Plus de chauffage diminue le poids

Monter le chauffage aide à perdre du poids

On a tendance à penser que baisser la température de quelques degrés oblige le corps à gaspiller des calories pour se maintenir à une température constante. Il y a d’ailleurs des méthodes qui font maigrir par le froid. C’est d’ailleurs sur ces bases que se fondent les régimes des nageurs de compétition dont les quantités énormes de calories aident à fournir de l’énergie pour répondre aux besoins de l’exercice physique mais aussi pour compenser le refroidissement du corps durant la nage en bassin durant de longues heures d’entrainement. En effet, la chaudière interne se met en route pour réchauffer le corps.

Pourtant une étude récente, très sérieuse réalisée en Ecosse portant sur 100.000 personnes pendant une durée de 13 ans, montre que, une maison ou un appartement surchauffés, ne sont pas synonymes de prise de poids. L’hiver n’est donc pas la saison des kilos en trop comme on a bien souvent tendance à le croire.
Les chercheurs de la Stirling University ont fait le lien entre des températures de chauffage élevées et des niveaux d’IMC inférieurs.

Cela va à l’encontre d’affirmations, qui, ces dernières années, faisaient le lien entre des températures intérieures trop chaudes et la présence de l’obésité aux Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l’Europe.
Le Dr Michael Daly a décidé de se pencher sur les recherches scientifiques indiquant qu’il valait mieux miser sur des températures plus fraîches pour pousser le corps à dépenser de l’énergie et produire de la chaleur.

Cette étude à grande échelle montre au contraire que les personnes mangent moins et brûlent plus d’énergie lorsqu’elles vivent dans un environnement plus chaud.
En comparant les niveaux d’IMC entre les groupes de personnes vivant dans des logements plus ou moins chauffés, l’étude a mis en avant que les poids des personnes exposées à une température moyenne de 23°C, étaient plus faibles.

En cette période de crise où l’énergie est de plus en plus chère et où le poste chauffage grève le budget des ménages, l’épidémie d’obésité pourrait encore s’étendre, si la température des intérieurs chute de quelques degrés.

Cette étude a également pris en compte la classe sociale, les possibilités financières des ménages, l’activité sportive, tout comme d’autres facteurs comme l’âge et le sexe et il en ressort tout de même que la température ambiante la plus propice à la perte de poids est le niveau de confort situé entre 20,3 et 23°C. Cette température est le niveau neutre en quelque sorte où nous n’avons ni chaud ni froid.

Lorsque la température baisse,  on est tentés de se blottir au chaud sur le canapé sous un plaid et de boire des boissons chaudes en grignotant des gâteaux. Lorsque la température avoisine les 23°, notre appétit disparait et nous dépensons davantage de calories.
Augmenter le chauffage, c’est donc une solution pour éviter les kilos en trop.

www.dailymail.co.uk/news/article-2514102/How-turning-central-heating-slim-Study-uncovers-link-higher-temperatures-lower-levels-fat.html, photo velodecoursepourleplaisir.com

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire