Cécile, athlète Miss Bikini en devenir

Nous avons contacté Cécile pour qu’elle nous parle de la catégorie Bikini, de son univers, de son quotidien… A 32 ans, elle se prépare actuellement pour la coupe de France qui se déroulera en novembre prochain. Fine et forte à la fois, cette jolie athlète promet pour la saison 2016, et ce n’est que sa première année de compétition ! 

Son interview en exclusivité

#1. Bonjour, parle-nous un peu de toi..

Bonjour, Je m’appelle Cécile Le Gac, j’ai 32 ans et je vis à Nice. Je fais régulièrement du sport depuis environ 5 ans mais, jusqu’en novembre 2014, je faisais partie de ces filles qui font exclusivement des heures de cardio. Je pensais effectivement que la muscu me rendrait plus massive et moins féminine.

#2. Quels étaient ton poids, et taille avant de commencer la compétition et aujourd’hui?

Le parcours de Cécile Le Gac en Miss Bikini

Mon poids, avant de me lancer dans la compétition, était de 61,5Kg pour 1,67m (c’était à fin novembre 2014) en période de compétition je suis à 53,5kg  et en ce moment, en hors saison, je tourne autour des 58kg.

#3. As-tu pratiqué ou pratiques-tu encore d’autres sports ?

Oui, j’ai fait pas mal de course à pied et un peu tous les cours de cardio et bobypump disponibles dans ma salle de sport actuelle …

#4. Comment es-tu venue au fitness?

En avril 2014, un ami a participé au GP de Bodybulding et fitness de Nice, je suis allée le voir et ce que j’ai vu m’a plu, ça m’a motivée à essayer.

#5. Depuis combien de temps t’entraînes-tu ?

Même si j’ai toujours fait du sport ,j’ai vraiment commencé la musculation fin novembre 2014 et ma préparation a sérieusement démarré le 2 janvier 2015.

#6. Qui te coache ?

C ‘est mon conjoint, le sport est une passion qui nous rapproche et au vu de son cursus universitaire, une maitrise STAPS : «entrainement et physiologie de la performance » c’est naturellement qu’il a pris en main ma préparation.

#7. Quel est ton métier ?

Je travaille comme assistante commerciale dans une banque privée.

#8. Comment concilies-tu la compétition et ta vie quotidienne?

Je dois admettre que mes journées sont plutôt bien remplies. Levée à 6h30, je commence ma journée à la banque vers 8h30 et suis rarement rentrée chez moi avant 18h30. Là, commence la préparation de mes repas et collations pour le lendemain et à 19h30-20h00 c’est le départ pour la salle de sport où je m’entraine environ 1h15 – 1h30 , 6 jours par semaine (cela varie selon la proximité de la compétition). Puis retour à la maison, un bon repas et au lit !

#9. Ton entourage te soutient-il ?

J’ai la chance d’avoir un compagnon très présent et impliqué à 200% dans ma préparation, c’est un travail d’équipe. Il en est de même pour ma famille  et mes amis qui me soutiennent dans cette aventure. Il y a tout de même certains membres de mon entourage qui, malgré leur soutien, ne comprennent pas vraiment mon intérêt pour ce sport. Les gens ont en général une vision assez négative du fitness, ils s’imaginent tout de suite des femmes masculines. Il a donc fallu expliquer ma démarche mes objectifs et tout simplement faire comprendre aux gens que, plus qu’un sport, le fitness est aujourd’hui une passion qui m’apprend chaque jour à m’apprécier et à m‘épanouir.

#10. Que penses-tu de la catégorie BIKINI Fitness ?

Je pense c’est une catégorie qui, bien que souvent sous estimée, demande aussi beaucoup de travail et de discipline au quotidien. Je pense aussi que c ‘est une catégorie qui a un peu plus démocratisé le fitness aux yeux du public car avec de la volonté et de la rigueur, cette catégorie paraît plus accessible.

#11. Pourquoi as-tu choisi cette catégorie ?

J’ai choisi cette catégorie, car dans la vie je suis féminine et soignée et que je pense que c’est l’image que l’on associe aux bikinis, il y a un coté glamour qui me plait bien.

#12. Qu’est-ce que tu aimes dans la compétition ?

C’est un tout, les heures passées à la salle à s’entrainer avec mon compagnon, les amis que je me suis faits grâce à ce sport, mais aussi l’ambiance qu’il y a autour de chaque événement avec les préparatifs : le choix du maillot, de la coiffure. Et puis pour finir, la compétition elle même, avec les rencontres avec les autres athlètes et encore une fois, cette ambiance festive.

#13. Quelle place a le fitness dans ta vie ?

Aujourd’hui, le fitness prend une place très importante dans ma vie, puisque je vis au rythme de mes 6 repas par jours et de mes entrainements, je fais mes courses en fonction de ma diète et que j’organise aussi mes sorties et ma vie sociale autour de tout cela.

#14. Quelle et la chose la plus difficile selon toi ?

La chose la plus difficile, selon moi, est la diète et plus particulièrement le fait d’apprendre à connaître les réactions de son corps, ce qui marche sur soi et ce qui ne marche pas.

#15. Peux-tu nous donner un aperçu d’une journée de diète ?

En règle générale, ma diète est à base de blancs d’œuf, flocons d’avoine et purée d ‘amandes pour le petit dejeuner puis brocolis, poulet, patates douces, salade verte ou avocat, asperges et poisson, pour les autres repas.

#16. Et comment se passe ton entrainement ?

Je m’entraine environ 1h15 – 1h30, 6 fois par semaine la plupart du temps en muscu. Je privilégie les supersets, tri sets et entrainements dégressifs avec des charges lourdes. En fin de prépa, je rajoute une séance de HIIT de 15 mn en fin d’entrainement.

#17. Quels sont tes points forts ? Et tes points faibles ?

Mon point fort est définitivement mes cuisses, et mes points faibles sont mes épaules encore trop fines et mes fesses pas assez galbées.

#18. Quel est ton palmarès ?

J’ai participé au Championnat de France IFBB 2015, j’ai été classée 5 ème à la demi-finale sud et sélectionnée pour la finale ou j’ai terminé 8ème. Et en juin j’ai participé aux Eric Favre Sport Games à Lyon où j ‘ai été classée 6ème.

#19. Comment gères-tu la diète hors saison ?

C’est ma première année en compétition et donc ma première période hors saison. J’ai repris entre 4 et 5 kg en réintroduisant les glucides et quelques petits plaisirs mais j’essaie de garder une certaine discipline.

#20. Quels suppléments as-tu choisis?

Les suppléments font partie intégrante de la préparation, c’est pour cette raison que j’utilise quotidiennement les compléments alimentaires de mon partenaire Futurelab tels que des BCAA, de la protéine, de la glutamine, des vitamines, des omégas 3. Cela varie en fonction de la période et de mes objectifs, cependant, en toutes circonstances, le choix des compléments est crucial, il est donc important de choisir des produits sûrs et de qualité.

Indispensables BCAA pour la récupération et le développement musculaire

#21. Quelle est selon toi la recette pour avoir de belles fesses, des cuisses fines et un ventre plat?

Pour les fesses et les cuisses, il n’y a pas de secret, il faut faire des squats et des fentes et pour les abdos, je privilégie des exercices avec du poids.

#22. Que fais-tu pour lutter contre la rétention d’eau ?

Je bois beaucoup et je prends du BOP que l’on trouve dans n’importe quelle pharmacie,  c’est un diurétique naturel à base de plantes.

#23. Quels conseils donnerais-tu à une fille qui voudrait se lancer dans ce type de compétition ?

De s’armer de patience et de détermination car les résultats sont parfois longs à obtenir et loin de l’implication et des efforts fournis, cependant à un moment ou un autre ils finissent par payer… et puis simplement de s’amuser…

#24. Quelle est ton actualité et quels sont tes futurs objectifs ?

Dès septembre, je vais recommencer ma préparation afin de participer en 2016 au Championnat de France. Mon objectif est simple  : m’améliorer chaque jour, tant au niveau de mon physique qu’au niveau de mes classements et puis plus simplement : me sentir bien dans mon corps.

F : Merci Cécile

Noter l'article
(1 vote, Moyenne: 5/5)
Cécile, athlète Miss Bikini en devenir
Nous avons contacté Cécile pour qu'elle nous parle de la catégorie Bikini, de son univers,…
5 sur 5 1 votes