Courir pour ne pas mourir

Courir une fois par semaine augmente la longévité

La course à pied, c’est une affaire de passionnés. Il y a ceux qui courent et ceux qui ne courent pas. Parmi les motivations de ceux qui courent, il y a le plaisir, l’envie de faire une performance. D’autres se mettent à courir dans le but de perdre du poids ou tout simplement pour rester en forme. Mais courir peut avoir d’autres bénéfices. Et si un seul jogging par semaine suffisait pour faire reculer la mortalité?
N’en déplaise aux puristes qui courent chaque jour ou presque, une analyse affirme que courir beaucoup et souvent n’aurait pas plus d’effet sur la longévité qu’un footing d’une heure.

Course et longévité

Courir peut aider à se sentir vivant, mais aussi à rester en vie.

Lorsque vous courez vous avez l’impression d’être vivant ? C’est plus vrai que vous ne le pensez !

Courir, même une seule fois par semaine 50 mn c’est déjà bien un grand pas pour votre santé, si ce n’est pour votre condition physique.

Que vous soyez un coureur chevronné ou non ne change rien à l’affaire. Pour en tirer les bénéfices, il suffit de courir une seule fois par semaine. Certes, cela ne suffira pas pour que vous soyez super bien entrainé. Mais vous serez au moins protégé des risques de décès par maladies cardio vasculaires, cancer ou autres. Course et longévité sont liées.

Une analyse systématique australienne réalisée à l’Institute for Health and Sport de la Victoria University (Melbourne, Australie) a porté sur plus de 40 études. Parmi elles, quatorze ont été retenues pour la méta-analyse, portant sur 230.000 participants. Ces études d’une durée de 5 à 35 ans incluaient hommes et femmes . Le risque de décès diminue de près de 27% toutes causes confondues, de 30% pour les causes cardiovasculaire et de 23% les décès de cancer, contre ceux qui ne pratiquent pas la course à pied.

Courir vous permet donc de rester en forme mais aussi en vie plus longtemps.

Pas le temps de courir aussi souvent que vous le voudriez?

Rien ne prouve toutefois que si vous courez davantage ou plus longtemps, vous en tirerez plus de bénéfice. 1 h de course chaque semaine suffit à améliorer la santé et la longévité en général.

Les recommandations de l’OMS étaient jusqu’à présent de 150 mn d’exercice modéré par semaine ou de 75 mn d’activité intense. Cette étude vient les remettre en cause.

S’il suffit de courir une fois par semaine pendant moins de 50 minutes pour gagner en longévité, plus d’excuse. Le manque de temps n’en est plus une.

Cela ne dit pas quelle distance il faut parcourir, ni à quelle vitesse il faut courir, mais on sait qu’un seul jogging par semaine, c’est la vie.

On ne sait pas pourquoi la course est bénéfique, tout ce qu’on sait c’est qu’elle l’est. Ceux qui courent régulièrement savent à quel point les préoccupations disparaissent et les problèmes s’évanouissent au fur et à mesure que défilent les kilomètres et que la respiration et la foulée deviennent les choses les plus importantes de votre vie à ce moment précis. La course à pied est anti-stress et permet de relativiser les pensées qui nous agressent. C’est peut-être ce qui lui permet de contrer l’effet des maladies dues à la sédentarité, au stress et au rythme de vie.

Courir une fois par semaine, en tout cas, c’est toujours mieux que de ne pas courir du tout !

Sources: British Journal of Sports Medicine Nov, 2019 DOI : 1 0.1136/bjsports-2018-100493 Is running associated with a lower risk of all-cause, cardiovascular and cancer mortality, and is the more the better? A systematic review and meta-analysis et Victoria University Press Release RUNNING FOR OUR LIVES: Less than 50 minutes a week can reduce risk of death

Noter l'article
Aucun vote
Courir pour ne pas mourir
La course à pied, c'est une affaire de passionnés. Il y a ceux qui courent…
0 sur 5 0 votes
#coach
#1
Ne t'arrête pas avant d'être fier de ce que tu as fait
#2
Bien dans sa tête, bien dans ses pompes
#3
Motive ton esprit, ton corps suivra
Peut-on perdre du poids en courant?