10 idées reçues sur la rétention d’eau

Toutes les idées reçues pour éviter la rétention d'eau

L’équilibre des fluides entre les tissus et le sang est fragile et le corps composé à 65% d’eau en moyenne, passe son temps à réguler les entrées et sorties pour éviter toute déshydratation. Ce sont les reins qui jouent ce rôle d’épurateur en éliminant les excès via les urines.

De temps en temps cet équilibre prend l’eau (c’est le cas de le dire !) et la rétention d’eau s’installe durablement. Les femmes y sont plus sujettes car la cellulite et la rétention d’eau sont liées, mais cela ne veut pas dire que les hommes sont épargnés, notamment en cas de mauvaise circulation ou de travail debout. En période de sèche, c’est également un facteur à ne pas négliger.

La rétention d’eau donne des gonflements dans les chevilles jambes, bras, mains ou pieds ou même au ventre, qui ressemblent à de la cellulite ou de l’œdème plus ou moins marqué (à ne pas confondre avec le vrai œdème qui par exemple se caractérise par l’empreinte du doigt qui reste sur la peau). Une fois les raisons médicales éliminées : veineuses, cardiaques, rénales, allergiques ou hormonales, vous pouvez agir avec quelques règles simples. Faisons le tour des idées reçues sur la rétention d’eau.

Il ne faut pas trop boire

FAUX

Boire beaucoup n’est pas un facteur de rétention d’eau

Boire beaucoup n’est pas un facteur de rétention d’eau. Boire au cours de la journée est essentiel pour s’hydrater et permet aux reins de bien faire leur travail. Il faut éviter de boire trop de jus de fruits ou sodas (riches sucres et en calories) ou des excitants comme le thé ou le café, qui risquent au contraire de retenir l’eau au lieu de l’éliminer. Par contre la tisane ou l’eau plate sont recommandées. L’eau gazeuse là encore est trop salée. Les soupes à base de légumes sont bénéfiques pour leur teneur en fibres, qui favorisent l’élimination et aident le transit.

Il ne faut pas manger salé

VRAI

Rajouter du sel est évidemment un facteur de risque, mais c’est aussi une question de goût et certains salent beaucoup leur assiette sans jamais souffrir de rétention d’eau. D’autres au contraire disent ne pas manger salé et ignorent que les aliments qu’ils consomment sont saturés en sodium, comme les apéritifs, les charcuteries, les plats cuisinés, les soupes lyophilisées, les fromages à pâte dure, les poissons fumés, les bouillons cubes. La pizza notamment est un piège car c’est l’un des aliments les plus salés qui soit. Assaisonner vos plats avec d’autres épices : cumin, piment, herbes aromatiques… N’hésitez pas à tester de nouvelles saveurs.

Beaucoup ignorent que les aliments qu’ils consomment sont saturés en sel

On peut manger sucré

FAUX

Le sucre est mauvais pour le poids et favorise la rétention d’eau

Tout ce qui fait monter le taux d’insuline est mauvais pour le poids et favorise la rétention d’eau. De plus les sucres abiment les reins qui n’arrivent plus à éliminer les excès et se fatiguent. Il faut aussi se méfier des aliments raffinés (pain blanc, pâtes, riz…) qui génèrent constipation et parfois rétention d’eau. Préférer les aliments et céréales complets qui apportent des minéraux importants (magnésium, potassium, sélénium…) pour l’hydratation.

On peut manger gras

FAUX

Trop de graisses animales (beurre, crème, viande rouge) peut saturer les reins. Et la nourriture grasse est souvent aussi salée (quiche, pizza…). A l’inverse, toutes les graisses ne sont pas à bannir. Les huiles végétales (olive colza, noix, soja, pépins de raisin) et les fruits secs comme les noix ou les amandes apportent des bonnes graisses Omega 3 protectrices pour les parois veineuses et régulent les échanges de liquides.

Il faut manger plus de protéines

VRAI

Les protéines doivent leur réputation aux régimes de sèche et de perte de poids auxquels elles sont fréquemment associées. Elles libèreraient l’albumine du foie anti-rétention d’eau. Et leur action sur le métabolisme boosterait indirectement les hormones et la perte de poids. C’est pourquoi il faut manger plus de protéines. Les volailles, poissons maigres et protéines végétales sont les aliments privilégiés de la sèche. Mais attention à ne pas consommer du jambon sec, du thon en boîte ou des poissons fumés qui sont trop salés.

La protéine anti-rétention d’eau

Il faut éviter les fruits et légumes

FAUX

Les fruits et légumes sont gorgés d’eau, mais celle-ci est nécessaire et s’élimine bien. Les produits frais sont indispensables, autant pour leur valeur en vitamines et sels minéraux que pour les fibres qui régulent le transit et permettent une meilleure élimination.

Poids et rétention d’eau n’ont rien à voir

FAUX

Perdre du poids signifie donc aussi perdre de l’eau

Plus on mange, plus on a de chances de mal manger. Cela signifie souvent trop gras, trop salé, trop sucré. On l’a vu plus haut, ces types d’aliments favorisent l’accumulation de gras, mais aussi d’eau. Un régime privilégie toujours les aliments frais et cuisinés maison, avec des modes de cuisson sains.
De plus avec l’âge et la sédentarité, la place occupée par l’eau a tendance à l’être par de la graisse ! Perdre du poids signifie donc aussi perdre de l’eau.

Il faut rester immobile quand il fait chaud

FAUX

La chaleur et le soleil sont des ennemis jurés. Ils dilatent les vaisseaux sanguins et la rétention d’eau apparaît. Douchez-vous les jambes à l’eau fraîche ou plongez plutôt que de rester sur la plage ou au bord de la piscine. Les forts coups de soleil sont également traitres car ils provoquent des gonflements qui peuvent durer plusieurs jours après l’exposition.
Les vacances sont aussi le moment des voyages. Les trajets en avion sur des vols assez longs qui obligent à l’immobilité favorisent les problèmes circulatoires et la rétention d’eau. Là encore, il faut boire beaucoup, essayer de marcher un peu, contracter les mollets, éviter les vêtements serrés.

Le sport aggrave la rétention d’eau

FAUX

Au contraire, tout ce qui active la pompe veineuse est bon, même si c’est pénible de travailler les cuisses et les mollets, ça paie. La musculation a souvent mauvaise réputation à tort. Les muscles n’empêchent pas l’eau de s’éliminer au contraire, leur développement accélère le métabolisme. Les sports dans l’eau sont encore plus agréables car cela fait circuler le sang tout en apportant fraîcheur et tonus. Pratiquez une activité physique régulière, au moins trois fois par semaine car le muscle chasse l’eau en prenant toute la place !

Le muscle chasse l’eau en prenant toute la place

Il faut se méfier des diurétiques

VRAI ET FAUX

Certains sont des médicaments qu’il ne faut pas utiliser à la légère, sans avis médical, et les athlètes de haut niveau en ont parfois fait les frais. D’autres sont des suppléments ou draineurs à base de plantes favorisant naturellement l’élimination. Ces derniers sont faciles à utiliser et sans risques dans le cas d’une rétention d’eau passagère, ou pour terminer sa « sèche » et souligner le muscle, même s’il ne faut pas les prendre en continu mais faire des cures de quelques semaines, en continuant à boire de l’eau normalement. Ils sont efficaces pour faire disparaitre l’eau sous la peau qui empêche le muscle d’affleurer, mais ils n’éliminent pas la graisse qui est un autre problème. Par contre, graisse et rétention d’eau sont souvent liées, donc associer un brûleur de graisse et un anti rétention d’eau donne de meilleurs résultats pour peaufiner sa perte de poids.

Associer brûleur de graisse et anti-rétention d’eau donne de meilleurs résultats pour la perte de poids

Voir cet article en vidéo:

Perdre du poids et de l’eau

Photo Shutterstock.com.

Noter l'article
(33 votes, Moyenne: 3.64/5)
10 idées reçues sur la rétention d’eau
L'équilibre des fluides entre les tissus et le sang est fragile et le corps composé…
4 sur 5 33 votes
#coach
#1
N'essaie pas d'être parfait(e), essaie juste d'être meilleur(e) qu'hier
Perdre des cuisses et affiner durablement sa silhouette