Les ultimes étapes pour paraitre plus sec avant un concours

Derniers jours pour être plus sec
Mais comment font les fitness model et les athlètes pros pour être à leur avantage au moment du concours ?

Ils sont suivis par des armadas de coachs et de nutritionnistes qui leur disent exactement quoi faire chaque heure et chaque jour et ce jusqu’au jour clé du concours. Voici sans rentrer dans le détail, les ultimes étapes à suivre pour paraître plus sec et mieux dessiné.

Attention, il ne s’agit pas là d’un mode de vie à adopter définitivement mais des dernières choses à faire pour obtenir un physique vraiment découpé, un peu comme les athlètes en préparation avant leur show.

Descendez le % de graisse

A ce niveau de pré compétition, votre taux de graisse doit déjà être bien descendu, autour de 7-8% chez l’homme et autour de 13-15% chez les femmes. Si vos abdos ne sont pas là, c’est un peu tard pour y penser… car vous ne pourrez pas perdre plus d’un kilo durant ces deux semaines. Mais il est encore possible d’améliorer votre apparence, comme si vos abdos voulaient absolument être sur la photo, en apprenant à éliminer l’eau sous la peau. Car sur un corps déjà ultra mince et musclé ce sera encore plus spectaculaire. Vous pouvez également vous aider de suppléments brûleurs de graisses, qui vont vous permettre de déstocker encore plus et plus vite et être encore plus sec.

 

  • Programme Sèche Extrême

    L'efficacité de ce programme réside dans la synergie maximale de 3 puissantes formules complémentaires. Chez l’homme, le tissu graisseux étant essentiellement composé de triglycérides, on commencera par attaquer les...

    Superset Nutrition

    Programme sur 4 semaines

    L'avis du Team Fitadium

    L'efficacité de ce programme réside dans la synergie maximale de 3 puissantes formules complémentaires. Chez l’homme, le tissu graisseux étant essentiellement composé de triglycérides, on commencera par attaquer les graisses de l'intérieur avec une intensité croissante, à l’aide d'un puissant brûleur de graisses aux actions multiples associé à une version spécifique de la carnitine. Puis, on accélère au maximum la sèche en introduisant une formule permettant de réduire radicalement l’excès d'eau et intensifier la perte de poids. L'affutage est maximum !

    69,90 €

    85,00 €

 

Ne limitez pas trop les calories

Comptez 22 calories par kilo de poids, soit si vous pesez 80 kg, il vous faut 1760 calories au minimum. Vous ne pouvez pas espérer perdre des kilos de gras en deux semaines, alors contentez-vous de préserver votre masse musculaire en assurant le minimum. Commencez par 25 calories par kilo puis réduisez progressivement les quantités jusqu’au jour J.

Réduisez un peu les protéines

Si vous restez sur les ratios habituels avec un nombre de calories diminué, l’essentiel de votre alimentation va être constituée de protéines, donc vous ne pouvez pas vous contenter de ça chaque jour. Mieux vaut alterner des cycles low carb avec des cycles high carb, où vous prendrez plus de protéines certains jours et d’autres où vous en prendrez un peu moins, car il vous faut aussi des glucides pour supporter la fatigue et l’entrainement. Vos sources de protéines seront ultra maigres : poisson blanc, bœuf, poulet ou dinde, avec une exception pour le saumon. Les boissons protéinées sont à consommer modérément et surtout sans lait mais uniquement diluées à l’eau pour éviter toute rétention d’eau dur aux produits laitiers.

Manipulez les hydrates

Comme seuls les pros et leurs coachs savent le faire, alterner des cycles à zéro hydrates de carbone, avec des jours moyens et des jours hauts en hydrates va surprendre votre métabolisme qui ne stockera pas. Les jours où vous supprimez les glucides, rattrapez-vous sur les légumes à volonté et les jours high carbs, répartissez vos repas encore plus que d’habitude, si vous en faisiez 5 ou 6, faites en 7 ou 8 !  La difficulté consiste à tout couper niveau glucides pendant les premiers jours, puis à relancer la machine en faisant le plein de bons glucides ensuite ( riz complet, patate douce, avoine…) pour que vos muscles se rechargent en glycogène et paraissent plus pleins.

Oubliez les graisses

Votre consommation de graisse doit descendre progressivement au minimum jusqu’à carrément disparaitre les tout derniers jours. Si vous voulez réduire les calories il va falloir en passer par là. Cela risque de vous rendre triste et frustré car les bonnes graisses régulent aussi l’humeur. Si vous avez un coup de mou, mangez de l’avocat, des noix ou une petite portion de poisson gras, de préférence le matin ou le midi jamais le soir.

Salez, puis arrêtez de saler

Les premiers jours régalez-vous : salez vos plats et fautes vous plaisir car après cette période heureuse, vous allez carrément manger sans sel. Pendant la période salée, votre corps élimine l’eau et le sel en excédent avec. Deux jours avant la compét, arrêtez tout et supprimez le sel de votre alimentation. Attention c’est compliqué, car il existe beaucoup d’aliments qui contiennent naturellement du sel ( les blancs d’œufs,  certaines protéines, la sauce soja et la plupart des sauces et condiments…) il va falloir scruter les étiquettes et être très vigilant. Vos repas vont vous paraitre sans saveur… Le but est que l’eau retenue par le sodium se concentre dans vos muscles et non devant eux et au-dessus d’eux pour les masquer.

 Buvez l’eau, puis éliminez-la

Comme pour le sel parce que cela va ensemble, buvez beaucoup les premiers jours et même plus que d’habitude (ajoutez si possible un litre ou deux à votre consommation habituelle). Deux jours avant l’épreuve, diminuez de moitié votre apport en boissons, puis le jour J, buvez grand maximum un litre d’eau en vous rinçant la bouche et la gorge sans avaler l’eau si vous avez une sensation de sécheresse. Ne prenez pas le risque de ne rien boire du tout, c’est dangereux pour votre santé et vos performances. Plus vous buvez au début, plus votre corps va se mettre en mode élimination, en se débarrassant des excès. Lorsque vous arrêtez de boire autant,  l’eau va déserter votre pli de peau qui du coup paraitra moins épais et plus fin et vos muscles seront par contre plus visibles, plus définis et striés.

Aidez-vous de diurétiques

Il existe des compléments de pré-compétition qui vont vous aider à maitriser vos fluides et votre rétention d’eau, comme par exemple Hydradry qui est à réserver aux quinze derniers jours avant la compétition. Il s’agit d’un ensemble de plantes qui va aller chercher l’eau sous la peau pour l’éliminer, afin de rendre le moindre détail de vos muscles visible. Car vos muscles sont bien là, vous les avez suffisamment travaillés et peaufinés, c’est juste qu’il y a un petit excédent d’eau qui les empêche de se révéler. Ce supplément ne doit pas être utilisé plus que 14 jours d’affilée, selon un protocole précis, afin de respecter l’échéance pour être sec à temps. Il combine de puissantes plantes diurétiques, des vitamines anti-œdème avec un brûleur de graisses et des sels minéraux pour éliminer très progressivement l’eau tout en évitant toute déshydratation.

N’oubliez pas que ce compte à rebours est à réserver pour une brève période, avant une compétition ou un évenement où vous voulez paraitre à votre avantage. Il ne s’agit là que d’indications et non d’un mode d’emploi précis car ce n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si vous voulez aller plus loin dans votre définition musculaire, consultez vos coachs.

 

 

Source bodybuilding.com. Photo Shutterstock.com/Mircea BEZERGHEANU

Share Button
(3 votes, Moyenne: 4,33/5)
Loading...

Ecrire un commentaire