Manger du gras rend-il gras ?

On est ce qu'on mange? alors manger gras c'est mal?

Quand on est au régime, on a tendance à éviter toutes les graisses sans exception. Pour la simple raison qu’1 g de graisses = 9 calories (contre 4 calories apportées par 1g de protéines ou de glucides).

Pourtant elles ne sont pas toutes néfastes et il faut savoir faire le tri parmi les bonnes et les moins bonnes. En tout cas, tout le monde, médecins et scientifiques s’accorde à dire que nous avons besoin de graisses, car elles participent à un grand nombre de fonctions vitales,
hormonales, cérébrales… et pourraient même nous permettre de rester minces.

Sommes-nous ce que nous mangeons ?

Le gras ne fait pas grossir. Il faut manger de bonnes graisses. On, se rend compte que nos grand-parents qui mangeaient du beurre, du saindoux et du lard, n’avaient pas plus de maladies cardio-vasculaires que nous aujourd’hui, avec notre beurre allégé, notre margarine et notre alimentation pauvre en graisses. Ce qui fait grossir et rend malade, ce sont les calories et pas forcément le gras, sauf si on parle de graisses de mauvaise qualité comme certaines graisses saturées ou les graisses trans. Les bonnes graisses (mono et poly insaturées) en effet, participent au fonctionnement optimal du métabolisme, car les acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6) participent à la production de prostaglandines messagers cellulaires, dont le rôle est de contrôler bon nombre de fonctions vitales comme la pression artérielle, la fréquence cardiaque, la coagulation, le système reproducteur, les réactions inflammatoires…

Les graisses représentent aussi une source d’énergie très différente de la filière des glucides, particulièrement intéressante qui est mobilisée lors d’efforts particulièrement pénibles ou extrêmes. En effet, les triglycérides (graisses stockées) sont capables de se convertir en glucose (via la molécule acétyl co–A), lors d’un jeûne prolongé par exemple. Les graisses sont également nécessaires pour l’absorption de certaines vitamines et d’antioxydants.

Quelles sont les bonnes graisses ?

Les acides gras mono-insaturés : Leurs sources d’oméga 9 sont les amandes, l’huile d’olive, les avocats, les noix de cajou, les cacahuètes, les pistaches, certaines viandes ou poissons..
Les acides gras poly-insaturés : Leurs sources sont les noix, les graines de lin, les graines de tournesol, riches en oméga 3, oméga 6,  mais aussi les huiles de poissons gras.

Et les mauvaises ?

Les acides gras saturés. Ce sont en général les graisses animales. Leur mauvaise réputation commence à laisser la place à des études intéressantes montrant qu’ils font partie de notre alimentation et ne doivent pas être complètement évitées (beurre, crème, fromage, graisses animales…). Parmi elles, on compte aussi des huiles végétales, dont l’huile de coco ou la fameuse huile de palme si controversée.
Les acides gras trans. Ce sont ceux qui subissent une transformation par hydrogénation (matière grasse végétale qui reste solide froide, mais fond en chauffant). L’exemple type est la margarine, mais aussi les préparations pour gâteaux, certaines soupes, les fast food, les beignets, les surgelés, les viennoiseries industrielles…

Gardez donc une proportion de graisses dans votre alimentation, mais choisissez-les bien car elles évitent le mauvais cholestérol et les maladies cardio-vasculaires. Dans tous les cas, variez-les et si vous êtes tenté par les pires d’entre elles, consommez-les avec modération.

Source realsimple.com, passeportsanté, jillianmichaels.

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire