Boostez votre production de testostérone

L'entrainement pour booster la testostérone

Hormone mâle par définition, la testostérone représente pour les adeptes de la musculation des perspectives de croissance musculaire et de fonte adipeuse incroyables. C’est l’hormone dopante dont on connait les dangers, alors comment faire pour bénéficier de son pouvoir anabolisant sans avoir recours au dopage ? Tout simplement en permettant à votre organisme d’en produire davantage grâce au triptyque  : entrainement/alimentation/suppléments alimentaires.

L’entraînement pro-testostérone

L’entrainement sollicitant la force comme la musculation a depuis longtemps prouvé son aptitude a élevé les taux de testostérone. En effet aux contraintes physiologiques imposées par le déplacement des charges, l’organisme s’adapte en sécrétant plus de testostérone afin de renforcer les muscles qui doivent faire face aux entrainements intensifs.

Mais certains entrainements induisent une réponse hormonale supérieure, il s’agit de techniques basées sur l’emploi de charges lourdes sur un temps relativement court et mobilisant plusieurs articulations et muscles (entrainement poly articulaire).

L’alimentation pro-testostérone

Certains aliments riches en micronutriments spécifiques vont avoir un rôle de catalyseur sur la production des différentes hormones. C’est généralement le cas des vitamines, des oligoéléments, acides aminés et acides gras. Pour booster votre taux de testostérone plusieurs catégories de ces micronutriments se sont révélées très efficaces :

  • Les aliments riches en protéines et donc concentrés en acides aminés responsables de la médiation hormonale.
  • Les graisses saturées : souvent décriées, un apport limité est conseillé. En effet il faut savoir que c’est à partir du cholestérol que notre organisme synthétise la testostérone. Ne fuyez plus les viandes rouges et jaunes d’œufs pourvoyeurs de ce cholestérol qui en excès est nocif mais en quantité raisonnable indispensable au bon équilibre.
  • Le Cuivre : il intervient dans de multiples réactions hormonales et notamment dans la protection du système reproducteur (la testostérone étant sécrétée par les cellules de leydig situées dans les testicules). Les aliments les plus riches en cuivre sont les fruits secs, le foie, les champignons, et les crustacés.
  • Le manganèse : Il régule le taux de testostérone en augmentant sa production ou en la limitant selon les besoins organiques. Les aliments les plus riches en Manganèse sont les fruits rouges et oléagineux.
  • Le zinc : C’est l’oligoélément indispensable à la synthèse de la testostérone, on en trouve surtout dans le jaune d’œuf, les oléagineux, les céréales complètes, les fruits de mer et les légumineuses.
  • Enfin certains micro nutriments appelés Indoles auraient la faculté de bloquer les œstradiols et ainsi d’augmenter les taux de testostérone ; les principales sources d’indoles seraient les choux et brocolis.

Attention : Les sucres rapides et l’alcool sont quant à eux reconnus pour diminuer drastiquement le taux de testostérone.

Les suppléments pro-testostérone

On retrouve des suppléments spécialisés dans les stimulants hormonaux soit isolés, soit en complexes :

  • Tribulus Terrestris (saponoides)
  • La MACA
  • La Muira Puama
  • La Rhodiola Rosea
  • Certains Flavonoïdes (Avoine commune)
  • Le Fenugrec
  • Le lotus sacré
  • Le ZMA
  • Le dernier en vogue : L’acide D aspartique

Booster sa testo !

Superset Nutrition
XENATEST HARDCORE (100Caps) 59.9 € 75 €
Xenatest Hardcore est le puissant booster hormonal de SUPERSET NUTRITION,…

 La recherche en physio-nutrition est sur le point de nous fournir beaucoup d’autres pistes concernant des nutriments permettant d’améliorer notre système endocrinien.

 Photo Shutterstock.com/Kzenon

Noter l'article
(5 votes, Moyenne: 3.4/5)
Boostez votre production de testostérone
Hormone mâle par définition, la testostérone représente pour les adeptes de la musculation des perspectives…
3 sur 5 5 votes
#coach
#1
Fit for life
#2
Le succès ne vient pas comme ça, il faut aller le chercher
#3
Je choisis la progression et non pas la perfection
Mieux manger pour avoir plus de testostérone