Arnaud plaisant, Pro IFBB et coach sportif

Arnaud coach de Maxime Parisi

On le connaissait déjà en tant qu’athlète confirmé, titulaire de la carte professionnelle, mais Arnaud Plaisant est aussi un bon coach, spécialisé en bodybuilding. Très à l’écoute de ses protégés, il est à la fois le grand frère et le moteur qui fait avancer ses équipes.  Même s’il coache aujourd’hui de nombreux athlètes du Team Athlète Fitadium, il reste très accessible, quel que soit l’objectif de chacun, l’important étant d’en avoir la volonté et d’aller au bout.  Arnaud se positionne désormais surtout en tant que coach, même s’il garde un pied dans la compétitionVoici en exclusivité son interview pour Fitadium !

Fitadium : Bonjour Arnaud, peux-tu nous présenter ton double parcours de bodybuilder et coach ?
Arnaud Plaisant : J’ai commencé le bodybuilding à l’âge de 14 ans, j’ai fait ma 1ère compétition officielle en 1994, le Championnat de France IFBB en junior que j’ai remporté. A suivi dans la même année, le Championnat du Monde à Izmir en Turquie, j’ai fini 5ème .

J’ai donc enchainé les compétitions à l’IFBB 1996, 9ème  chez les seniors 1997, 8ème  puis Champion de France poids lourd en 1999.
J’ai participé au Championnat d’Europe en 2000, j’ai terminé 3ème au grand prix de Slovaquie en 2001. J’ai obtenu ma carte professionnelle IFBB en 2002 .
J’ai participé aux Grand Prix pros suivants :
Toronto Pro Canada avec Francisco Bautista
Ironman L.A avec Lee Priest
Grand Prix d’Angleterre avec Ronnie Coleman
Grand prix d’Amsterdam avec Jay Cutler
Pro Maximus Italie avec Dexter Jackson
Santa Susanna Pro Espagne
Grand Prix Pro Italie avec Victor Martinez, Shawn Roden.

 

Arnaud Plaisant bodybuilder pro IFBB

 

F : Comment as-tu démarré dans le coaching ?
A. P :
J’ai commencé dans le coaching après être passé professionnel. Suite à une notoriété montante, des personnes ont commencé à me solliciter pour avoir un suivi.

F : Comment définirais-tu le métier de coach sportif ? 
A. P : 
Accompagnement sportif personnalisé en toute sécurité, avec des programmes adaptés et un suivi en fonction des objectifs de chacun.

F : Quelle est ta formation de base ?
A. P : 
Diplômé d’état AGFF mention D musculation sur plateau
Diplôme Canadien, Coach Export en diététique sportive
Diplôme coach Export Personal trainer.

« Etre monté sur scène et connaitre les difficultés du régime, les doutes et les mauvaises sensations m’aide… parce que je sais de quoi ils parlent, je l’ai vécu, ils savent que je les comprends. »

F : En tant que bodybuilder toi-même, quels sont les conseils que tu aurais aimé avoir de la part d’un coach ?
A. P : 
J’aurais aimé avoir des conseils sur les techniques d’entrainement, sur la nutrition et surtout sur les compléments alimentaires. A l’époque où j’ai commencé à m’entrainer sérieusement, le coaching n’existait pas vraiment. Il y avait bien quelques préparateurs mais ils étaient réservés aux grands compétiteurs. Pour les amateurs, il fallait se contenter de demander auprès des anciens à la salle, l’information se faisait d’athlète à athlète, il n’y avait pas encore de réseaux sociaux ! Après quand j’ai commencé la compétition, un coach espagnol m’a remarqué et pris sous son aile. Puis, j’ai travaillé avec René Même et aussi plus tard avec Thierry Aussenac. Lorsque je suis parti aux Etats Unis, j’ai eu la chance de travailler avec de grands préparateurs comme Dorian Yates. J’ai pu constater l’énorme avance des USA en nutrition, l’approche était complètement différente et plus technique par rapport à l’Europe,  plus rustique. J’ai eu la chance de m’en inspirer pour ma propre technique de préparation aujourd’hui, même si je l’ai personnalisée ensuite.

F : Faut-il avoir été soi-même un champion pour être un bon entraineur ?
A. P : 
Un champion n’est pas forcément un bon coach et vice-versa. Etre monté sur scène et connaitre les difficultés du régime, les doutes et les mauvaises sensations m’aide pour répondre aux difficultés psychologiques qu’ils rencontrent parce que je sais de quoi ils parlent, je l’ai vécu, ils savent que je les comprends. J’ai commis des erreurs et je peux les empêcher de refaire les mêmes et grâce à mes résultats personnels, je peux montrer mes capacités à aller très loin.

F : Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon entraineur, ce qui permet aux coachés d’atteindre leur objectif ?
A. P : 
Les qualités pour être un bon coach sont:
-être pédagogue
-être observateur
-Avoir des expériences sportives dans la compétition dans plusieurs sports
-Avoir des connaissances dans les techniques d’entrainements et dans la nutrition.

Le plus important c’est d’être pédagogue et l’écoute. Savoir écouter et analyser ce qui se dit entre les mots/ la qualité d’écoute, le feeling et le ressenti ne s’improvisent pas. Je finis par détecter l’état d’esprit de la personne par rapport aux choix des mots qu’elle m’écrit par habitude et observation. Un préparateur qui n’a pas fait de compétition ne peut pas comprendre certaines choses mais compense sans doute en étant un bon technicien côté nutrition.

 

Arnaud Plaisant Bodybuilder et coach

 

F : Qui sont les personnes que tu coaches ?
A. P : 
Je coache tous types de personne de 15 ans à 75 ans sportifs ou non, gros ou maigres. Des amateurs comme des sportifs de haut niveau : Maxime Parisi, Emilie Clavis, et des athlètes en devenir Viviana Richoux, Laure Rivaldo et Arnaud Huard…

F : A qui s’adresse ton coaching ?
A. P : A toutes les personnes souhaitant atteindre leurs objectifs.

F : Quels conseils donnes-tu en priorité pour l’entraînement ?
A. P : 
Travailler en toute sécurité c’est l’essentiel. Il faut apprendre la bonne exécution des exercices, corriger la posture pour obtenir une bonne base tout en respectant la biomécanique. La plupart sont trop pressés et voudraient sauter cette étape ; ils arrivent et disent « je veux ressembler à Maxime ». Ce n’est pas possible.

F : Y-a-t-il un style « Arnaud Plaisant » ?
A. P : 
Volonté, respect et détermination. C’est carrément un état d’esprit. Vous voulez des résultats ? Il faut ces qualités, sinon vous n’y arriverez pas.

F : Pour la nutrition et les suppléments, comment fais-tu pour établir un programme ?
A. P : 
J’établis un programme après avoir fait remplir un questionnaire de santé globale de la personne (antécédents médicaux, allergie alimentaire, traitement éventuel) avant d’établir un régime précis intégrant des suppléments.

 

Mon programme pour le muscle

  • Programme Prise de Muscle sec - Expert

    Le gain de muscle sec est enfin au rendez-vous. Maintenant pour espérer maintenir ses acquis et continuer à développer une certaine croissance musculaire, il faut garder un apport en protéines largement supérieur aux...

    Superset Nutrition

    Programme sur 6 semaines

    L'avis du Team Fitadium

    Le gain de muscle sec est enfin au rendez-vous. Maintenant pour espérer maintenir ses acquis et continuer à développer une certaine croissance musculaire, il faut garder un apport en protéines largement supérieur aux dépenses, développer encore plus de volume avec le renfort de la créatine, forcer le phénomène de surcompensation avec un pré-workout et enfin maximiser la fonction hormonale avec l'aide d'un stimulant.

    139,90 €

    188,00 €

 

F : Tu travailles avec des sportifs de haut niveau. En quoi consiste la préparation physique de ces athlètes ?
A. P : 
Améliorer leur condition physique en fonction de leurs objectifs. J’ai déjà préparé des amateurs qui me l’ont demandé pour des compétitions très différentes, comme le marathon, l’Enduro du Touquet mais je me concentre surtout sur le body, car c’est là que je suis le plus à l’aise.

F : Quels résultats as-tu à ton actif en tant que coach ?
A. P : 
Perte de poids importante, transformation physique, performance physique sur marathon, prise de masse musculaire .

F : Comment t’y prends-tu pour les motiver, les emmener plus loin et les faire réussir ?
A. P : 
Je leur pose des questions par rapport à leur état d’esprit et leur envie de faire les choses. Je leur montre les résultats par rapport au suivi. Photos de départ, puis deux mois après, lorsque je sais qu’il va y avoir une perte de la motivation, je leur refais une photo et cet avant-après avec résultats sert de rappel car ils oublient leur point de départ. Pour la perte de poids, je leur conseille de mettre une photo d’elles sur le frigo pour voir la personne qu’elle ne veulent plus être.

 

Mon programme pour la perte de poids

  • Programme Minceur Extrême

    La graisse féminine est principalement composée d’eau, ce qui favorise d'autant plus le stockage des acides gras et alourdit la silhouette. C'est pourquoi, on commencera par éliminer l’eau en excès qui emprisonne les...

    Superset Nutrition

    Programme sur 4 semaines

    L'avis du Team Fitadium

    La graisse féminine est principalement composée d’eau, ce qui favorise d'autant plus le stockage des acides gras et alourdit la silhouette. C'est pourquoi, on commencera par éliminer l’eau en excès qui emprisonne les graisses avec Oxydrine Xtreme pour les libérer dans le sang et, à l’aide de Redburn Ladies et Carni-Max, pouvoir enfin les attaquer avec une intensité croissante afin de les déstocker plus massivement.

    69,90 €

    85,00 €

 

Pour les athlètes de haut niveau, c’est le mental avant tout… S’ils disent « je ne vais pas y arriver », je leur rétorque que c’est une perte de temps car leurs concurrents sont en train de s’entrainer dur au même moment. Ça les met en colère et leur redonne la rage pour aller s’entrainer.

Aucun problème ne doit être un obstacle par rapport à l’objectif. Mon expérience de compétiteur prouve que rien n’est insurmontable. Quand on veut, on peut et on ne doit pas prendre l’excuse de l’argent, des enfants, des soucis pour ne pas y aller. Je suis un peu comme le grand frère : je les secoue mais c’est pour leur bien ! Ils apprécient ma franchise s’ils se plaignent car je leur dis qu’il faut viser la première place pour espérer avoir la seconde ou la 3ème.

« S’ils disent « je ne vais pas y arriver», je leur rétorque que c’est une perte de temps car leurs concurrents sont en train de s’entraîner dur au même moment. Ça les met en colère et leur redonne la rage… »

F : As-tu un poulain dont tu es particulièrement fier ?
A. P : 
Je suis fier de tous mes poulains, hommes et femmes, car ils ont tous atteint leurs objectifs, que ce soit par leur transformation physique ou leur résultat sportif.  Le plus important n’est pas le résultat final sur le podium, mais le défi personnel. Aller jusqu’au bout et y arriver, ça les rend fiers et me rend fier aussi.

F : En quoi ta préparation lui apporte-elle quelque chose en plus ?
A. P : 
Mes préparations leur donnent tout simplement une évolution constante. Ne pas perdre de temps. J’essaie de leur donner les outils pour passer les phases de plateau, les accompagner et gérer ça à leur place pour qu’ils n’aient rien d’autre à faire qu’exécuter ce que je leur recommande. On n’est jamais objectif sur soi-même, je l’ai appris à mes dépens (perte de 6kg juste avant une compétition qui m’a fait perdre en densité et donc m’a éloigné du podium).

F : Au niveau du mental, tu fais quoi pour les aider, quand ils doutent?
A. P : La meilleure façon de les remotiver c’est de comparer les photos du 1er jour et celles du moment pour leurs rappeler d’où ils sont partis.

F : Quelle est le type de relation que tu entretiens avec eux ?
A. P : 
Amicale, mais ferme. Je leur dis la vérité, ce n’est pas toujours facile à entendre sur le moment mais au fond, ils savent que j’ai raison. Ils peuvent me joindre s’ils en ressentent le besoin, je les rappelle toujours.

F : Quel est ton prochain objectif personnel ?
A. P : Championnat du monde IFBB Master en décembre 2016. J’arrive à tout concilier. J’ai l’habitude maintenant, mon régime est structuré et organisé, je ne souffre pas des privations, je ne ressens pas la fatigue même avec une restriction alimentaire car il m’en faut quand même des calories pour mon poids !

F : Et que fais-tu lorsque tu ne t’entraînes pas et que tu ne coaches pas les autres ?
A. P : 
Je m’occupe de mon fils…la plage, la moto, le ciné. Je ne déconnecte jamais complètement j’aime ce que je fais, je suis passionné. Coacher et répondre aux mails ça fait partie de ma vie, même en vacances, je prends le temps de lire mes mails ou mes sms et je réponds. Je suis à un stade où je veux vraiment développer le suivi par internet, parce que j’ai l’expérience et le feeling avec les gens, même à distance.

Merci Arnaud

Pour suivre le compte instagram d’Arnaud #plaisanttrainer ou facebook : https://www.facebook.com/plaisant.arnaud ou le contacter directement : coach.prive@orange.fr

Photos aimablement fournies par Arnaud Plaisant

Share Button
(21 votes, Moyenne: 3,43/5)
Loading...