Tryptophane : un allié de poids pour perdre de la masse grasse

 

scitec_tryptophanLes dernières études de physio-nutrition concernant le Tryptophane renforcent les allégations le concernant et insistent sur son utilité dans la perte de masse grasse.

Après « nu comme un ver » faudra-t-il désormais dire « maigre comme un ver » ?
La perte de poids est le cheval de bataille des chercheurs qui ne cessent d’explorer de nouveaux territoires scientifiques. Ne vous méprenez pas ! Rien à voir avec cette autre technique minceur très ancienne et de nouveau en vogue aux Etats-Unis (bien qu’interdite) pour perdre du poids qui consiste à attraper volontairement le ver solitaire (ténia).
Des chercheurs du Scripps Research Institute (Etats-Unis) ont décrypté les circuits de signalisation permettant aux vers minuscules Caenorhabditis elegans de perdre du poids indépendamment de leur prise alimentaire.

En effet, on pensait jusqu’à présent que la sérotonine permettait de perdre du poids en limitant l’appétit et la prise alimentaire, son action principale étant de réguler les envies de grignotage et fringales compulsives. Mais il semblerait que les voies de signalisation conduisant à la réduction de la prise alimentaire d’une part et à la perte de graisses d’autre part soient en fait séparées, les études prouvent que même sans réduire la prise alimentaire il y avait perte de masse grasse chez le mammifère.
La principale découverte de ces études récentes est que la sérotonine n’est pas la seule à favoriser la perte de poids : elle fonctionnerait en association avec l’octopamine, l’analogue de la noradrénaline, elle-même stimulée par un autre acide aminé sous forme libre, la Tyrosine. L’équipe de recherche a réalisé une cartographie du réseau de neurones qui produisent la sérotonine et  l’octopamine et qui envoie le signal de perte de poids à l’organisme. Parmi ces neurones, certains ont accès à la circulation sanguine et libéreraient une molécule signal. Celle-ci stimulerait la production d’une enzyme digestive de l’intestin, une lipase qui découpe les lipides en fractions d’acides gras plus petits et moins stockables sous forme de graisse corporelle. Il s’en suit donc une réduction progressive des adipocytes. Les chercheurs pensent qu’en conséquence la stimulation de la sérotonine et de la noradrénaline pourraient être la clé pour perdre plus de poids.

La bonne nouvelle selon cette étude publiée dans l’édition du 10 octobre de la revue Cell Metabolism, c’est que les vers de terre et nous, avons cette enzyme en commun. La science n’a donc pas fini de creuser !!!

Selon ce modèle scientifique, prendre 1g de Tyrosine le matin 20 min avant le petit déjeuner et 500mg de tryptophane vers 17h00 et 500mg au coucher serait une des meilleures solutions pour contrôler son poids naturellement et sans frustrations.

Source Cell Metabolism 10 October 2013 10.1016/j.cmet.2013.09.007 An Integrated Serotonin and Octopamine Neuronal Circuit Directs The Release of An Endocrine Signal to Control C. elegans Body Fat. 

Share Button
(17 votes, Moyenne: 3,24/5)
Loading...

Ecrire un commentaire