Etes-vous dopé à la musique ?

 

Ecouter de la musique augmenterait les performances

Qui n’a pas sa play-list à l’entrainement ? Aujourd’hui s’entrainer en musique fait partie de la motivation et de la routine. Il paraît même que la musique augmente les performances. On voit de plus en plus de sportifs, casque aux oreilles, pédaler, courir ou s’entrainer à la salle. Mais en compétition, cela va peut-être changer, selon une rumeur qui parle d’interdire les écouteurs en course… Et pourquoi donc ?

La musique rythme les séances de sport ou de musculation, que la pratique soit collective avec une musique entrainante avec un beat qui donne la mesure ou individuelle avec sa propre playlist sous son casque. C’est parce que la musique influence notre humeur et notre rythme cardiaque. Elle donne le tempo de nos séries ou de nos foulées, ce qui amène à dire que la musique nous porte.

La musique booste nos séances d’entrainement

Des études au Royaume-Uni ont déjà examiné l’influence de la musique sur nos performances. Or, il se trouve que celles-ci pourraient être augmentées de 20%. Ce n’est pas rien, mais tout dépend du choix de la bande son en adéquation avec le bon rythme qui sied à votre sport. D’après une observation réalisée sur des étudiants pédalant sur des vélos stationnaires, les étudiants sont allés plus vite lorsque le rythme aussi était plus rapide. Et la musique diffusée dans les vestiaires avant un match pourrait influencer les équipes. Elle influence en dégageant des ondes positives et en favorisant la relaxation et le plaisir, tout en limitant le stress.

On a aujourd’hui la preuve que notre effort se synchronise avec le rythme de la musique. Il faut donc choisir le bon tempo pour avoir le bon rendu. Sachant que les amateurs ont plus besoin de cette motivation que les athlètes confirmés. Ces derniers, concentrés sur leur effort, finissent par oublier ce qu’ils écoutent au profit de leur force mentale. C’est pourquoi les coureurs les plus rapides sur les marathons n’ont jamais d’écouteurs. Ils sont tellement entrainés, que leur propre cœur et leur respiration les portent.

Interdire la musique en course n’a donc pas de sens, si ce n’est d’accroître la sécurité des coureurs, sur route ouverte. Car sur route fermée, le risque est moindre par rapport au bénéfice de la musique.  La FFA ne s’est pas prononcée contre la musique en compétition. C’est donc plutôt les amateurs qui devraient s’inquiéter : courir ou pédaler sur la route avec un casque à fort volume les ferait courir plus vite. Mais cela les mettrait aussi en danger, car ils seraient moins attentifs à la circulation.

Moins de fatigue avec une playlist

En tout cas, c’est prouvé, la musique rapide et entrainante améliore les performances physiques. Elle empêche de ressentir la fatigue, quels que soient vos goûts musicaux. Donc à la salle de musculation, faites-vous plaisir, et apportez votre play-list, car dans cet univers fermé, vous ne risquez pas de vous faire écraser ( sauf par une barre trop lourde), si vous n’avez pas demandé à un partenaire de vous assurer… ou si celui-ci n’entend pas vos appels au secours à cause du volume élevé de la musique sous son casque !

Source Volodalen, Jiwok, The effects of synchronous music on 400-m sprint performance. Simpson SD, Karageorghis CI. J Sports Sci. 2006;24(10):1095-102. The effects of music tempo and loudness level on treadmill exercise. Edworthy J, Waring H. Ergonomics. 2006 15;49(15):1597-610. Photo Shutterstock.com/Yeko Photo Studio

Share Button
(1 votes, Moyenne: 4,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire