Septembre : est-ce le bon moment pour prendre de la masse ?

Après notre article sur le bon moment pour commencer une sèche, nous avons décidé de vous guider sur les objectifs les plus opportuns selon la période de l’année. L’été se termine, c’est le bon moment pour débuter une prise de masse, d’une part, parce que les 3 ou 4 petits kilos de graisse qui accompagnent cette phase de progression se dissimuleront plus facilement mais surtout parce que, c’est à l’automne que vos niveaux de testostérone seront au plus haut.

 

faut-il attaquer la prise de masse

Contrairement aux idées reçues ce n’est pas au printemps que l’hormone mâle est à son apogée et ce pour une raison de survie de l’espèce inscrite dans nos gènes. Pour que le petit de l’homme naisse aux beaux jours, la nature a bien fait les choses en nous donnant toutes les chances de procréer au début et milieu de l’automne. Mais pour en revenir à notre sujet, si vous voulez prendre de la masse, profitez de cet environnement hormonal anabolique et de la baisse des températures pour adopter une alimentation beaucoup plus calorique et ainsi bâtir de la masse.
Il n’y a pas que le paramètre physiologique qui doive vous pousser à commencer votre prise de masse dans le courant du mois de septembre mais également, l’aspect stratégique de votre développement musculaire. En effet, pour planifier votre progression, vous devriez passer par trois phases distinctes au cours de l’année. Commencez par une prise de masse (plus ou moins importante selon que vous ayez une nature sèche ou à tendance grasse) pendant laquelle vous allez essayer de prendre quelques kilos de muscles de plus que l’année précédente mais aussi prendre un peu de masse grasse pour y arriver), selon votre morphologie elle peut durer de 6 à 16 semaines. La deuxième phase va consister à maintenir au maximum un environnement nutritionnel et physique anabolisant tout en commençant à réduire l’apport calorique. C’est pendant cette période que se consolide et se bâtit du muscle de qualité et que votre masse musculaire se densifie. Idéalement, c’est de l’hiver jusqu’au printemps que se déroulera cette nouvelle phase pour pouvoir enfin entamer la sèche en avril.
Pour progresser le plus rapidement possible et de manière optimale, il est indispensable de ne pas entrer dans une routine alimentaire et d’entrainement et ce, quel que soit votre objectif. Planifier votre année en 3 périodes distinctes en les adaptant à votre objectif et votre nature, rompra cette routine et vous permettra de progresser naturellement et de diminuer les phases de stagnation. Se bâtir un physique athlétique ou bodybuildé nécessite de faire constamment appel aux capacités d’adaptation de l’organisme, de le surprendre mais pas de manière anarchique.

Bonne prise de masse et rendez-vous cet hiver pour attaquer la phase qualitative …

Photo iStockphoto.com/yekophoto

Share Button
(2 votes, Moyenne: 4,50/5)
Loading...

Ecrire un commentaire