9 façons d’élever son taux de testostérone

La testostérone influence la prise de masse sèche

Pourquoi chercher à augmenter naturellement la sécrétion de testostérone ?

Parce que l’environnement chimique et l’alimentation nous exposent à de plus en plus de polluants qui compromettent sa sécrétion optimale.
Elle est impliquée, certes, dans la sexualité et la reproduction, mais aussi détermine la masse musculaire, la pousse des cheveux, la densité osseuse, les globules rouges. Elle commence à décliner vers 30 ans.

Comment savoir si on en a besoin ?
Problèmes de libido, humeur dépressive, difficultés de concentration, défaut de mémoire, et stockage de gras à la taille… sont des signes à ne pas négliger.

Comment la booster ?
Il y a les hormones pures, déconseillées et à ne pas prendre hors contrôle médical. Elles ne sont pas dépourvues d’effets secondaires, sur la santé et le physique, et peuvent être carrément dangereuses, mais ce n’est pas notre propos ici.

Bien sûr, on peut se faire aider par les stimulants hormonaux à base de nutriments naturels comme certains acides aminés ou ingrédients exotiques (plantes, tribulus, massularia, acide aspartique, HMB, HICA, arginine). Ceux-ci sont sans effets secondaires et influencent le taux d’hormones existant en le rendant plus disponible pour le muscle.

 

Un véritable soutien pour la testostérone

  • AMINO MAX (252caps)

    AMINOMAX est une formule avancée d’Acides Aminés enrichie avec une dose de sulfate de zinc. La combinaison donne davantage d'impact sur le gain de muscle grâce à l'augmentation du volume des fibres musculaires.

    Superset Nutrition

    Amino Elite System

    L'avis du Team Fitadium

    AMINOMAX est une formule avancée d’Acides Aminés enrichie avec une dose de sulfate de zinc. La combinaison donne davantage d'impact sur le gain de muscle grâce à l'augmentation du volume des fibres musculaires.

    24,90 €

    29,90 €

 

Il existe aussi 9 moyens vraiment efficaces et tellement faciles à mettre en œuvre, au plan de l’entrainement comme de l’alimentation pour augmenter la sécrétion de testostérone.

1) Perdre du poids

Plus vous serez en surpoids, plus vos taux de testostérone seront faibles. Pour perdre du poids, c’est assez simple : il suffit de supprimer les sources de sucres, le fructose des fruits, les jus de fruits, les sucres raffinés. La consommation de fructose ne doit pas excéder 25 g par jour. Évitez également le lait et les sources le lactose, les céréales, les biscuits, les aliments transformés. Préférez les légumes et les bonnes graisses qui sont nécessaires pour le métabolisme et pour la testostérone, comme indiqué dans nos programmes d’alimentation pour la perte de poids.

 

Optimisez votre perte de poids 

  • Programme Sèche Extrême

    L'efficacité de ce programme réside dans la synergie maximale de 3 puissantes formules complémentaires. Chez l’homme, le tissu graisseux étant essentiellement composé de triglycérides, on commencera par attaquer les...

    Superset Nutrition

    L'avis du Team Fitadium

    L'efficacité de ce programme réside dans la synergie maximale de 3 puissantes formules complémentaires. Chez l’homme, le tissu graisseux étant essentiellement composé de triglycérides, on commencera par attaquer les graisses de l'intérieur avec une intensité croissante, à l’aide d'un puissant brûleur de graisses aux actions multiples associé à une version spécifique de la carnitine. Puis, on accélère au maximum la sèche en introduisant une formule permettant de réduire radicalement l’excès d'eau et intensifier la perte de poids. L'affutage est maximum !

    69,90 €

    85,00 €

 

2) Pratiquer le HIT

L’intensité de l’entrainement dont on vous parle tout le temps chez Fitadium, ce n’est pas pour rien ! En effet, un exercice court et très intense de type HIIT est bénéfique pour élever les taux de testostérone, contrairement à l’exercice modéré.
Echauffez-vous pendant trois minutes, travaillez aussi dur que possible pendant 30 secondes jusqu’à épuisement. Récupérez 1mn30, puis recommencez 7 fois pour ne pas dépasser 20 mn d’entrainement intense.

3) Se servir du jeûne intermittent

Ce type de régime qui consiste à s’entrainer à jeun, par exemple, permet de stimuler la hausse de testostérone en augmentant les niveaux d’hormone de satiété (insuline, leptine, adipopectine, GLP-1 (glucacon-like peptide-1), CCK (cholécystokinine)… qui potentialisent les effets de la testostérone. L’inconvénient est qu’il ne faut pas rester à jeun trop longtemps. Cet effet pro-testostérone est encore augmenté si on coupe le jeûne avec des protéines de Whey après l’exercice.

4) Aller à la salle de gym

Faire de la musculation est un moyen sûr d’augmenter la testostérone, à condition de ne pas s’entraîner trop longtemps (1H15 maxi), sinon les taux baissent à nouveau  et à condition aussi de s’entraîner « intensément », c’est-à-dire lentement avec moins de reps, mais avec des poids plus lourds et sur des exercices polyarticulaires (squats par exemple), pour « sentir » à fond la fibre musculaire.

5) Réduire le stress

Le stress libère une hormone qui a des conséquences désastreuses sur le niveau de testostérone : le cortisol. Cette hormone est censée limiter les comportements à risque (accouplement, agressivité, rivalité) en cas de situation de survie pour mieux se concentrer sur le combat ou la fuite. Le monde moderne étant source de stress, il réduit la libido et l’agressivité nécessaire à l’entrainement au profit du cortisol, ce qui, à long terme et de façon répétée, bloque les effets de la testostérone. Apprenez donc à vous relaxer, à respirer pour faire descendre d’un cran votre nervosité et à lâcher prise en cas de stress : vous ferez moins de gras !

6) Prendre des Vitamines

Beaucoup de personnes sans le savoir manquent de Vitamine D soit parce qu’elles fuient volontairement le soleil, soit parce qu’elles habitent des zones peu ensoleillées, soit parce qu’elles passent beaucoup de temps enfermées sans s’en rendre compte, que ce soit au bureau, chez elles ou dans les transports.
La solution est de s’exposer un minimum bras nus, car la vitamine D se fixe par les avant-bras, ou de prendre des suppléments de vitamine ! C’est un minimum pour optimiser le niveau de testostérone et pour rester en bonne santé. Les vitamines du groupe B sont également importantes et impliquées dans beaucoup de processus chimiques et notamment la B6 que l’on trouve dans le thon, le saumon, la viande rouge, le tournesol, les pommes de terre.

un apport de Toutes les vitamines

  • VITA MAX (60 Caps)

    VITA MAX est une formule hyper complète de vitamines, oligo-éléments, minéraux et plantes indispensables au maintien d’un métabolisme optimal. Elle renforce la vitalité et la résistance de l’organisme des sportifs.

    Superset Nutrition

    Le top des vitamines

    L'avis du Team Fitadium

    VITA MAX est une formule hyper complète de vitamines, oligo-éléments, minéraux et plantes indispensables au maintien d’un métabolisme optimal. Elle renforce la vitalité et la résistance de l’organisme des sportifs.

    14,90 €

    19,90 €

 

7) Augmenter son apport en Zinc

Consommer des aliments riches en zinc pendant 6 semaines vous aidera à augmenter votre taux de testostérone. Le zinc empêche en effet l’action de l’enzyme aromatase qui convertit la testostérone en œstrogène. On en trouve dans le foie, la viande rouge comme le bœuf, les moules, les huitres, le blé, le sésame, les champignons, les épinards, le brocoli, les cacahuètes…  Vous risquez des carences si vous êtes végétarien, mais aussi à cause des techniques agricoles de masse (à base de pesticides et insecticides) qui épuisent les sols. La cuisson des aliments réduit aussi leur teneur en zinc. La solution ? prendre du zinc et du magnésium.

8) Ajouter des graisses à son alimentation

Dans les régimes, on se prive à tort de toutes les graisses. C’est une erreur, il faut en consommer certaines, surtout les sources végétales et crues polyinsaturées, comme l’huile d’olive, les noix, les avocats. Ce qui est moins bon pour la testostérone, ce sont les sources animales qui font baisser le niveau. Mais les lipides sont indispensables à la construction musculaire, contrairement aux sucres, céréales et féculents qui nuisent au poids et à la testostérone. Les oméga 6 sont intéressants, surtout l’acide arachidonique, impliqué dans le processus par lequel le cholestérol se convertit en testostérone. Ce processus est très complexe et part des sucres pour se convertir à travers plusieurs étapes chimiques et métaboliques en testostérone.

9) Prendre des BCAA

Après l’entrainement, la prise de BCAA  influence positivement le taux de testostérone. Les BCAA sont présents naturellement dans les protéines de whey et la plupart des complexes d’acides aminés. On en trouve également dans les produits laitiers. C’est la leucine qui est la plus efficace pour la testostérone. Elle ne doit pas être prise seule mais associée aux autres BCAA (isoleucine et valine) selon un ratio précis. Certaines protéines sont recommandées pour la testostérone et notamment la whey protéine, riche en BCAA.

 

Limitez le cortisol grâce aux BCAA

  • BCAA XTREME (252 caps)

    Super Formule spécifique de BCAA. La qualité Superset Nutrition habituelle avec efficacité renforcée par Elite System (Rhodiola Rosea). Super efficace pour tout type d'entrainements intenses. Un must !

    Superset Nutrition

    BCAA boosté par Rhodiola Rosea

    L'avis du Team Fitadium

    Super Formule spécifique de BCAA. La qualité Superset Nutrition habituelle avec efficacité renforcée par Elite System (Rhodiola Rosea). Super efficace pour tout type d'entrainements intenses. Un must !

    29,90 €

    34,90 €

Source Mercola.com, Muscleshow, Flex. Photo Shutterstock.com/Improvisor

 

Share Button
(67 votes, Moyenne: 3,72/5)
Loading...

Ecrire un commentaire