Les ingrédients qui augmentent la testostérone

Qu’on les choisisse pour l’anabolisme ou la libido, ils sont reconnus pour augmenter les performances et le développement musculaire. Pris en complément de protéine ou de gainer, associé ou non à des boosters de congestion, les ingrédients stimulant la testostérone agissent naturellement et sans effet secondaire. Il s’agit pour la plupart de plantes adaptogènes, d’acides aminés.

Bien choisir le singrédients de ses suppléments

 Les saponines

Le tribulus terrestris ou tribule

C’est une plante tropicale originaire d’Inde, cultivée en Asie et en Afrique, que l’on trouve aussi en zone chaude d’Europe, devenue réputée dans les années 80, suite à sa prise par les haltérophiles bulgares dont les performances étaient exceptionnelles. Il est, de loin, le plus connu de tous ces stimulants. Son effet pro-testostérone viendrait de sa teneur en protodioscine et saponine. Il permettrait de jouer sur la testostérone libre, la plus importante, mobilisable pour le muscle.

Le fenugrec

Là aussi, il s’agit d’une plante venue d’Inde et du moyen Orient, plantée ensuite chez nous. Ses composés sont des saponines dont l’effet est anabolisant et anti-fatigue dans le cas d’exercice intense. Un autre de ses ingrédients intéressant est le 4-hydroxy-isoleucine, un acide aminé qui régule le taux de sucre sanguin et le cholestérol, contribuant à la perte de gras.

Les autres plantes

Eurycoma longifolia appelée aussi Tongkat Ali est une plante tropicale qui possède des propriétés aphrodisiaques. Elle augmente le taux de testostérone, agit sur le taux de DHEA et l’IGF1 qui est liée à l’insuline et la croissance musculaire. Ce qui lui confère des bienfaits anabolisants et anti-catabolisants.

Massularia acuminata est une plante africaine connue pour son effet aphrodisiaque provoqué par l’élévation du niveau de testostérone et de la vascularisation. Elle s’accompagne d’une confiance en soi plus élevée.

Les isoflavones

Le 5-méthyl-7-isoflavone est un anti-catabolisant naturel qui réduit le cortisol et permet une meilleure récupération, ainsi qu’une grande faculté à développer les muscles. Leur effet serait surtout anti-oestrogénique, ce qui, par opposition, profite à la testostérone

Le 20-béta-hydroxyecdystérone favoriserait l’anabolisme et réduirait la masse grasse au profit de la masse musculaire, surtout en association avec les protéines, dont elle accélère la synthèse.

Les acides aminés

L’acide D aspartique un acide aminé capable de booster le taux de testostérone. Il est métabolisé par les testicules et augmente ainsi la production de testostérone et le nombre de spermatozoïdes de façon assez importante, de 30 à 50%.

La testostérone est responsable du désir sexuel, de la masse musculaire maigre et de la croissance des cheveux, de la force et de la vitesse du métabolisme. Les hormones étant la clé de la plupart des phénomènes physiques, des stimulateurs hormonaux, (sans hormones) ne peuvent qu’apporter un plus dans le développement musculaire et offrir une réponse à ceux qui stagnent ou ne parviennent plus à progresser. La remise à niveau de ces hormones par les ingrédients naturels, permet d’aller plus vite, sans risque pour la santé, en profitant de leurs effets métaboliques surtout après l’âge de 30 ans, ou le déclin hormonal est inévitable. Attention, toutefois à bien choisir vos boosters hormonaux

 

Sources wikipedia, passeportsante.net,  image agelessmaletestosteronebooster6.soup.io

Share Button
(7 votes, Moyenne: 4,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire