6 idées fausses qu’on entend sur le crossfit

Ne vous laissez pas destabiliser par de mauvaises raisons de ne pas faire de Crossfit

Le crossfit est à la mode et vous trouverez toujours des gens qui tâcheront de vous dissuader d’en faire, disant que c’est trop dur, que vous allez vous faire mal, que vous êtes trop vieux… Voici les 6 mauvaises raisons pour lesquelles vous n’irez pas et que nous allons démonter une par une, si jamais vous aviez encore le moindre doute.

1) C’est trop dur pour moi

Même si vous vous sentez mal à l’aise les premières fois, n’abandonnez pas, vous êtes autant à votre place que n’importe qui d’autre et, mis à part certains athlètes, qui ont un niveau élevé, tous ceux qui sont là ont été un jour des débutants. La plupart de ceux qui s’inscrivent dans une salle de crossfit ont pour ambition d’améliorer leur forme physique et de se dépenser physiquement.

Le crossfit n’est pas réservé à une élite. L’essentiel est de ne pas vouloir aller trop vite et de respecter votre propre rythme, les coachs sont là pour vous aider à faire les bons exercices et à les exécuter correctement. Même si le rythme est soutenu et si l’ambiance incite au dépassement de soi, car c’est à ce prix que les résultats seront au rendez-vous, vous n’êtes tout de même pas à l’armée, ou dans un boot camp à vous faire hurler dessus…c’est vous qui posez vos propres limites.

 

repoussez vos limites

 

2) J’ai passé l’âge et je risque de me blesser

Il n’y a pas d’âge pour commencer au même titre que n’importe quel sport. Rien n’empêche de commencer le vélo ou la natation à plus de 50 ans, alors pourquoi le crossfit vous serait-il interdit sous prétexte que vous avez atteint la maturité ?

Si vous êtes en bonne santé -c’est la condition absolue- pas besoin d’être ultra sportif, vous pouvez commencer avec une intensité modérée et l’augmenter progressivement au fil des séances, pour améliorer vos capacités et gagner encore et encore, au niveau du poids, du nombre de séries, des cm gagnés… ce qui compte c’est de progresser chaque jour un peu plus.

Vous avez peur de la blessure ? Si vous êtes sous la surveillance d’un coach, respectez les échauffements et les temps de repos. Et si vous n’essayez pas d’aller trop vite, ça ne devrait pas arriver. C’est un sport exigeant, mais la blessure n’arrive que si vous surestimez vos forces, vous ne devez pas avoir très mal, vous devez aller le plus loin possible mais sans atteindre le point de non-retour. Les joggeurs qui courent trop ou récupèrent mal se blessent aussi parfois. Ce n’est pas plus dangereux. De plus, les mouvements de crossfit sont basés sur des mouvements fonctionnels que vous pourriez avoir besoin de faire chaque jour, soulever des poids, sauter, se hisser, tirer des charges… ce qui est meilleur pour votre forme physique que des sports répétitifs qui ne sollicitent que certains muscles de façon exagérée comme le tennis par exemple.

3) Je dois d’abord faire un entrainement de remise en forme

Le crossfit est lui-même un entrainement de remise en forme. A moins de n’avoir jamais fait de sport de toute votre vie, vous pouvez commencer le crossfit sans être entrainé au préalable, vous avez certainement un minimum d’endurance cardio, de souplesse, d’agilité. Par contre, il faut être en bonne santé :  si vous sortez d’une maladie, d’une opération ou si vous étiez en situation d’obésité, il se peut qu’une petite préparation soit nécessaire, mais vous n’êtes pas obligé de la faire avant, vous pouvez en discuter avec votre coach et l’intégrer à votre programme, car il sera à même d’évaluer votre niveau et d’adapter les exercices à vos possibilités. Il ne mettra pas la barre très haut en termes de WOD, pour que vous soyez capable d’aller au bout de votre objectif, étape par étape. Non, ce n’est pas normal de souffrir exagérément, de suffoquer ou d’avoir la nausée, l’intensité est bien présente, mais elle doit être progressive. Vous devez poser les bases de votre condition physique. Lorsque vous aurez la force, l’endurance et la technique nécessaire, il sera temps d’augmenter l’intensité.

4) Je vais être trop musclé(e)

Ceux qui débutent la musculation ont aussi cette crainte injustifiée, ils ont peur de devenir trop musclés. Ils s’identifient sans doute aux champions dont les années de pratique et de préparation nutritionnelle, de prise de compléments (voire d’hormones), ont forgé le physique. Alors que, pour acquérir de la masse musculaire, quand on veut vraiment y arriver, même avec une bonne génétique, c’est déjà très difficile. L’entrainement de crossfit n’est pas un entrainement de prise de masse à proprement parler, c’est plutôt un entrainement qui renforce les muscles, améliore la force, l’énergie, l’agilité… Et même si c’était le cas, c’est uniquement l’association spécifique d’un régime alimentaire riche en calories et d’exercices appropriés qui permettrait de gagner de la masse. Il n’y a donc pas à craindre de devenir trop volumineux, y compris pour les femmes, qui pratiquent, car elles deviendront simplement plus fermes, plus musclées, plus toniques et athlétiques. Sachant que les femmes attirées par cette discipline sont en général déjà des femmes assez sportives.

 

priorité à la masse musculaire sèche

 

5) Je suis capable de faire ça chez moi

Pourquoi pas, si vous êtes motivé ? Vous pouvez démarrer avec un tas dexercices de type HIIT au poids de corps Mais jusqu’où irez-vous et progresserez-vous ? Serez-vous capable de connaitre vos limites ? Votre séance sera peut-être trop faible en intensité parce que vous n’aurez pas le courage de pousser votre entrainement à la limite de vos forces. Vous serez seul face à vos doutes, face à vous-même et passer un cap sera forcément plus difficile

C’est vrai que la démarche de s’inscrire dans une salle de crossfit reste compliquée, car il n’y en a pas partout, et parfois coûteuse, mais vous avez tout l’équipement nécessaire à disposition, pour des exercices variés,  le coach qui vous accompagne pour votre séance, la bonne  technique d’exécution, les réponses aux questions sur la diététique et, au final, non seulement vous aurez plus de résultat, mais vous irez plus vite… Et si vous gagnez du temps, vous gagnerez aussi de l’argent, voyez ça, comme un investissement.

6) Je n’ai pas l’esprit de compétition

C’est vrai, il y a des cas extrêmes, vous en croiserez qui sont des purs et durs, qui s’entrainent chaque jour et vous ne pourrez pas vous mesurer à eux. D’autres seront comme vous, à votre niveau de débutant ou juste un peu plus avancés, pour vous motiver, vous donner des conseils, car, comme ils sont passés par là juste avant vous, ils savent ce qu’il faut faire ou pas, comment gérer la fatigue… ceux-là seront précieux, ils ne seront pas en compétition avec vous, mais au contraire vous encourageront, vous permettront de gagner du temps. Il y a certes, au crossfit un esprit de compétition, comme ailleurs, ni plus, ni moins, mais la concurrence est saine et ceux qui terminent les premiers ou réussissent le mieux encouragent les suivants à ne pas laisser tomber. Peu à peu, vous allez vous sentir en harmonie avec le groupe, même si vous terminez presque toujours en dernier… Chacun est différent, il peut y avoir des jours meilleurs et d’autres moins bons, où la performance ne sera pas au rendez-vous. On n’aime pas ce que l’on n’arrive pas à faire. lorsque vous y arriverez, vous aimerez. La principale personne contre qui vous aurez à lutter, c’est vous-même, votre inertie, votre mental, votre découragement, vos courbatures. Ne vous comparez pas aux autres, mais à celui ou celle que vous étiez en arrivant dans cette salle, vous verrez le chemin accompli avec fierté.

Le crossfit est une discipline complète qui s’associe assez bien en alternance avec des séances de musculation, pour gagner en explosivité et en volume tout en améliorant sa composition corporelle.

Source shape.com. Photo Shutterstock.com/baranq

Share Button
(12 votes, Moyenne: 2,92/5)
Loading...

Ecrire un commentaire