La musculation comme antidote à la graisse abdominale ?

La musculation contre la graisse abdominale
Pourquoi les graisses se stockent-elles surtout là où on ne le veut pas et particulièrement sur la zone abdominale ?

La graisse se stocke sur tout le corps mais c’est plus visible sur certaines zones. C’est pourquoi on cherche souvent à perdre localement. Selon le type d’hormones qui fonctionne mal, la graisse se localise sur le haut du corps, le bas du corps, ou la zone abdominale.

Cortisol et graisse abdominale sont liés

Nous allons aujourd’hui nous intéresser principalement à la zone du ventre.
Celle-ci est dépendante d’une hormone appelée cortisol. Le stockage des graisses est déterminé par deux hormones principales qui sont le cortisol et l’insuline, alors que les hormones qui détruisent la graisse et favorisent le déstockage sont les hormones sexuelles et l’hormone de croissance.
Un taux élevé d’insuline est directement lié à la sécrétion du cortisol, hormone du stress qui elle-même joue un grand rôle dans la formation de graisse abdominale. Le cortisol active le mécanisme d’assimilation du gras et rend les cellules adipeuses abdominales résistantes à la perte de poids.
En bref, plus votre taux de cortisol est élevé, plus vous êtes susceptible d’avoir du gras au ventre.

Baisser le cortisol en augmentant la GH

Faire baisser son taux de cortisol n’est pas une mince affaire. Il ne faut pas compter sur des pilules anti-cortisol qui agissent miraculeusement pendant la nuit, sans rien faire ! En plus, si une telle pilule existait, il faudrait ne jamais l’arrêter.
Alors qu’il est plus sûr de faire baisser son taux de cortisol, d’une autre manière plus durable. Rien ne lutte mieux contre les hormones que d’autres hormones !  Il faut choisir une autre hormone qui est antagoniste à celle-ci, c’est à dire qu’elle a l’effet inverse. Pour ce qui concerne le cortisol, l’hormone qui marche le mieux pour contrer ses effets, c’est l’hormone de croissance ou GH. Maintenant qu’on sait quelle hormone fonctionne, il faut trouver le moyen de l’augmenter.
L’hormone de croissance de synthèse n’est pas la meilleure solution et comporte de nombreux effets secondaires dangereux. Par ailleurs le corps, n’en fabrique pas à la demande.

Hormone de croissance et acide lactique

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a un moyen très simple et naturel d’élever le taux de votre hormone de croissance. L’hormone de croissance aide le corps à mieux utiliser ses graisses de réserve et à les brûler. En effet, cette hormone est secrétée en réponse à la production particulière de l’acide lactique. Celui-ci est un «déchet» métabolique libéré lors de l’entrainement. Vous en produisez naturellement lorsque vous faites de l’exercice.
La plupart des exercices de musculation favorisent la libération de l’hormone de croissance. Mais la perte de gras sera fort augmentée si l’acide lactique s’accumule dans le sang, car le PH sanguin augmente et la production de GH aussi.
Les charges lourdes sont indiquées pour la prise de masse comme pour la perte de graisse, car les soulever consomme beaucoup d’énergie. Il faut tenir compte de cette information, car plus vous avancez en âge plus votre hormone de croissance devient paresseuse.

 

Musculation avec charges pour stimuler la GH

 

Travail en positif

Une manière bien spécifique de s’entrainer va produire des quantités plus importantes d’acide lactique. Celui-ci va booster la production d’hormone de croissance. Cette libération d’hormone va aider à combattre la graisse abdominale.
Si l’acide lactique est produit dans la plupart des exercices intenses, il y a une forme d’entrainement que vous devez absolument appliquer pour produire encore plus d’acide lactique.
Cette technique consiste à soulever lentement la charge et à l’abaisser rapidement. En effet, l’acide lactique est produit pendant la phase concentrique ou positive du mouvement et non pendant la phase excentrique ou négative. Pour augmenter la production d’acide lactique, il faut donc concentrer ses efforts sur cette phase positive et concentrique et tenter de minimiser la phase négative.
Par exemple, au développé, soulever la barre au dessus de votre tête,  par étapes en comptant les secondes et la descendre d’un coup, en la retenant et sans se blesser bien sûr. Pendant le squat, descendre rapidement et remonter lentement, en contractant les muscles.
En adoptant ce type de séries, vous allez fatiguer vos muscles et produire une énorme quantité d’acide lactique? Ce dernier va pousser votre corps à secréter cette fameuse hormone de croissance capable de lutter contre la hausse de cortisol, elle-même responsable du stockage de la graisse abdominale.
Il est également important de faire un nombre de répétitions suffisant  et de marquer uniquement un bref temps de repos entre chaque série.

A retenir

Donc n’oubliez pas, pour lutter contre cortisol, augmentez votre GH. Pour augmenter votre GH, augmentez votre production d’acide lactique. Pour produire plus d’acide lactique, travaillez en concentrique ! Ce type d’entrainement ne vous fera pas seulement perdre de la graisse abdominale mais diminuera votre taux de graisse. De plus, il évitera tout stockage en augmentant votre masse maigre et en accélérant la lipolyse.

Photo Shutterstock

 

 

 

 

 

 

 

Share Button
(7 votes, Moyenne: 3,71/5)
Loading...

Ecrire un commentaire