Perte de poids N°6 – Craquer avant d’atteindre son objectif

Cheat meal, peut-on craquer ?
Vous lisez les magazines, vous vous informez en ligne, vous écoutez les autres à la salle, mais malheureusement on entend beaucoup d’idées fausses et
on trouve tout et n’importe quoi sur le web.

Nous avons identifié 10 idées reçues sur la minceur et la perte de poids qui ont la vie dure jusqu’à devenir de véritables mythes et nous avons décidé de casser ces mythes, un par un, pour vous aider à démêler le vrai du faux.

Voici le sixième »casse » de mythe (prononcer « le casse de Mayte », bien sûr !), de notre série perte de poids.

Mythe N°6 : Ne jamais craquer jusqu’à ce que j’aie atteint mon objectif

Vous avez planifié votre rééquilibrage alimentaire scrupuleusement et raisonnablement. Vous vous préparez à 8 semaines de « régime » bien décidé à ne pas craquer une seule fois ! Ce sera non seulement très long et difficile à tenir nerveusement, mais surtout inutile !
En effet au bout de 2 à 3 semaines votre métabolisme s’est adapté et, pour parvenir à saboter votre régime, il faudrait plusieurs jours d’alimentation désordonnée (car, bonne nouvelle : ce que vous mangerez sur une seule journée ne sera pas assimilé). Ce n’est pas une raison pour tout relâcher et perdre sa motivation mais si, à ce stade, vous intégrez un à deux repas plaisirs (sans compter les calories) par semaine. Cela vous permettra de relâcher un peu la pression sans influencer votre perte de poids et ainsi de mieux tenir la distance. Un bon repas le dimanche et vous serez sûr de tenir vos 8 semaines de rééquilibrage alimentaire. Petite astuce, quand vous aurez une envie dans la semaine, notez-la et mettez-la au menu du dimanche qui suit et la frustration disparaitra, comme par magie… Vous repartirez sur votre semaine de régime complètement remotivé et déterminé.

Et s’il le faut allez dépenser quelques calories à l’entrainement de cardio ou de musculation !

Photo archives-lepost.huffingtonpost.fr

Share Button
(1 votes, Moyenne: 5,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire