Comment manger des avocats et de l’huile d’olive rend plus intelligent

Consommer de l'avocat pour booster son intelligence?

Il existe de bons acides gras, notamment les mono-insaturés trouvés dans l’huile d’olive, les avocats et les noix. Ce qu’on sait peut-être moins est que leur consommation est directement liée à l’intelligence.

Les oméga-3 sont bons pour tout et même le cerveau, on le sait, mais la connexion entre nutrition et cognition n’a pas encore été approfondie. Cette étude de Aron Barbey, de l’université Urbana-Champaign dans l’Illinois décrypte la connexion entre l’apport d’acides gras mono-insaturés et l’intelligence (ou la performance cognitive).

D’où vient l’intelligence?

En effet, l’intelligence générale dépend de la l’organisation et de la qualité de la connectivité de certains réseaux neuronaux dans le cerveau.  Des nutriments spécifiques peuvent-ils avoir un effet bénéfique sur l’organisation du réseau neuronal impliqué dans l’attention? Est-ce que le cerveau utilise la nutrition pour soutenir l’intelligence générale ? L’objectif de l’étude présentée dans la revue NeuroImage est de mieux comprendre comment la nutrition influence l’organisation fonctionnelle du cerveau humain et comment elle pourrait être utilisée pour renforcer la performance cognitive.

L’intelligence générale inclut la capacité à raisonner, à résoudre des problèmes, passant par le réseau dorsal de l’attention, ou encore le réseau frontopariétal, impliqué entre autres dans la prise de décision quotidiennes. Elle nécessite une parfaite synchronisation entre différents réseaux cérébraux et une communication efficace entre les neurones.

Acides gras et performance du cerveau

Le régime méditerranéen riche en acides gras mono-insaturés et poly-insaturés avait déjà prouvé ses bienfaits sur le cerveau, mais cette étude est la première à identifier le mécanisme de nutrition et l’efficacité du réseau fonctionnel.

En mesurant la façon dont le réseau neuronal est lié à des régions localement regroupées et à des systèmes globalement intégrés dans le cerveau, les chercheurs ont remarqué que des taux sériques d’acides gras mono-insaturés plus élevés sont liés à la cognition.

Différents types d’acides gras, 17 au total, ont été prélevés dans les échantillons de sang de 99 personnes d’âge moyen 69 ans en bonne santé. Par ailleurs ont été effectuées des mesures par IRM sur la connectivité du réseau du cerveau et un test d’intelligence générale, rapprochés de ces données.

L’étude a porté sur la relation entre les groupes d’acides gras et les réseaux du cerveau par rapport à l’intelligence générale.

Des solutions nutritionnelles efficaces influent-elles sur le fonctionnement du cerveau?  Comme les acides gras mono-insaturés (monounsaturated fatty acids ou MUFAs) activent le réseau de l’attention, alors, oui, l’intelligence générale est associée au réseau d’attention dorsale du cerveau. Plus le réseau d’attention dorsale est fonctionnellement organisé, mieux on trace l’intelligence générale. Justement chez les participants qui présentent des niveaux sanguins plus élevés de MUFA, disponibles pour le cerveau, la fonction d’organisation de ces circuits semble plus performante. Preuve qu’il existe donc des mécanismes liant nutrition et intelligence.

Des oméga-3 au top

  • FISH OIL (200 Softgels)

    Avec leur enrobage gastro-résistant, vous bénéficiez de tous les avantages de l'huile de poisson et omégas 3 sans le goût peu agréable qui se ferait ressentir sans cet enrobage spécial.

    Optimum Nutrition

    Acides gras essentiels EPA & DHA.

    L'avis du Team Fitadium

    Avec leur enrobage gastro-résistant, vous bénéficiez de tous les avantages de l'huile de poisson et omégas 3 sans le goût peu agréable qui se ferait ressentir sans cet enrobage spécial.

    23,40 €

    25,90 €

 Comment ça marche ?

Les MUFA paraissent ainsi liés à un réseau cérébral bien spécifique, le réseau d’attention dorsale (DAN). Il reste encore à  identifier le mécanisme sous-jacent qui permettrait de comprendre le processus par lequel la nutrition affecte la cognition et l’intelligence. Mais on sait maintenant que les mécanismes liant nutrition et intelligence existent.

Meilleure est la connectivité du cerveau plus grande sera l’intelligence générale. Et la connexion neuronale se fait mieux en présence de MUFAs.

D’où encore une fois l’importance de bien manger sans négliger les graisses et en faisant attention à la qualité des aliments. Or cerveau est constitué principalement de graisses et il en a besoin pour fonctionner de façon optimale.

Consommez du gras pour booster votre cerveau. C’est la condition pour améliorer la santé cérébrale et les performances cognitives. Les acides gras et le cholestérol contribuent entre autres à la structure des cellules cérébrales et de neurones, ainsi qu’à la synthèse des neurotransmetteurs, enzymes, hormones, tous impliqués dans le fonctionnement de  l’activité cérébrale.  Parmi les acides gras, les oméga-3 sont plus rares et on n’en consomme jamais assez. N’hésitez donc pas à vous supplémenter en fish oil, les fameuses huiles de poisson.

Source: Neuroimage Volume 161 pp 241-250, doi: 10.1016/j.neuroimage.2017.08.043  “Nutritional status, brain network organization, and general intelligence” Authors: Marta T. Zamroziewicz, M. Tanveer Talukdar, Chris E. Zwilling, Aron K. Barbey.

Share Button
(3 votes, Moyenne: 4,67/5)
Loading...

Ecrire un commentaire