La testostérone diminue-t-elle l’espérance de vie ?

Une étude portant sur des eunuques démontre que les hommes n’étant pas sous l’influence de leurs hormones vivent plus longtemps. Les hormones mâles seraient-elles liées à une cause de mortalité plus élevée ? C’est ce que ces études semblent démontrer.
On savait déjà que les femmes vivaient plus longtemps, (elles survivent bien souvent aux hommes) sans doute parce leurs hormones oestrogènes influencent la longévité. On peut également se demander si les hommes n’ont pas des comportements plus à risques qui influence leur durée de vie. Chez les animaux, les effets de la castration sur la durée de vie avaient déjà été démontrés, les hormones mâles et en particulier la testostérone ayant des effets négatifs sur le système immunitaire. Mais les effets de la castration sur la durée de vie n’avaient jamais été mis en évidence chez l’homme. Cette nouvelle étude portant sur 81 eunuques vivant en Corée, il y a plusieurs siècles -intéressante au sens où elle s’attache à une véritable généalogie, ceux-ci ayant la possibilité de se marier et d’adopter des garçons eunuques ou des filles- a démontré de façon certaine que leur durée de vie était bien supérieure à 70 ans, ce qui à l’époque représentait 14 à 19 ans de plus que les autres hommes. Sur les 81 étudiés, 3 d’entre eux ont même dépassé les cent ans, ce qui est extrêmement rare, surtout pour des membres de dynasties royales (qui vivaient dans l’opulence et l’oisiveté et dont l’espérance de vie était environ de 40 ans). Cette longue espérance de vie serait directement liée à l’absence de leurs hormones mâles. Ceux qui pratiquent la musculation et sont à la recherche de boosters de testostérone pour leur croissance musculaire devraient sans doute y réfléchir à deux fois s’ils veulent profiter de leur retraite!
Cette absence d’hormones leur aurait donné la sagesse et la prudence (dont les femmes sont largement pourvues) qui manque peut-être aux hommes en rut ? En tout cas, cette étude soulève une autre question: quel intérêt peut-il y avoir de vivre jusqu’à 100 ans, si c’est pour vivre sans muscles et sans sexe ?…

Source: santelog, Current Biology 25 September 2012 doi:10.1016/j.cub.2012.06.036 The lifespan of Korean eunuchs

 

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire