Patrice M., militaire et bodybuilder

Patrice Martin en compétition

Interview de Patrice Martin, par Chris de Fitadium

Patrice a toujours été sec et sportif et a très vite été tenté par la force athlétique. Son métier de militaire l’oblige à être en superforme physique et c’est tout naturellement qu’il a côtoyé de nombreux athlètes et passionnés à la salle de sport, jusqu’à rencontrer Jean-François Ballester qui le suit et le coache lors de ses compétitions toutes récentes et avec qui il vise désormais un podium… Il nous livre sa routine quotidienne et sa diète.

Fitadium : Qui êtes-vous et quel âge avez-vous ?
Patrice M. : Bonjour, je m’appelle Patrice M. je suis âgé de 32 ans. Je suis en couple et papa d’une petite fille de 2 ans. Ma conjointe est enceinte de notre deuxième prévu pour le mois d’août 2015. Je suis militaire de carrière depuis 2001.

F : Combien mesurez-vous, et combien pesez-vous?
P : Je mesure 1m77 et pèse 81kg en compétition et 90 kg environ hors saison.

F : Avez-vous déjà fait de la compétition dans d’autres sports?
P : Durant mon adolescence, j’ai pratiqué pendant de longues années le football (environ 10 ans). Puis à l’age de 18 ans, lors de mon intégration sous les drapeau, j’ai découvert l’univers des salles de musculation. J’ai pratiqué pendant une dizaine d’année la muscu sans désir de compétition, seulement pour le plaisir de voir son physique évoluer. Mais en 2010, affecté dans la ville de Guérande, en Loire Atlantique, je me suis inscrit dans un club pratiquant la force athlétique. J’ai accroché et j’ai ainsi pris ma licence de compétiteur de « force athlétique ».

F : Vous avez toujours été comme ça?
P : Bien sur que non, étant un « Footeux » à la base, j’étais plutôt sec. Mais avec un physique un peu plus imposant que d’autres puisque ma place était stoppeur lorsque je pratiquais cette discipline.

F : Quel job ou études faites-vous ?
P : Comme dit plus haut, je suis militaire de la Gendarmerie. Je me suis engagé en 2001. J’ai été affecté à la Garde Républicaine à Paris à mes débuts, en Gendarmerie Mobile à Saint-Malo, en Gendarmerie Départementale à Guérande puis en Gendarmerie Maritime à Toulon.

F : Qui vous a aidé à progresser et comment ?
P : Mes différentes affectations et mes multiples déplacements à travers la France, les Dom-TOM et l’étranger m’ont permet de côtoyer un grand nombres de pratiquants dans les diverses salles où j’ai pu m’entraîner. J’ai ainsi pu sympathiser avec des atlhètes de tout niveau. J’ai également beaucoup appris sur les magazines, Le Monde du Muscle, Muscle et Fitness…. Ces magazines ont été mes livres de chevets pendant de longues années en déplacement. Puis depuis mi 2015, j’ai rencontré Jean-François Ballester, sportif de renom dans le milieu du culturisme. J’ai donc décidé de d’être suivi et coaché par ce passionné.

F : Quand avez-vous commencé la compétition?
P : C’est en arrivant sur Toulon en 2015 et étant plus fixe niveau professionnel que j’ai décidé de participer à des compétions de Body.
Je suis inscrit dans le Gigagym de la Seyne Sur mer -83- et pas mal de licenciés sont compétiteurs, ce qui est encore plus motivant.

En compétition Patrice Martin est ultra sec

F : Qu’est-ce que vous aimez dans la compétition ?
P : J’aime me retrouver sur les planches et afficher un physique que l’on a essayé de modeler tout au long de la préparation. Tenir une diète et un training lors d’une sèche est très éprouvant et arriver le jour J, sec, veineux et encore assez volumineux est déjà une belle réussite pour ma part. La concrétisation est bien sûr de faire un podium….

F ; Quel est votre palmarès en bodybuilding
P : Ayant débuté la compétition en 2015, mon palmarès n’est pas très étoffé.

– 2 éme en premier pas aux Championnats de France IFBB en 2015.

– 5 eme en demi finale IFBB, Men’s classic -180cm

– 4 eme en finale IFBB, Men’s classic -180cm

F ; Qu’est-ce qui vous pousse à continuer ?
P : Je trouve que c’est un travail énorme sur soi même. C’est très fatiguant mentalement et physiquement, mais on en apprend tellement sur soi que je trouve cela super. De plus, je viens de commencer…. et j’aimerais afficher un physique plus athlétique d’années en années.

F ; A quoi ressemble votre nutrition ? (journée type)
P : En prise période de compétition : ( à 2 mois de la demi finale IFBB)

Matin : 10 œufs dont 2 jaunes, 60g de flocons d’avoine.

10h : 40g de whey et 20g d’amande

midi : 60g de riz basmati, viande blanche ou steak 5 %

16h30 : 40g de whey et 20g d’amandes

Training : 30g de malto ou carbonox et 10g de BCAA

Post training : 50g de whey et compote

Diner : Brocolis et poisson

Couché : 30g de caséine

Je garde si possible le maximum de glucides dans mon alimentation à l’approche de la compét. Cette diète changeait chaque semaine jusqu’à couper entièrement les sources de glucides. Puis la décharge/recharge, la balance sodium potassium…..un protocole assez spécifique et propre à chaque atlhete.

Hors saison, j’augmente au fur et à mesure les glucides et je me fais « plaisir » une fois par semaine.

F : Quel aliments mangez-vous parfois et qu’il ne faudrait pas ?
P : Pizza, glaces et burgers mais seulement lors de mes « cheats meals », autrement j’arrive a rester sérieux.

F : Utilisez-vous des suppléments? Lesquels, dans quel but ?
P : Whey, BCAA, créatine, malto ou vitargo. En prépa, Isolat, caséine, arginine, L-Carnitine….

Patrice Martin bodybuilder à l'entrianement

F ; Parlez-nous de votre entrainement que faites-vous de particulier, pour un concours et hors concours qu’est-ce qui change ? (journée ou semaine type)
P : Mon entraînement est établi par mon coach et change environ chaque mois en période préparation.

Exemple : Mollets (3 exercices) / cuisses ( 4 exercices)

Pectoraux (4) / épaules (3)

Biceps (4) / triceps (3)

Dos (5) / arrières épaules (2)

Mollets (3) / ischios (4)

Abdominaux deux à trois fois par semaine. Du cardio en fonction de mon avancée dans ma sèche, en principe du HIIT.

F : Quel est la partie du corps que vous préférez entraîner ?
P : J’aime faire les jambes et les pectoraux, mais je prends du plaisir pour tous les muscles généralement.

F ; Quelle est la plus lourde charge soulevée, ou le nombre de séries ou reps votre record ?
P : Je travaille jamais en reps max. Mais voici mes perfs lors de ma pratique en force atlhetique. Sachant que je ne suis pas prédisposé à soulever très lourd. Je ne bosse pas pour ça d’ailleurs. Développé couché : 140Kg. Squat : 180 kg. Soulevé de terre : 210Kg

F : Utilisez-vous des techniques d’entraînement particulières ou intensives ?
P : Je travaille parfois en résistance avec des élastiques, en isométrie, en dégressif, en pyramidal…j’aime changer souvent de programme et de méthode d’intensification.

F : Qu’est-ce qui est le plus difficile à tenir selon vous?
P : Une diète pré compétition. Trés dure à gérer car plus d’énergie pour s’entrainer mais « NO PAIN NO GAIN »

F : Avez-vous des conseils pour des bodybuilders qui désirent progresser ?
P : Bien s’entraîner, bien s’alimenter et laisser du repos au muscle et si besoin faire appel à un professionnel pour aider à faire passer le palier de stagnation.

F ; Et pour demain, quels sont vos projets ?
P : Je suis en période de « Hors saison ». Donc je commence tout doucement ma prise de masse propre. J’envisage de me présenter, au GP de Pyrénées, au France IFBB et au Rippert Body Show à La Ciotat. Je profite de cette interview pour faire savoir que je recherche un sponsor afin de pouvoir m’aider dans ma préparation et mes compétitions futures. Vous pouvez me contacter sur ma page athlète.

Photo Jeff Ballester

Share Button
(3 votes, Moyenne: 5,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire