Loïc, un esprit sain dans un corps de bodybuilder

Loïc, athlète pro Musclemania

Loïc a tout juste 24 ans. Il s’entraine depuis 8 ans et a été remarqué et nommé Athlète Pro Musclemania Paris après avoir été le premier surpris, en remportant la première place du concours. Désormais, il se prépare en toute confiance pour Miami, cette fois et rêve en version XXL.  On le compare parfois à un ours, mais il n’a rien du côté brut de cet animal, étant plutôt une tête pensante, passionné de psychologie et de physique quantique. Un esprit sain (et aiguisé) dans un corps sain !

Son interview en exclusivité

#1. Bonjour Loïc, peux-tu te présenter en quelques lignes

Bonjour, j’ai 24 ans, je suis depuis peu Athlète Pro Musclemania. Je fais 1m83 et un peu plus de 100kg en ce moment.

#2. Pourquoi te fais-tu appeler «ours» ?

(Lol) en fait j’ai plusieurs surnoms: Superman et l’ours, en ce moment, ça vient de ma copine , en effet, faute de souplesse, il m’arrive de me gratter le dos contre un mur 😅

#3. Tu es en pleine prise de masse en ce moment, on dirait. Que prépares-tu ? Qu’est-ce que tu t’es fixé comme objectif sur ce challenge?

Oui, j’essaie de prendre le plus de muscle possible en vue de ma prochaine compétition Musclemania Miami, les Americains ne rigolent pas… je ne blague donc pas avec ma préparation 😊
J’ai pu me surprendre en obtenant la 1ère place à Musclemania Paris en toutes catégories bodybuilding, j’ai envie de rêver et de me voir à la meilleure place possible!

Loic lors de sa sélection Musclemania

#4. Quand a commencé ta préparation ? Comment se déroule-t-elle ?

La préparation commence en général juste après la dernière compétition. J’ai pu avoir une semaine de repos après celle-ci, depuis je prends du poids et je commencerai à sécher 2 à 3 mois avant Miami.

#5. Quel est ton régime actuel ?

En théorie, j’ai une diète à suivre que mon ami préparateur m’a donnée, j’ai cependant un estomac de jeune fille de 16 ans 😅
C’est peut être génétique car ma mère ne mange pas beaucoup non plus, et pourtant je ne sèche ni vite, ni ne prends de poids rapidement. Nous sommes originaires des touaregs nomades du Sahara , ils ne boivent, ni ne mangent beaucoup pour vivre. Pour répondre à la question, je n’ai pas de calories fixes, je mange des viandes maigres, sinon des viandes rouges et des poissons gras.
En glucides, du riz thaï ou basmati , quelques tranches de pain complet et des fruits.

#6. As-tu fait évoluer ton entrainement, qu’est-ce qui a changé?

Cela fait 8 ans que je m’entraine, j’ai pu tester un bon nombre d’entrainements différents. Même s’il y a toujours à apprendre, je défends l’entrainement basique old school : barres et haltères . Seulement, arrivé à un certain niveau, les machines deviennent très intéressantes.
Il faut savoir faire de tout… mais le faire intelligemment, pas par facilité ou fainéantise.
Et, à l’heure actuelle, être guidé est de plus en plus difficile car chacun défend sa petite secte (façon de s’entrainer-manger) et, étant tous différents, impossible d’inventer de réelles lois en musculation.

#7. Pratiques-tu encore d’autres sports?

Non, pour être bon, il faut se spécialiser.

#8. As-tu toujours eu ce type de physique ? Sur quel plan l’as-tu amélioré?

Non, j’ai debuté la salle à 16 ans avec 40 kilos en moins, j’ai travaillé ma force et la musculature est venue d’elle même sans trop créer de déséquilibre. J’ai donc la chance d’être harmonieux depuis le début!

#9. Quel est ton point fort  selon toi?

On me dit : les bras, le dos, les cuisses …  Mon but, c’est de ne pas en avoir . Mes anciens points forts ne le sont plus. J’ai eu pas mal de soucis avec mes épaules qui éclipsaient mes bras, maintenant tout est réglé.

#10. Quand tu ne t’entraines pas, tu as un autre passe-temps?

Oui, j’adore sortir avec ma copine au restaurant, cinéma ou même être posé à la maison… Boire un verre avec des amis, etc..
Je ne suis plus trop fêtard la nuit, je suis déjà vieux dans ma tête 😅

#11. Tu as toujours voulu faire ce que tu fais aujourd’hui ? L’envie t’es venue comment?

J’y pensais sans y croire… J’ai toujours eu un manque de confiance en moi, pour la simple et bonne raison que les gens ont leur victime à rabaisser et c’est souvent tombé sur moi. Mais j’ai ouvert les yeux sur mon niveau et cette chance de pouvoir peut être gagner quelque chose quand Musclemania (le créateur) m’a contacté et m’a donné cette confiance. J’ai envie de donner envie, d’être le plus neutre possible et ne pas trahir la relation modèle – fan qui n’est jamais facile.
J’aimerais atteindre des podiums aux USA et me faire un nom dans le FITNESS. J’ai confiance.

#12. As-tu des rituels précis pour te conditionner avant un entrainement ou une compétition?

Oui, j’ai des rituels qui m’aident parfois.
Mais même sans les réaliser, je m’étonne de mon énergie.  J’ai un très bon effet placebo et je me conditionne facilement. Je rigole entre les séries avec les potes mais, au moment de la série, je donne tout. J’écoute des musiques style Epic Aesthetic Motivation etc.. ou du Eminem j’adore ce type lol.. des sons dubsteps mixés, ça m’emporte, c’est pas mal.
Avant une compète, non. J’ai été tellement fatigué les derniers jours que rien ne me stressait.
J’ai eu pourtant pas mal de problèmes avant et rien ne m’en a détourné. Et le jour J, j’ai vagabondé pour voir les athlètes et visiteurs, tranquille et cool.

#13. Qui sont tes références en bodybuilding?

Je vais dire Ronnie Coleman, pendant un temps, et Arnold pour l’aspect du succès absolu!

#14. Quels sont les compléments que tu prends, et pourquoi?

Notre sélection de booster de NO

#Fitadium
Superset Nutrition
NO PUMP XTREME (420gr)

Je prends des compléments en fonction de mes budgets. Dans l’idéal je prends : de la whey , du dextrose, du Booster de NO. Pour une bonne prise de masse, c’est la base. A ça, j’ajoute les BCAA, les Oméga-3, les vitamines et minéraux pour optimiser la base. De la créatine rarement, mais je m’y laisse prendre parfois! Whey : apport en protéines supplémentaires rapide après l’entraînement. Dextrose : énergie durant l’entraînement, glucides supplémentaires pour le renflouement glycogènique musculaire. Booster : j’adore l’effet que cela procure et j’en abuse un peu trop c’est certain. Bcaa : pendant l’entraînement avec le Dextrose pour éviter le catabolisme également. Oméga 3 & Vitamines minéraux : ils ont de nombreux effets bénéfiques, les carences sont néfastes.

Indispensables BCAA

#Fitadium
Optimum Nutrition
BCAA XTREME (252 caps)

#15. Comment gères-tu tes sorties et tes envies de cheat meals?

Alors les sorties, je prends des tupperwares. Sinon, je cheat un peu partout, restaurants, fast foods, etc.

#16. Que pensent tes proches, ta copine, de la vie que tu mènes, est-ce qu’ils comprennent?

Ma copine récente est dans le milieu donc ça va. Ma famille le voit mieux depuis ma victoire à Paris. Ils n’ont jamais été contre, sauf quand je faisais passer ça avant l’école et la fac (Ma mère évidemment). Aujourd’hui, elle est très fière de moi !

#17. Que conseillerais-tu à un débutant, quelque chose qui le ferait progresser et qui lui ferait gagner du temps en musculation?

Je lui conseille deux choses : s’instruire avant tout, c’est la base de tout, comprendre comment ça fonctionne, puis le voir par la pratique .
Et être patient, on ne construit pas un immeuble de 30 étages en 2 semaines! Travaille et sois patient.

#18. Un truc vraiment perso ou un secret de musculation à partager avec Fitadium?

Alors, un secret? Bon nombre me voient comme un prétentieux qui fait le clown et qui n’a rien dans la tête.
Alors que c’est l’opposé, je suis très posé, avec beaucoup d’humour, certes. J’avais 143 de QI à 15 ans, je m’intéresse pas mal à la psychologie, à la physique quantique, je suis plus une tête qu’un body !!! (lol)

Photos aimablement fournies par Loïc.

Noter l'article
(12 votes, Moyenne: 4.75/5)
Loïc, un esprit sain dans un corps de bodybuilder
Loïc a tout juste 24 ans. Il s'entraine depuis 8 ans et a été remarqué…
5 sur 5 12 votes
#coach
#1
Ne leur dis pas ce que tu as prévu de faire, montre leur seulement les résultats
#2
N'essaie pas d'être parfait, essaie juste d'être meilleur qu'hier
#3
C'est votre attitude, plus que votre aptitude, qui détermine votre altitude
Interview de notre coach Fitadium Patrick