Le bon côté des miroirs pour l’entrainement

Se regarder permet de mieux s'entrainer ?

Les véritables pratiquants de musculation s’entrainent bien souvent devant le miroir et contrôlent leur reflet. Les amateurs aussi peuvent en tirer un bénéfice certain, parce que le fait de se mettre face au miroir peut changer leur posture, mais pas forcément corriger le fait de mettre plus de poids sur une jambe au squat, selon une étude réalisée au Rehabilitation Institute of Chicago par Monica Rho.

La pratique du double squat vise à répartir uniformément le poids sur les deux jambes pour éviter toute dissymétrie. Or il se peut que le  miroir puisse aider à garder la symétrie lorsqu’on travaille avec des charges, mais aucune étude n’avait encore tenté d’en apporter la preuve.

Un petit groupe d’hommes et de femmes âgés de 18 à 50 ans, sans blessure, ni douleurs, ni troubles de l’équilibre a dû effectuer des squats en se tenant sur des plaques distinctes pour chaque pied afin de mesurer la force sur chaque jambe. Ils ont réalisé des séries de doubles squats en position fixe avec les pieds en avant et éloignés d’une distance imposée ou en position fixe mais avec placement des pieds libre et une autre série avec une position entièrement libre (placement et écartement des pieds). Le groupe a dû effectuer les séries, alternativement face au miroir et sans miroir.

La corrélation pieds fixes vers l’avant et devant un miroir a montré que la jambe dominante était sollicitée à +0.56%. Sans miroir le décalage était de + de 1% sur la jambe dominante. Lorsqu’ils pouvaient choisir leur posture, le décalage était de l’ordre de +0.82% entre les deux jambes, vers la jambe la plus faible cette fois, et face au miroir de +0.74%. Preuve en est que le miroir n’influence pas ou très peu la posture et que le besoin de se regarder faire est finalement juste un plaisir narcissique.

Même si le miroir n’est pas un gage de travail symétrique, l’étude ne dit pas si une amélioration de la posture, même imperceptible est susceptible de diminuer le risque de blessure en favorisant une meilleure technique d’exécution sous contrôle visuel. Pour les débutants en musculation, se regarder faire aurait donc bien plus d’intérêt que chez les confirmés, en permettant d’améliorer les mouvements à l’entrainement.

Association of Academic Physiatrists (AAP). « Using a mirror for squat exercises: Is there a benefit?. ScienceDaily, 18 February 2016. Photo Shutterstock.com/ro Vietrov

Share Button
(1 votes, Moyenne: 5,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire