encore pratiqué aujourd’hui, qui permet de vérifier la capacité VO2max sur une distance totale courue en 12 mn, pour déterminer la forme physique d’une personne.

Plus tard, en s’appuyant sur les travaux de Cooper, l’épouse d’un officier va proposer une émission de fitness télévisée qu’on pourra suivre de chez soi, basé sur des enchaînements en musique, l’Aerobic dance.

En même temps aux USA, c’est la naissance du Hip-Hop, né du breakdance et du smurf, accompagné de rap et de musique funky ou jazz. Pratiqué au sol, cet art se verticalise et se danse debout avec moins d’acrobaties et devient plus accessible au plus grand nombre, même s’il ne s’adresse pas encore à un public capable de se payer des cours.

La période Jane Fonda

En 1970, Jane Fonda, profitant de sa popularité d’actrice de cinéma, crée sa propre méthode et son centre de remise en forme et, devenant la papesse de l’aérobic, sort sa ligne de K7 vidéos de Work Out. L’aérobic se développe grâce aux médias, notamment à la télévision et le nombre de pratiquants explose.

Il faudra plus de 10 ans pour que la pratique se popularise. En 1981, le mot Aérobic fait son entrée dans la nouvelle édition du petit Robert, avec la définition suivante : nom féminin – Gymnastique qui modèle le corps et oxygène les tissus par des mouvements rapides effectués en musique. Dès lors, l’aérobic devient une pratique populaire des salles de fitness. Ainsi l’aérobic est une activité ludique, de défoulement, de détente et de remise en forme.

Parallèlement, en France en 1983, et dans d’autres pays se créent des fédérations d’Aérobic, Stretching et Gymnastique d’expression, pour que ce sport soit représenté en championnats. La première rencontre Internationale a lieu à San Francisco-Californie en 1984 avec la participation du Japon, du Canada, des USA. On a affaire à un véritable sport et non à une simple pratique sportive.  En 1994, le CIO (Comité international olympique) s’intéresse à ce sport et autorise le développement d’une pratique de haut niveau et organise avec l’aide de la FIG (Fédération Internationale de Gymnastique) les premiers Championnats du Monde en Décembre 1995.

Aujourd’hui, l’aérobic, en plus d’être une activité de loisirs, est un sport mixant chorégraphie et gymnastique, dans lequel s’illustrent d’anciens gymnastes qui peuvent ainsi prolonger leur carrière à haut niveau.

 

Véronique et Davina dans Gym Tonic

En 1980, le fitness fait son apparition en France et a conquis bon nombre d’adeptes. Le grand public le découvre par le biais d’émissions télévisées qui deviennent très populaires.

Véronique et Davina, figures emblématiques de l’aérobic, font bouger les femmes en musique chaque dimanche avec Gym Tonic et son tube « toutouyoutou ». C’est la folie ! Les femmes en sont accros et les hommes ne manquent jamais le générique de fin avec Véronique et Davina, nues sous la douche ! Le muscle féminin devient esthétique.

Entre 1986 et 1989, se développe le step, créé par Gin Miller et repris plus tard par Reebok, avec une planche simulant une montée d’escaliers qui devient un cours fondamental des salles de fitness.

Le fitness moderne

Dans les années 90 et 2000, naissent des dizaines de cours de fitness comme le  »Body training system », tous plus originaux les uns que les autres toujours sur la base d’une musique rythmée et enjouée : step, low impact aerobic, high impact aerobic, ou des cours de renforcement musculaire, les fameux abdos-fessiers, biking, stretching, aquagym, pilates, bodysculpt…

Puis les innovations comme le Body Pump, le Body Bike, le Body Balance ou le Body Combat, cours pré-chorégraphiés inventés par Philippe Mills, mixtes et d’intensité élevée certains -dont certains mimant les gestes des sports de combat- pour ramener aussi les hommes en salle de fitness. En parallèle, se développe la Zumba créée par Alberto Perez de retour de Colombie. Ont suivi le Bokwa mélange de danse et de boxe, le piloxing, mélange de pilates et de boxe… Tout est possible ! Des stages de fitness sont bien souvent présentés lors de conventions qui réunissent des centaines de participants, des profs qui ne demandent qu’à se former, assurés de trouver du travail et des et élèves, attirés et motivés par la nouveauté. Ces événements sont de véritables shows qui créent des vocations, sansz oublier le marché de l’alimentation minceur et fitness qui se développe en parallèle.

 

une silhouette fitness

  • Programme Fitness Remodelant

    Pour remodeler et tonifier sa silhouette, il faudra d’une part attaquer les graisses sur tous les fronts mais aussi et surtout maîtriser parfaitement ses apports caloriques en intégrant la Whey protéine dans...

    Superset Nutrition

    L'avis du Team Fitadium

    Pour remodeler et tonifier sa silhouette, il faudra d’une part attaquer les graisses sur tous les fronts mais aussi et surtout maîtriser parfaitement ses apports caloriques en intégrant la Whey protéine dans l’alimentation, soit comme substitut de repas soit en collation entre le déjeuner et le dîner, pour augmenter l’apport en protéines. Brûler les graisses en excès et le remplacer par du muscle, voilà l'objectif.

    59,90 €

    73,10 €

 

La revolution Les Mills

«One Tribe, Be Brave, and Change the World »

Leslie Roy Mills vient de Nouvelle-Zélande ; ancien champion olympique, il va fonder un empire dédié au fitness, en commençant par créer son propre club à Auckland. Son fils Philip part étudier aux USA et décide de créer des programmes collectifs à son retour. En 90, création du Pump en 95 testé en Australie puis adopté sous le nom de BODYPUMP™. La société Les Mills International est créée en 97, dont les représentants exportent le concept dans différents pays. De 97 à 98, c’est le lancement international de nombreux cours brevetés BODYATTACK™, BODYBALANCE™, BODYSTEP™ et RPM™. En 99, suit le BODYCOMBAT™. En 2000, est organisé le premier sommet mondial à Opio, en 2001, Les Mills fête son 5000ème club affilié. En 2001, est créé le BODYJAM™. En 2001, a lieu le deuxième sommet mondial au Brésil, cette fois, suivi en 2002 par le troisième sommet mondial au Portugal, 2003. On fête le 8000ème  Club, c’est la consécration. En 2004, c’est le quatrième sommet mondial de nouveau à Opio. En 2005, Philip Mills est élu entrepreneur de l’année dans son pays. En 2006, c’est le lancement du BODYVIVE™. En 2008, a lieu le cinquième sommet mondial à Auckland. La marque signe de nombreux partenariat : avec Nestlé en 2009 et 2010 (et ses CD de démo sont dans toutes les boîtes de céréales fitness, dans 48 pays) puis avec une chaine de clubs aux USA (24 hour fitness). Une collection de vêtements de fitness nait en 2010. En 2011, lancement du SH’BAM’™ et du CXWORX™, et plus récemment du SPRINT. Le nombre de Clubs continue d’augmenter : plus de 18000 clubs à ce jour proposent ces programmes et la relève est assurée par Les Mills Jnr, fils de Philip Mills, directeur des Grit Series, des programmes d’entrainement Team Training de 30 mn :  LES MILLS GRIT™STRENGTH, GRIT™PLYO,  GRIT™CARDIO, pour lesquels des instructeurs sont formés chaque mois.

Les femmes s’approprient le fitness

Des salles de fitness réservées aux femmes voient le jour, des salles plus intimes que les grosses franchises où on n’est pas obligée d’être à son avantage et où on vient pour transpirer sur des circuits trainings avec des programmes minceur spécifiques. On voit aussi apparaître sur le marché, des méthodes plus féminines et de nombreux programmes de musculation et d’alimentation dédiés aux femmes avec une offre de coaching plus personnalisée  qui leur permet d’atteindre leur objectif, étape par étape.

La part d’équipement sportif féminin est le secteur qui progresse le plus, il n’a cessé d’augmenter chaque année proposant des vêtements et des chaussures adaptés, fonctionnels et branchés. C’est de ce côté que vient l’évolution du marché, d’autant plus boosté par les réseaux sociaux. Les femmes prennent le pouvoir, les modèles pros du fitness sont courtisées par les marques de sport et s’affichent sur instagram avec de jolies tenues siglées que les fans veulent aussitôt se procurer ! Même Beyoncé a créé sa propre marque de vêtements! Rien de tel que les femmes pour se motiver entre elles et se serrer les coudes ! Porter des vêtements de sport du matin au soir n’est plus réservé aux profs de gym, c’est désormais possible et sexy, il n’y a qu’à regarder les filles d’Instagram. Les tenues tiennent et se déclinent en matières et coloris à l’infini, leurs coupes ultra étudiées flattent la silhouette, gainent et affinent.

 

Running, fitness, crossfit... c’est un univers entier qui s’ouvre aux femmes et les séduit. Les anonymes comme les stars entretiennent leurs corps en suivant des programmes draconiens, dont les résultats paient. Et le sport rend euphorique à causes des endorphines ! Partager ses performances ou se dépasser fait désormais partie du quotidien, c’est une communauté mondiale. Le marché du fitness ne s’est jamais aussi bien porté.

Le but du fitness a été et est toujours de faire venir une clientèle plus variée, et moins élitiste grâce à des créneaux plus nombreux, proposant des activités diverses et ludiques, en plus des entrainements traditionnels, pour ne pas lasser et créer un nouvel élan. Les professeurs spécialisés se forment, travaillent pour une ou plusieurs structures, de petites salles ou de grandes enseignes, et sont aussi coachs personnels à leur heures perdues, profitant de la mode du «coaching».

Photos Shutterstock.com/Kzenon/Chiociolla, sptimes.com, bloomberg.com, plus.google.com, huffingtonpost.fr. Videos youtube, mode.com, archives INA

Share Button
(1 votes, Moyenne: 5,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire