Les pratiquants de musculation seraient des bêtes de sexe ?

Les bodybuilders, des chauds lapins ?  Si on en croit cette étude, c’est certainement vrai, à condition de pratiquer la musculation avec régularité et intensité, mais pas seulement eux… Car, tous les sportifs ou presque le seraient : le simple fait de pratiquer un exercice intense boosterait grandement la sexualité ! La fonction érectile des hommes augmenterait proportionnellement à leur activité sportive.  L’étude du Cedars-Sinai Medical Center (Los Angeles) publiée dans le Journal of Sexual Medicine a porté sur 295 sujets, sans distinction d’âge ou de race.

L’étude scientifique

L’objet de cette étude a été de mesurer l’appétit sexuel à l’aide d’un questionnaire, sur différents groupes pratiquant des activités sportives d’intensité diverses, sur la base du MET (Metabolic Equivalent Task). Rappelons que le MET/ heure permet de mesurer la dépense énergétique d’une personne. Par exemple, la dépense énergétique à l’heure est plus importante en faisant du squash que du yoga, c’est évident.

4 groupes ont été constitués pour mener cette étude :

  • les « sédentaires « (inférieur ou égal à 3 MET)
  • les « peu actifs » (entre 3 et 8,9 MET)
  • les « modérément actifs » (de 9 à 17,9 MET)
  • les « intensément actifs » ( +18 MET).

Les résultats

Le groupe ultra sportif a une activité sexuelle de +30%

Seul le groupe ultra-sportif s’est distingué par une activité sexuelle déclarée de 70.3, soit une activité accrue de 30% par rapport à la moyenne de tous les participants (qui était de 53), alors que le groupe modérément actif n’a pas bénéficié de cet avantage.

Toutefois, compte tenu de ses bénéfices sur la santé en général, la pratique d’un exercice modéré reste une bonne chose, même si cela n’agit pas directement sur l’activité sexuelle. Les plus sportifs sont donc aussi les plus sexuellement actifs, à moins qu’ils ne soient tout simplement plus menteurs…

Sources: The Journal of Sexual Medicine 20 MAR 2015  DOI: 10.1111/jsm.12869 The Association of Exercise with Both Erectile and Sexual Function in Black and White Men. Photo Shutterstock.com/conrado

Noter l'article
(8 votes, Moyenne: 3.5/5)
Les pratiquants de musculation seraient des bêtes de sexe ?
Les bodybuilders, des chauds lapins ?  Si on en croit cette étude, c’est certainement vrai, à…
4 sur 5 8 votes
#coach
#1
Train like a beast, look like a beauty
15 trucs qui augmentent la testostérone sans rien faire