Rémi: un pompier, déterminé comme un viking!

Rémi Ragnar pompier ambassadeur Fitadium

Rémi âgé de 29 ans, exerce le métier  de pompier avec passion et dévouement. Comme il est également diplômé de fitness et sportif depuis toujours, il s’entraîne régulièrement sous les barres. C’est essentiel de bien connaître son corps et d’être prêt à se dépasser. Même s’il  frôlé la mort suite à un accident de moto il y a quelques années, il a complètement récupéré et même plus. Sa forme physique, il en a bien besoin en intervention sur le terrain pour être efficace. Déterminé et invincible, il a un mental de viking ! Même s’il est papa, il n’est pas non plus contre l’esthétique, car une belle ligne ça fait toute la différence.

Faisons les présentations, qui es-tu ?

Un viking

Salut, je m’appelle Rémi, je suis un viking . J’ai 29 ans.  Je suis diplômé d’une licence en STAPS et je suis pompier professionnel depuis plus de 6 ans.

Quel est ton poids et ta taille aujourd’hui ?

Actuellement je pèse 92 kg pour 1m80.

A quel âge as-tu commencé la musculation et pourquoi

Je pratique du sport depuis toujours. J’ai notamment fait du football pendant longtemps et surtout, cela fait maintenant 12 ans que je suis accro au fitness et à la musculation.

Quel physique avais-tu au départ ?

Jeune j’avais un tempérament hyperactif, ce qui fait que j’étais un petit viking assez sec.

Qu’est-ce qui t’as fait accrocher sur un sport aussi exigeant ?

Mieux connaître mon corps

C’est un sport qui me permet de toujours donner plus, de me dépasser à chaque séance. Cette discipline m’a permis de mieux connaître mon corps, de savoir jusqu’où je peux aller, d’être bien dans ma peau, bien dans mon corps et de cultiver une esthétique ☺ ☺. Depuis 6 ans, le sport me permet d’être au top dans mon travail pour ne jamais subir une intervention que ça soit un feu, une désincarcération ou même pour relever une mamie. Être un viking pompier, c’est aussi pratiquer un sport exigeant.

As-tu pratiqué ou pratiques-tu d’autres sports ?

Je me suis mis, depuis un petit moment au crossfit. C’est un sport complet autant pour la force que pour le cardio. Je mets souvent un WOD dans mes séances de musculation. J’essaye de vraiment combiner la qualité musculaire et les performances du crossfit.

Rémi Ragnar en train d'escalader

Quel est ton principal objectif ?

En 2011, j’ai eu un accident de moto. J’ai fait 48 heures de coma, 10 jours en service de réanimation et 3 mois d’hospitalisation. J’ai eu une fracture de la rate, du foie, du pancréas, une hémorragie interne, un pneumothorax et il me manque un bout du vaste interne à la cuisse droite… Je suis mort une fois, mais on n’abat pas un viking comme ça…

Grâce au sport et à ma détermination, je n’ai pas baissé les bras, je me suis battu pour revenir au top

Ça a été un parcours difficile pendant lequel j’ai dû me battre contre moi-même, soutenu par mes proches ! Le but ultime est évidemment de toujours progresser, de se tester jour après jour tout en conservant une esthétique.

Comment t’entraînes-tu ? Quel est le menu de ta séance ?

Trois jours consécutifs d’entraînement

J’organise mes entraînements non pas en semaine mais en séance. Je fais trois jours consécutifs d’entrainement et un jour non. Mon jour off est celui de ma garde pompier. Avant de commencer ma séance, je prends au minimum 20 minutes pour bien m’échauffer et me concentrer. C’est important d’éveiller son métabolisme et d’éviter les blessures.

Ensuite, je commence ma séance par 30 minutes de charges lourdes sur des mouvements d’haltérophilie ou power lifter (soulevé de terre, squat, développé couché, épaulé jeté, arraché). Je travaille ensuite un muscle par séance (jambes, épaules, dos ou pectoraux). Je baisse les charges progressivement en augmentant les répétitions sur la fin de ma séance. J’aime faire des mouvements parfaits pour mobiliser le plus de fibres musculaires possible et gagner en mobilité. Pour finir, je cours cinq minutes sur tapis de course à 8 km/h simplement pour activer la récupération (décrassage) puis je réalise 10 minutes de stretching.

Du cardio ? Un entraînement très spécifique ? De quel genre ?

J’aime le cardio mais pas celui qui consiste à courir 45 minutes à jeun ou en fin de séance.

Je me lasse trop rapidement

Le cardio est cependant super important, il ne faut pas le négliger. Il ne faut pas être essoufflé pour ne jamais « subir ». J’ai une devise : « commencer là où beaucoup s’arrêteront ». J’essaie de placer une séance cardio toutes les cinq séances environ. Voici trois de mes séances que j’apprécie réaliser:

  • 10 x 400m autour d’un stade avec 1min30 de récupération;
  • 20 x 150 m départ toutes les minutes;
  • circuit du type « 20kcal à l’assaut bike / 200m de course à pied / 20 kcal rameur / 20 double under », à répéter 7 fois.

Et pour la diète, est ce que tu es strict au quotidien, ou est-ce que tu fais des exceptions ?

Pour moi, le sport rime avec santé et hygiène de vie. Alors, j’essaie d’être strict sur l’alimentation 6 jours sur 7. Lors des petites faims, je vais plutôt manger des abricots secs ou une pomme plutôt qu’un paquet de biscuits. Après je ne pèse rien et je privilégie simplement des aliments saints. Je sais « faire off » le dimanche ou quand je suis en vacances. C’est important de savoir lâcher pour bien récupérer et être bien dans sa tête. Il faut savoir prendre du plaisir et pour moi la nourriture est primordiale ! Ahaha je suis un viking sanglier : ))

Rémi Ragnar en train de manger

Comment mesures-tu tes performances ?

En ce moment, mes entraînements sont basés sur des mouvements d’haltérophilie donc j’essaye tous les 10 jours de mettre des barres un peu plus lourdes pour voir si mes séances sont productives et tester ma progression, tout en continuant de tailler mon corps à la hache.

Quels sont tes exercices préférés et ceux que tu n’aimes pas ?

Ceux qui regroupent le plus de muscles

Les exercices que je préfère sont ceux qui regroupent le plus de muscles, pour lesquels je vais pouvoir mettre le plus de charges comme le squat, le soulevé de terre, le développé couché et l’épaulé jeté…J’aime aussi les mouvements de finition comme l’écarté au vis à vis ou le pull-over à la poulie haute. Il n’y a pas vraiment de mouvement que je n’aime pas.

Quels sont tes points forts ? Et tes points faibles ? De quoi es-tu le plus fier?

Les pectoraux et mon dos sont mes points forts

Ce sont les parties dont je suis fier. Il y a quelques années, j’étais également très fier de mes jambes mais, avec mon accident, j’ai une grosse cicatrice sur la jambe droite et j’ai un peu moins de force qu’auparavant. Je suis cependant confiant, ça va revenir, je suis un viking : )) Pour mes points faibles, je vais citer mes biceps (j’ai un muscle long) et je dois donc rajouter des mouvements de finitions un peu plus régulièrement : ))

Quel type d’entraînement a donné pour toi les meilleurs résultats ?

Je travaille deux muscles maximum par séance. J’ai obtenu les meilleurs résultats en combinant une séance « lourd » et une « léger ». J’ai donc réparti mes séances en 3 parties. Voici un exemple de séance pour le dos :

  • Un mouvement de base : Dead lift (ça sera toujours un mouvement de base comme, par exemple,  le squat, le développé couché, etc.). Je monte progressivement jusqu’à atteindre 3 à 5 répétitions avec une charge lourde. Je prends 2 à 4 minutes de récupération. Je répète l’exercice pendant 25 minutes.
  • Deux mouvements qui séparent bien les différentes parties du dos comme, d’une part, un rowing à la barre, prise large, mains en supination, et, d’autre part, un tirage vertical, prise serrée sur 5 à 8 répétitions. Je réalise quatre séries de chaque avec un peu plus d’une minute de récupération.
  • Deux mouvements de finition comme, par exemple, un pull-over à la poulie haute et un rowing à la poulie basse, prise serrée. Une fois sur deux, je combine en superset donc je peux rajouter d’autres mouvements et je pars sur un « quatre séries de 12 à 20 répétitions ». Il m’arrive aussi de travailler le mouvement en restant contracté deux secondes au bout du mouvement, cinq fois de suite, suivi de dix mouvements rapides. Je réalise quatre séries de chaque.

Comment concilies-tu ton travail avec la musculation ?

Dans mon métier, le sport est primordial. La musculation me permet d’être performant dans mon travail. De la même manière, mon travail me permet de performer en musculation. Les deux sont indissociables, complémentaires et me font progresser.

Prends-tu des suppléments ? Lesquels et dans quel but ?

Je prends au quotidien un certain nombre de suppléments dans le but d’aider mon corps à supporter les efforts et le rythme soutenu de mes journées. Pour faire simple, ils m’aident  dans ma récupération et me permettent de progresser de séance en séance. Les compléments stimulent la construction musculaire et assurent un bon métabolisme.

Maintenir ma masse et mon volume musculaire

  • Au réveil : 1 Vita-Max de chez Superset, 1 Omega-3 de chez scitec, 2 Xenatest hardcore de chez Superset, 1 gélule de ginseng.
  • Pour ma collation du matin : 2 doses de Whey Advanced de chez Superset avec des graines de Chia bio de chez Purasana.
  • Avant l’entrainement : 2 Xenatest Hardcore de chez Superset, 1 dose de No-Pump de chez Superset, 25ml d’arginine de chez Scitec.
  • Pendant mon entraînement : 2 doses de BCAA Hardcore de chez Superset, 10g de L-Glutamine de chez Scitec.
  • Après mon entraînement : 2 doses de Whey Advanced de chez Superset.
  • Au coucher : 3 Gaba de chez Now Foods.

Booster mon entraînement et ma récupération

Quels sont tes athlètes de référence?

  • Mike Tyson : la force d’un guerrier, il m’a donné la rage
  • Arnold Schwarzenegger : tu ne peux pas aimer la musculation sans être fan d’Arnold
  • Ronnie Coleman : j’ai regardé en boucle ses vidéos quand j’ai commencé la musculation
  • Mickael Jordan : l’envie de gagner et d’être le meilleur
  • Dan Bailey : dépassement de soi, tempérament inépuisable, il m’a fait aimer le crossfit

Quel conseil perso donnerais-tu à un débutant ou à quelqu’un qui souhaite progresser radicalement ?

On a tous un viking qui sommeille en nous, il faut juste savoir le réveiller !!! Les clefs du succès sont une grosse motivation, la confiance en soi et en ses possibilités et l’envie de progresser et de se transformer!! Pour arriver à ses fins, il faut se donner les moyens grâce à une bonne hygiène  de vie et des entraînements de viking!! Il est évident que les programmes d’entrainement doivent être adaptés et personnalisés, surtout quand on débute. J’en vois beaucoup qui se perdent en salle de musculation. C’est plus facile de suivre un programme à la lettre quand on démarre.

Vous êtes un viking, gardez le à l’esprit! Il faut affronter les barres avec sa hache

Quels sont tes projets ?

Aujourd’hui, au niveau personnel, je suis un viking papa !! Depuis un an et demi avec ma viking, nous sommes parents d’un petit viking. Il me donne une force supplémentaire pour avancer. Il y a quelques temps, j’ai commencé à coacher des vikings pompiers. Aujourd’hui, je suis coach pour une team de vikings qui grandit chaque jour et que j’accompagne dans l’atteinte de leurs objectifs! Grâce à leurs efforts et grâce à Fitadium, ils ont changé d’hygiène de vie et sont devenus de vrais vikings. Chaque jour, ils se donnent plus, se dépassent et sont mieux dans leur peau! On a tous un viking en soi… Il est temps pour vous de le faire sortir 😁💪

Merci Rémi

Photos Rémi Ragnar.

Noter l'article
(9 votes, Moyenne: 3.78/5)
Rémi: un pompier, déterminé comme un viking!
Rémi âgé de 29 ans, exerce le métier  de pompier avec passion et dévouement. Comme…
4 sur 5 9 votes
#coach
#1
Ce n'est pas fini tant qu'il n'y a pas eu la cloche
Rocky
Interview de notre coach Fitadium Patrick