Interview Mickael Bosmans champion IFBB Belgique 2012

Bosmans en compétition

Michael Bosmans est un jeune athlète de 24 ans pratiquant le Bodybuilding en Belgique. D’une passion, c’est devenu une obsession et Michael franchit les étapes avec persévérance. Lors de la finale IFBB en octobre, il a remporté la première place en + de 80 kg et son accès à la Fed Cup Overall lui a permis de décrocher la place de champion de Belgique toutes catégories IFBB 2012.

Fort de cette toute nouvelle victoire, il s’est confié à Fitadium. Il nous explique sa préparation, sa motivation et sa façon de voir le bodybuilding.
Si vous aussi, comme Michael, vous êtes champion de Bodybuilding ou de Fitness et que vous voulez vous exprimer sur notre blog ou notre page Facebook, soumettez-nous votre parcours ou un article, et envoyez-nous vos photos.


Fitadium : Faisons les présentations, qui êtes-vous ?
M.B. : Je m’appelle Michael Bosmans, j’ai 24 ans et j’habite le Brabant-Wallon en Belgique, plus précisément Orp-Jauche.

F : Comment êtes-vous venu à la musculation ? A quel âge ?
M.B. : Je pratiquais les arts-martiaux depuis quelques années avec mon père qui était professeur et nous pratiquions déjà un peu de musculation, mais toujours en rapport avec les arts-martiaux. Il y a 4 ans, nous avons fait la connaissance d’un pro en bodybuilding et il nous a donné quelques conseils pour mieux évoluer et suite à cela nous avons pris goût à ce sport.

F : Aujourd’hui quel est votre poids et votre taille ?

M.B. : 1m68, 82 kg en compétition et hors saison 93kg.


F : Quel genre de physique aviez-vous au départ ?

M.B. : J’avais un physique plus adapté aux arts-martiaux, allure sportive!

F : Qu’est-ce qui vous a fait accrocher sur un sport aussi exigeant ?
M.B. : La difficulté, le fait de se dépasser en permanence et de se remettre en question à chaque fois, le changement de physique et la persévérance.

F : Avez-vous pratiqué ou pratiquez-vous encore d’autres sports ?
M.B. : Oui, des sports de combat !

F : Quel est votre principal objectif ?
M.B. : Devenir pro en Bodybuilding.

Le champion Blege M Bosmans lors du posing

 

F : Comment vous entrainez-vous ? Déroulez le menu de votre séance…
M.B. : 6 jours par semaine, un muscle par jour.
Je commence ma séance par quelques exercices pour échauffer mon muscle et ensuite 4 à 5 séries de 8 à 10 reps.

F : Du cardio ? un entrainement très spécifique ? de quel genre ?
M.B. : Je fais du cardio pendant la période de sèche et très rarement en prise de masse.
En général, je fais du vélo ou de l’elliptique sur résistance moyenne.

F : Et pour la diète, est-ce que vous êtes strict au quotidien, ou est-ce que vous faites des exceptions lorsque vous sortez ? Vous faites comment pour tout concilier ?
M.B. : En période de sèche, je suis très très strict, aucun écart mais en prise de masse je m’accorde parfois un petit plaisir.

F : Faites-vous des périodes de sèche ? de prise de masse ? expliquez-nous…
M.B. : Oui, comme je vous l’ai expliqué plus haut, je fais des périodes de sèche et de prise de masse et ce toujours en fonction des compétitions ou exhibitions à venir.

F : Surveillez-vous toujours votre pourcentage de masse grasse ? Comment mesurez-vous vos performances ?
M.B. : En prise de masse,  je fais attention de ne pas prendre trop de mauvaise graisse et en période de sèche, je suis suivi par des pros et des médecins qui mesurent mon pourcentage de graisse d’une manière très précise.

F : Votre point de vue sur l’entrainement intensif ?

M.B. : Il est nécessaire pour progresser mais en restant toujours à l’écoute de son corps et en respectant ses limites.

F : Quels sont vos exercices préférés et ceux que vous n’aimez pas ?
M.B. : J’aime tout, mais j’ai une préférence pour les pectoraux

F : Quels sont vos points forts ? De quoi êtes-vous le plus fier dans votre physique?
M.B. : Je ne peux pas dire que je suis fier de mon physique, je dois encore beaucoup travailler mais les gens qui me suivent disent que j’ai un physique très bien proportionné et que j’ai un bel avenir dans cette discipline.

F : Et vos points faibles ?
M.B. : Comme je vous l’ai dit, je dois tout travailler pour évoluer en permanence et je n’ai pas vraiment de point faible car je me remets sans arrêt en question et donc, tout est un point faible pour moi, ça me permet de me dépasser à chaque entrainement.

F : Quel type d’entrainement a donné pour vous les meilleurs résultats ?
M.B. : Un entrainement régulier, une alimentation bien suivie, et varier sans arrêt les exercices pour surprendre les muscles et les forcer à réagir.

F : Préférez-vous l’entrainement avec haltères ou sur machines ?
M.B. : Les deux, ils sont complémentaires.

F : Comment conciliez-vous votre travail avec la musculation ?

M.B. : Mon travail me permet de manger toutes les 2h et je finis tôt donc pas de souci pour les séances d’entrainement.

F: Prenez-vous des suppléments ? Lesquels et dans quel but ?
M.B. : Oui, BCAA, GLUTAMINE, PROTEINE WHEY, PROTEINE CASEINE, CARBO, CREATINE, VITAMINES, etc… Pour apporter à mon corps tout ce dont il a besoin.

F : A quelles compétitions avez-vous participé ? Pourquoi ?
M.B. : Championnat de Belgique IFBB pour pouvoir participer ensuite à des compétitions internationales.

F : Quels sont vos athlètes de référence ?
M.B. : Flex Lewis, Frank Mc Grath, Antoine Vaillant.

F : Quelle est votre position sur le dopage ?

M.B. : Aucun commentaire, chacun son choix.

F : Quel conseil perso donneriez-vous à un débutant ou à quelqu’un qui souhaite progresser radicalement ?

M.B. : S’entourer d’un bon coach et surtout manger correctement, s’entrainer régulièrement et avoir beaucoup de courage et de persévérance, car on ne change pas un corps sur un simple claquement de doigts.

F : Quels sont vos projets ?

M.B. : Participer au Championnat d’Europe IFBB en mai 2013 et ensuite me préparer pour d’autres compétitions.
Rechercher des éventuels sponsors qui pourraient m’aider car la préparation a un concours coûte très cher et je ne voudrais pas que ça devienne un frein à ma carrière.

F : Vous n’en avez jamais marre de la musculation ? Qu’est-ce qui vous motive pour continuer dans cette voie ?
M.B. : Non… jamais, c’est une passion!

F : Merci Michael

 

Share Button
(1 votes, Moyenne: 5,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire