Faut il prendre un stimulant hormonal pour la testostérone ?

 

hos pack testostéroneLes stimulants hormonaux, pourtant utilisés par l’ex Allemagne de l’est pour augmenter les performances de leurs athlètes, connaissent un engouement depuis quelques années. Toutefois iln’est pas rare de lire des publications affirmant qu’ils ne servent à rien.  Nous allons tenter de démêler le faux du vrai en nous basant sur des études scientifiques menées par des sommités dans le domaine.

Entrainement et testostérone
Certaines études tendent à prouver que les boosters de testostérone sont véritablement efficaces pour les personnes ayant un taux de testostérone inférieur à la moyenne, leurs détracteurs se sont alors engouffré dans cette brèche pour affirmer qu’en conséquence ils étaient inutiles sur quelqu’un en bonne santé et ayant moins de 60 ans. C’est sans prendre en compte une variable importante de la physiologie du sport,  toute personne suivant un entrainement très intense subit une baisse de ses taux hormonaux. Une des conséquences du sur-entrainement est d’ailleurs un effondrement du système hormonal, et là je mets au défi quiconque de prouver le contraire. Un athlète sérieux en phase d’entrainement intense se retrouvera donc dans la situation d’une personne dont les taux de testostérone sont anormalement bas.

Testostérone totale et testostérone libre

Les stimulants hormonaux, comme la maca qui a fait ses preuves pour augmenter la fertilité, en stimulant la LH (hormone lutéinisante) va stimuler la production de testostérone via la glande pituitaire (rétrocontrôle hormonal positif) et rétablir un niveau hormonal normal. Les stimulants les plus efficaces (Acide D aspartique, massularia acminata …) augmentent d’environ 30 à 40% les taux de testostérone totale. Les détracteurs se cachent alors derrière le fait que pour construire intensément de la masse musculaire c’est la testostérone libre (celle circulant dans le sang sans être liée à une protéine, elle représente entre 3 à 5% de la testo totale) qui est importante. Les mêmes font la comparaison peu opportune, entre des injections de testostérone de synthèse qui multiplient jusqu’à 1000 la concentration de testostérone libre et les stimulants naturels (30%). D’une part, personne n’a jamais prétendu qu’ils étaient aussi efficaces mais ils sont, en tout cas, moins dangereux et avec une réelle utilité pour le sportif et d’autre part c’est faire l’apologie du dopage dans une société où ce dernier se démocratise, même en dehors du sport de haut niveau.

Les boosters de testostérone sont sans danger
C’est donc bien sûr cette distinction entre la testostérone libre et totale que certains affirment l’inutilités de ses stimulants, or si vous élevez votre testostérone totale, vous élèverez également votre testostérone libre et même si ce n’est que de 20 ou 30% la hausse est bien réelle (cf : étude publiée par life sciences le 30/04/2011, étude du CHU de Montpellier,  Ethnopharmicol journal en 2008, du Dr Gregory Pincus sur de jeunes athlètes de 16 ans en 2011 …). Rappelons quand même que les propriétés anabolisantes du Fénugrec sont inscrites au codex pharmaceutique !
Vous trouverez toujours des études contradictoires, c’est d’ailleurs comme ça que la science avance, l’important étant de lire les bonnes (méta analyses qui ont une fonction d’arbitrage) et de ne pas comparer les effets d’un complément naturel et sans danger avec des molécules chimiques dopantes. De plus, contrairement aux stéroïdes ils n’induisent pas une conversion en oestrogènes destructrice (effondrement de la masse musculaire, rétrocontrôle hormonal négatif, prise de masse grasse et rétention d’eau).

Quels sont les boosters de testostérone ?
Pour terminer, il nous paraissait utile de faire une liste non exhaustive des compléments reconnus pour stimuler la sécrétion hormonale :
•    Vit D3 : augmentation de 200% sur un an (life sciences 30/04/2011)
•    Acide D aspartique : Augmentation de 30% de la LH et de 42% de la testostérone (université de kingston. RU)
•    Tribulus terrestris
•    Massularia Acuminata : qui selon l’étude de l’euthnophamicol journal augmente de 30% la testostérone totale avec un dosage précis de 50mg/kilo de poids de corps.
•    La maca qui tire ses bénéfices sur la libido et la fertilité de son exceptionnelle concentration en Acide D aspartique.
•    Le fenugrec et beta-ecdystérone : qui permettent une plus grande synthèse des protéines (mimétisme des stéroïdes).

 

Notre sélection des meilleurs boosters de testostérone

  • DAA Pro (100 Caps)

    Super Hormone Booster, donne un coup d'accélérateur au développement de la masse musculaire tout en réduisant la masse grasse.

    Scitec Nutrition

    Booster d'Hormone Anabolique

    L'avis du Team Fitadium

    Super Hormone Booster, donne un coup d'accélérateur au développement de la masse musculaire tout en réduisant la masse grasse.

    19,90 €
  • XENATEST HARDCORE (100Caps)

    XENATEST HARDCORE est le puissant booster hormonal de SUPERSET NUTRITION, conçu par des préparateurs physiques et coachs. il intègre les actifs les plus puissants pour créer une synergie et un environnement hormonal...

    Superset Nutrition

    Anabolisant Naturel Extrême

    L'avis du Team Fitadium

    XENATEST HARDCORE est le puissant booster hormonal de SUPERSET NUTRITION, conçu par des préparateurs physiques et coachs. il intègre les actifs les plus puissants pour créer une synergie et un environnement hormonal optimal pour développer rapidement de la masse musculaire.

    59,90 €

    75,00 €

Share Button
(18 votes, Moyenne: 3,78/5)
Loading...

Ecrire un commentaire