Manger la peau des pommes prévient la fonte musculaire.

le manque d'exercice physique responsable de la pris de poids

Selon le vieil adage, « une pomme chaque matin éloigne le médecin ».

Je ne sais pas vous, mais ici, chez Fitadium, on croque la pomme plusieurs fois par jour !
Et on a raison, semble-t-il, car un des composés de la peau des pommes, l’acide ursolique,  empêcherait la fonte musculaire, d’après Christopher Adams, MD, Ph.D., Université de l’Iowa, endocrinologue et auteur principal de la nouvelle étude publiée récemment dans la revue Cell Metabolism. L’étude a porté sur « l’activité des gènes musculaires chez les personnes ayant une atrophie ». Les produits chimiques capables de bloquer l’atrophie ont été étudiés et celui qui s’est montré le plus intéressant est l’acide ursolique, particulièrement concentré dans les peaux de pomme.
Un test chez la souris a également montré que ce composé augmente la taille et la force de leurs muscles. Il agit en réalité sur l’IGF1 (Insulin-like growth factor-1) et l’insuline. Comme le muscle augmente de volume, son atrophie est forcément diminuée. La peau des pommes pourrait donc inverser cette tendance à la fonte musculaire. Et, comme les souris n’ont pas pris de poids, cela voudrait dire que la pomme aiderait à réduire la graisse corporelle au profit de la masse musculaire. De plus, elle est bonne pour la santé, car elle baisse la glycémie et le taux de cholestérol.
En bref, croquez des pommes bio, avec la peau !!!

Source NaturalNews.

 

 

 

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire