Du poulet et du saumon contre l’AVC !


blanc de poulet grilléEncore une bonne raison de consommer des protéines de bonne qualité ! Outre les bienfaits pour la musculation, que les bodybuilders connaissent bien, la consommation de blanc de poulet ou filets de saumon réduirait de 20% le risque d’AVC selon une étude chinoise.

Pourquoi ? Et bien le poulet et le saumon contiendraient des protéines animales, dont la consommation est connue pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires. La protéine animale en général diminue la pression artérielle tandis que le poisson riche en acides gras et en omega 3 protège du risque d’AVC. Les protéines végétales ont aussi un un rôle protecteur mais bien moins que les protéines d’origine animale.
Portant sur plus de 250.000 personnes, l’étude menée par des chercheurs de  l‘Université de Nanjing et dirigée par Liu Xinfeng a mis en évidence que les personnes consommant 20 g de blanc de poulet ou de poisson chaque jour avaient un risque inférieur de 20% d’AVC, ce risque se réduisant jusqu’à 46% si la consommation de protéines avoisine les 40 g. La consommation élevée de protéines animales éviterait ainsi plus d’1 million de décès dans le monde dus à l’AVC.
Attention toutefois à consommer surtout du poulet et du poisson car la viande rouge -ou les viandes transformées- contenant des nitrates, perd ses bénéfices à cause du risque accru de cancer qu’elle provoque (+10%). Elle pourrait au contraire provoquer davantage de maladies cardio-vasculaires et raccourcir la durée de vie. Consommer des blancs de poulet et du poisson, c’est exactement ce que nous recommandons dans nos programmes d’alimentation.

Source http://sante.1001actus.com. Photo l-eaualabouche.com

Share Button
(1 votes, Moyenne: 4,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire