Comment optimiser le pouvoir anabolisant de l’insuline ?

Forcer l'&anabolisme pour plus de masse

C’est un fait, l’insuline est l’hormone la plus anabolisante de l’organisme, toutefois vouloir influer sur cette hormone ou s’en injecter lorsqu’on n’est pas diabétique est une conduite très risquée et surtout pas recommandable. Mais alors, comment potentialiser ses effets si on ne peut, ni augmenter sa production, ni en prendre de manière exogène ?

Comment agit l’insuline ?

Faisons un rapide résumé du mode d’action de cette hormone avant d’approfondir le sujet. Lorsque vous mangez, l’organisme va sécréter de l’insuline pour faire baisser le taux de sucre dans le sang issu de la digestion. La glycémie doit en effet rester stable, car un excès de sucre dans le sang va nuire aux vaisseaux sanguins (en les bouchant) et détériorer tous les organes en appauvrissant la distribution de tous les nutriments, oxygène, hormones et autres composants vitaux véhiculées par le sang. L’insuline va ouvrir des récepteurs situés dans le foie et les muscles, ces récepteurs ayant pour fonction de capturer le glucose qui, associé avec l’eau va constituer le glycogène stocké dans le foie et les muscles. Par cette action, seront aussi acheminés et stockés les acides aminés dans les muscles, induisant une rétention de l’azote elle-même responsable de la croissance du tissu musculaire. C’est en ce sens que l’insuline est une grande bâtisseuse de masse musculaire mais également de masse grasse lorsque les pics de sécrétion sont trop élevés et trop rapprochés (consommation de glucides trop importante).

Comment potentialiser les effets de l’insuline ?

Comme nous l’avons vu précédemment, il n’est pas pertinent de modifier la sécrétion de l’insuline mais il est sans danger pour la santé et pour la prise de masse grasse d’augmenter la sensibilité des récepteurs musculaires à l’insuline et ainsi d’augmenter le stockage du glucose et des acides aminés dans les muscles. En améliorant la sensibilité de ces récepteurs, il est donc possible d’augmenter de manière significative la masse musculaire sèche. Comme il existe des stimulants hormonaux optimisateurs de testostérone et de GH, certains acides aminés, éléments traces et certaines plantes ont la faculté d’améliorer cette sensibilité membranaire. C’est notamment le cas du chrome (et plus particulièrement de sa forme Picolinate), de l’acide alpha Lipoïque, de la cannelle, les extraits de feuilles de banane, de Gymnema Sylvestre, des MCT etc … (IG One).

 

 

  • GH-SURGE (90Caps)

    Les meilleurs précurseurs naturels de la GH permettant d'avoir une stimulation maximale d'hormone de croissance pour la prise de muscle !

    Scitec Nutrition

    Stimule l'hormone de croissance.

    L'avis du Team Fitadium

    Les meilleurs précurseurs naturels de la GH permettant d'avoir une stimulation maximale d'hormone de croissance pour la prise de muscle !

    14,90 €

    19,90 €

 

Il est conseillé d’utiliser ces suppléments renfermant tout ou partie de ces ingrédients au cours d’un ou deux repas riches en glucides et en protéines pour activer l’anabolisme au maximum, construire un maximum de masse musculaire et de réduire le stockage des glucides en masse grasse. Pour créer un environnement anabolique maximal, je vous conseille d’associer un booster de testostérone, de GH et ce type de supplément optimisant le pouvoir de l’insuline pour obtenir des niveaux circulants d’IGF1 maximaux et ainsi voir votre masse musculaire évoluer considérablement.

Photo Shutterstock.com/ vishstudio

Share Button
(4 votes, Moyenne: 3,25/5)
Loading...

Ecrire un commentaire