Faut-il se méfier des sodas ?

morte du sodaUne mère de famille, grosse consommatrice de cola, vient de mourir. Que faut-il en conclure ?

Alors, bien sûr, il s’agit là d’un cas extrême, car boire 8 à 10 litres de soda par jour n’est pas très fréquent, mais le décès de cette mère de famille pointe une fois encore du doigt les boissons sucrées de ce type.

Certes, l’hygiène de vie de cette néo-zélandaise était loin d’être irréprochable puisqu’elle fumait beaucoup et se nourrissait à peine et cela explique sans doute pourquoi elle a succombé à une crise cardiaque. Toutefois, le lien entre consommation de soda et AVC existe bel et bien et ce n’est pas la première fois que cette boisson est mise en cause.

Notamment aussi, l’obésité et le diabète sont plus élevés chez les consommateurs de sodas. Comme en témoigne l’étude à grande échelle, menée par le Cleveland Clinic Wellness Institute et l’université de Harvard, et cela est vrai même chez les utilisateurs de sodas light.  La surcharge de sucre que représente la consommation de ces canettes pourrait être à l’origine de diverses réactions dans le corps capables de déclencher des facteurs comme l’athérosclérose ou la thrombose, favorisant la survenue d’un AVC, particulièrement chez les femmes.

Déjà en 2011, sur des personnes âgées vivant à Manhattan, le risque d’accident vasculaire cérébral, d’infarctus du myocarde, et de décès d’origine vasculaire était plus élevé chez les buveurs de soda.

Même si le cas de cette mère de famille relève plus de l’addiction de par sa consommation inhabituelle, les chercheurs remarquent que les buveurs de sodas ont également des comportements alimentaires moins raisonnables, mangeant également plus de graisses.
Pour vous convaincre, regardez plutôt cette parodie de la pub des sodas avec des ours polaires qui en dit long…

Source everydayhealth.com, Photo the Telegraph, vidéo koreus.com

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire