Des pâtes 3 fois par semaine sans grossir

Manger des pâtes sans grossir

Bonne nouvelle à propos des pâtes.

On le pressentait mais une étude récente le prouve : manger des pâtes n’est pas un facteur de prise de poids.

Certes, pour éviter le surpoids ou l’obésité, mieux vaut ne pas consommer trop de glucides. Mais cela veut-il dire pour autant qu’on doit éviter totalement les pâtes ?

Dans la plupart des régimes, il est pourtant conseillé d’éviter les pâtes. Les pâtes sont considérées comme des sucres raffinés à IG élevé, sans doute à tort. En effet, elles auraient un index glycémique plus bas qu’on ne le pense. Elles limiteraient donc l’augmentation du taux de sucre dans le sang.

Les pâtes sont un choix alimentaire sain

Une étude suggère que les pâtes font partie d’une alimentation saine. Le poids corporel et l’IMC des 2500 sujets n’ont pas varié. En outre, les sujets étaient susceptibles de perdre un petit peu de poids avec ce régime. Cela vient contredire la théorie des régimes faibles en glucides qui excluent les pâtes et tous les types de glucides raffinés. Ce type de régime est basé sur un classement des aliments selon l’index glycémique. Ce dernier mesure la capacité des aliments à s’assimiler plus ou moins vite pour se transformer en glucose. Plus l’IG est faible moins la transformation est rapide. Or il se trouve que les pâtes ont au final un IG assez bas par rapport au riz ou au pain blanc. Donc, elles entrainent des augmentations du taux de sucre dans le sang moins fortes et moins brutales que d’autres aliments raffinés.
Les aliments à l’index glycémique le plus élevé provoquent des pics d’insuline dans le sang. On ne les conseille pas parce qu’ils redéclenchent la faim. On considère que les aliments qui ont un indice glycémique inférieur à 55 ont un IG faible. Il ne provoquant pas de hausse brutale de la glycémie et vous rassasient plus longuement.  Ce sont par exemple, les haricots, les lentilles, les pois chiches et les patates douces…

Les sujets ont pu manger 3 portions de pâtes par semaine (l’équivalent d’une demi tasse cuite) sans en subir de conséquence. Il substituaient simplement une autre portion de glucides à des pâtes.

Les pâtes ne font pas grossir

En réalité, manger des pâtes ne fait pas grossir, les participants ont même perdu en moyenne 0,5 kg sur une durée de 12 semaines (3 mois) de ce régime.

C’est la preuve que les pâtes en elles-mêmes ne contribuent pas à la prise de poids ou à la prise de masse grasse.

Cette étude montre quelles peuvent donc tout à fait entrer dans un régime sain à faible IG. Pour autant elle ne nous propose pas d’en faire notre menu principal. Il convient simplement de respecter la règle des IG faibles le reste du temps.  Ne confondons pas valeur nutritionnelle des aliments et IG. D’ailleurs le régime à IG faible n’est pas la solution miracle. Il y a des aliments très nutritifs qu’il ne faut pas consommer trop souvent, c’est le cas de la pastèque par exemple.

De précédentes études (financées par une marque de pâtes) avaient déjà évoqué le sujet des pâtes et du surpoids. Au fond, manger des pâtes s’inscrit dans le fameux régime méditerranéen !

C’est d’autant plus vrai si on ne les cuit pas trop et qu’on les consomme al dente et en petite quantité (ou qu’on mange des pâtes complètes au blé entier). C’est sans doute vrai aussi si on ne les accompagne pas d’aliment plus riches, comme de la sauce ou du fromage !

Et si on en mangeait dès aujourd’hui ? De préférence, mangez-en le midi et pas le soir si vous voulez en profiter sans culpabiliser. Des pâtes avec un filet d’huile d’olive… et rien d’autre.

 Source: Effect of pasta in the context of low-glycaemic index dietary patterns on body weight and markers of adiposity: a systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials in adults. Nutrition and metabolism Research. Photo Shutterstock.com

 

Share Button
(2 votes, Moyenne: 5,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire