Musculation N°5 – Prendre de la masse sèche

homme, sèche, Vous lisez les magazines, vous vous informez en ligne, vous écoutez les gars à la salle, mais malheureusement on entend beaucoup d’idées fausses et on trouve tout et n’importe quoi sur le web.
Nous avons identifié 20 idées reçues sur la musculation qui ont la vie dure jusqu’à devenir de véritables mythes et nous avons décidé de casser ces mythes, un par un, pour vous aider à démêler le vrai du faux.
Voici dans notre série le cinquième « casse » de mythe (prononcer « le casse de Maïte », bien sûr !).
Si vous en connaissez aussi, ou si vous avez des doutes sur ce que vous avez lu ou entendu, n’hésitez pas à le partager avec nous!

Mythe N°5 : Je veux faire de la masse et sécher… en même temps !

A moins que vous soyez déjà un athlète confirmé avec une génétique hors du commun, ces deux objectifs doivent être pris séparément, l’un nécessitant un apport calorique important, l’autre, au contraire, une restriction calorique quantitative et surtout qualitative.

Le moyen le plus judicieux est, en règle générale, de partir sur une base relativement « sèche » et de construire lentement du volume musculaire sec.

Il y a deux raisons à cela : vous paraitrez toujours plus musclé en ayant un physique plus sec et vous éviterez de dégonfler en masse musculaire lors d’un régime trop strict souvent nécessaire après une prise de masse grasse trop importante, qui accompagne souvent la fameuse « phase prise de masse ».

Photo iStock.com/hjalmeida

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire