L’alcool ne ferait pas grossir

L'alcool ne ferait pas grossir

Et si en réalité la réputation de l’alcool était pire que l’alcool lui-même ? On accuse régulièrement les verres de trop d’être la cause de kilos excédentaires. Mais ce n’est peut-être pas la vérité. Selon cette étude de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign, l’alcool serait injustement incriminé. Pour preuve cette expérience réalisée sur des rats montre que la consommation d’alcool leur coupe l’appétit. Or on avait tendance à penser que la consommation d’alcool au contraire ouvrait l’appétit et faisait d’autant plus grossir en cumulant boisson et nourriture. Ce serait faux. Si on propose de l’alcool à des rats, ils boivent mais pas jusqu’à l’ivresse. Il faut les mettre dans un état d’ébriété avancé de façon artificielle pour pouvoir comparer les effets de l’alcool à ceux observés chez l’homme. Mais justement si on les rend « pompette », bizarrement ils ont naturellement moins d’appétit et limitent leur consommation de nourriture proportionnellement à leur degré d’intoxication à l’alcool. Ils commenceraient donc à perdre du poids au lieu d’en prendre. Boire ou manger pour perdre du poids ? Une nouvelle méthode  à tester en cette période de fêtes ? Cela ne semble pas une très bonne idée, même si les rats font de bons sujets d’étude du fait de leur poids plus élevé que les souris et que leur comportement alimentaire est plus facilement mesurable. La différence fondamentale entre les rats et nous, c’est l’aspect de convivialité autour de la bonne chère, (excepté dans le dessin animé Ratatouille !).

Pourtant chez les jeunes femmes obligées à une consommation mondaine d’alcool pour des raisons professionnelles (actrices, top models…), cette méthode consistant à boire quelques verres sans manger, semble déjà avoir fait des émules, pour garder la ligne sans en avoir l’air !

Rappelons que l’alcool représente 7 calories pour 1 g et n’est pas nutritif, ses effets sur l’équilibre énergétique ou l’obésité ne sont pas prouvés, dans un sens comme dans l’autre. Ne comptez donc pas trop sur cette nouvelle façon de perdre vos kilos en trop, et restez plutôt sur un régime classique.

Source: Pharmacology, Biochemistry and Behavior Nov, 2016 10.1016/j.pbb.2016.10.006 Appetite and weight gain suppression effects of alcohol depend on the route and pattern of administration in Long Evans rats.

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire