Faut-il manger des pâtes ?

Manger des pâtes, une question qui revient souvent en musculation.

Les pâtes font partie intégrante de la plupart des programmes alimentaires de musculation. Elles sont riches en glucides lents et permettent le développement musculaire. Car elles apportent l’énergie dont vous aurez besoin, lors de vos entraînements.

Toutefois, les pâtes sont aussi réputées pour faire grossir et on entend parler également, à leur sujet, de plus en plus, d’intolérances au gluten.
Alors comment choisir les meilleures pâtes et les cuisiner de la meilleure façon pour éviter tout stockage, lors de votre prise de muscle sec ou votre régime de sèche?

6 conseils pour mettre des pâtes au menu en musculation

Voici 6 conseils pour mettre vos pâtes au menu de vos muscles sans faire d’erreurs…

1er conseil : Choisir de préférence des pâtes complètes

Le fait qu’elles contiennent des graines et des fibres, les rend plus saines, plus riches en protéines et plus lentes à digérer. Même si le goût est un peu particulier au début quand on n’en a pas l’habitude. Comme elles passent plus lentement dans le sang, elles élèvent moins brusquement la glycémie. Elles favorisent donc la satiété, tout en évitant le stockage des glucides non brûlés. Vous pouvez aussi opter pour les pâtes à base de farine de riz.

2ème conseil : Attention aux quantités

Une demi-tasse cuite représente environ 100 calories. Faites attention à bien choisir la taille de votre assiette ou de votre portion, sinon les calories s’envolent. Et ne vous resservez pas une deuxième fois. Préparez votre assiette, pesez vos quantités et ne vous fiez pas à votre œil qui a tendance à minimiser la triche. Pensez que les calories que vous ne brûlez pas pendant votre activité physique seront stockées (sous forme de graisse!).

3ème conseil : Cuisez les al dente

Il a été démontré que l’index glycémique des pâtes augmentait avec le temps de cuisson. Leur IG mesure leur faculté à élever plus ou moins rapidement le taux de sucre dans le sang. La solution consiste à les manger pas trop cuites pour qu’elles ne favorisent pas le stockage. Adapter le mode de cuisson à l’italienne assure donc un IG plus bas et évite d’augmenter la glycémie.

4ème conseil : Ajoutez des légumes

Pour éviter la frustration de la (toute) petite assiette de pâtes, mélangez-les avec des légumes pour leur donner du volume. Vous aurez le sentiment d’avoir mangé davantage, ce qui sera le cas, mais sans avoir ajouté de glucides à votre ration. De préférence, choisissez parmi les poivrons, aubergines, courgettes, champignons, brocolis… Mettez de la couleur sans mettre à mal votre régime.

5ème conseil : N’oubliez pas les protéines

Vous pouvez aussi ajouter des lamelles de poulet, des crevettes. Ce sont des choix de protéines maigres permettant d’agrémenter encore votre assiette. Elles donneront l’impression d’un repas copieux et complet, sans frustration. De préférence, utilisez les modes de cuisson vapeur ou grillée. De cette manière, vous n’aurez pas d’excès de calories et ferez un repas équilibré. Si ce n’est pas possible, pensez à ajouter un shaker de protéines à un repas qui n’en comporte pas ou pas assez. C’est un excellent complément et fait office de dessert !

6ème conseil : Attention à la sauce

La sauce peut vite se révéler un piège en matière de calories. Evitez donc les sauces toutes prêtes dont vous ne maîtrisez pas le contenu exact.
A bannir tout ce qui est à base de crème, ou de lardons ou de fromage, comme la carbonara qui va ajouter du gras et des calories à votre apport. Essayez plutôt de faire vous-même des sauces maison, à base de tomates fraîches, d’ail et d’aromates (basilic, thym…). Ajoutez du citron ou du piment, si vous êtes fan, en utilisant un tout petit peu d’huile d’olive, ou encore du bouillon de poulet ou de légumes, pour la diluer.

Les alternatives aux pâtes

Il existe malgré tout une autre alternative. Il s’agit des nouilles japonaises shirataki. Leur aspect gluant ressemble aux pâtes, a un goût proche des pâtes (avec un assaisonnement), mais ce ne sont pas des pâtes. Ce sont en réalité des nouilles de konjac ou igname d’éléphant, tubercule originaire d’Asie. Son composé principal est le glucomanane, qu’on retrouve dans beaucoup de préparations ou compléments alimentaires, comme épaississant. Cette fibre a la particularité d’être soluble dans l’eau, donc gonfle au contact de celle-ci et donne le sentiment d’être plein, sans apporter aucune calorie.
Les shirataki sont présentées sous vide et ne se cuisent pas. Il faut parfois les rincer (leur odeur n’est pas super agréable, mais leur goût reste neutre), les poêler ou encore les blanchir à l’eau. Vous pouvez les mélanger à votre assiette de pâtes habituelle pour en diminuer la ration calorique tout en gardant le même volume.

Si vous décidez de remplacer toute votre ration par des shirataki, sachez toutefois que vous risquez d’avoir faim une heure après votre repas, l’impression de remplissage ayant cessé… (200g de shirataki = 6 kCal), donc attention à l’effet « rebond » qui vous donnerait envie de grignoter au lieu de l’effet minceur recherché.
Attention, aussi à l’hypoglycémie qui vous guette si vous vous entrainez avec intensité, dans le cas d’un repas de ce type, plutôt vide en calories.

Certains choisissent aussi de les remplacer par des pâtes végétales, des spaghettis de courgette ou de courge, par exemple !

Optez pour un repas déjà prêt (et protéiné!)

  • PROTEIN MEAL (300g)

    Protein Meals propose de délicieux repas protéinés naturels et sans additifs, sans gluten, aux sauces savoureuses qui font presque oublier qu’il s’agit d’un repas prêt-à-l’emploi à emporter partout.

    Nutripak

    38g de protéines par sachet-repas de...

    L'avis du Team Fitadium

    Protein Meals propose de délicieux repas protéinés naturels et sans additifs, sans gluten, aux sauces savoureuses qui font presque oublier qu’il s’agit d’un repas prêt-à-l’emploi à emporter partout.

    4,95 €

En cas de régime sec, renoncer aux pâtes est parfois difficile. Outre le fait que vous pouvez, même dans un régime strict, vous octroyer un menu pasta par semaine. A condition toutefois de suivre les conseils ci-dessus et de limiter les quantités.
En bref, les pâtes ne doivent pas être interdites ni diabolisées. Elles ont tout à fait leur place dans votre régime de musculation, de minceur ou de sèche. Le tout est de ne pas en faire l’ingrédient principal de vos repas et de ne pas se resservir. Une juste dose de glucides lents est même nécessaire pour fournir de l’énergie au cours de la journée et pour vos entrainements. A condition de faire les bons choix de pâtes et d’accompagnements et de les intégrer dans des menus adaptés et en les répartissant bien.

Source everydayhealth.com. Photo pixabay.com

Share Button
(12 votes, Moyenne: 3,83/5)
Loading...

Ecrire un commentaire