Interview de Cédric C., bodybuilder amateur en pré-compétition

Interview de Cedric C.  par Chris de Fitadium.

Cédric est né en 1989 et sa spécialité est le bodybuilding qu’il pratique depuis 4 ans. Cette année, il a décidé de participer pour la première fois à une compétition de culturisme : le Top de Colmar en mars 2015. Sa profession, militaire,  l’oblige à une hygiène de vie parfaite pour être prêt à toute éventualité. Il a mis à profit ce double entrainement professionnel et privé pour se préparer à participer, cette saison, à un maximum d’événements.

Voici en exclusivité son interview pour Fitadium !

F : Faisons les présentations, qui êtes-vous?
C : Bonjour, je m’appelle Cédric, j’ai 25 ans et je suis militaire à Belfort depuis environ 7 ans et pratiquant la musculation sérieusement depuis environ 5 ans. J’ai crée une page Facebook pour les personnes intéressées par mon évolution, mes plans alimentaires et d’entrainement.

F : Comment êtes-vous venu a la musculation ? A quel âge ?
C : J’ai commencé à 18 ans pour préparer mes tests d’entrée à l’armée.

F : Aujourd’hui quel est votre poids et votre taille?
C : Je viens de finir ma première prise de masse,  je fais actuellement 94 kg pour 1m73.

cedric-conte

F : Quel genre de physique aviez-vous au départ?
C : Normal, je dirais, pas gros, pas fin. J’étais à environ 60 kilos à mes débuts et déjà assez musclé du dos et autres, dû à la pratique du judo pendant plusieurs années.

F : Avez-vous pratiqué ou pratiquez-vous encore d’autres sports?
C : Oui, du judo pendant 6 à 7 ans, du foot pendant 6 ans et du MMA pendant 2 ans , maintenant je ne fais que de la musculation et les activités sportives dues à mon métier.

F : Quel est votre principal objectif?
C : Pour cette année, ma participation au Top de Colmar, en espérant faire un résultat intéressant pour ma première compétition de culturisme.

F : Comment vous entrainez-vous ?
C : Je change régulièrement de plan d’entrainement toutes les 3 semaines, 1 mois environ pour que le corps ne s’habitue pas.
Je peux passer de 3 semaines à 4 fois 6 reps charges lourdes avec 2 minutes de repos et le mois d’après des séries à 30 répétitions avec 1 minute de repos.

F : Du cardio ?
C : Oui avec mon métier, on va dire 2 footings de 10 kilomètres. Sinon là, pour ma sèche :  1h30 de vélo ou vélo elliptique dans un premier temps.
Et pour la diète est ce que vous êtes strict au quotidien, ou est-ce que vous faites des exceptions lorsque vous sortez?
Je suis strict tout au long de l’année, je suis un plan nutritionnel en fonction de la période. Mes aliments sont pesés et préparés à l’avance pour pouvoir les prendre même au travail.
Je m’autorise des repas relâche de temps en temps quand même faut se faire plaisir aussi sinon le régime n’est pas tenable, surtout en étant gourmand comme moi.

F : Faites-vous des périodes de sèche ? De prise de masse ?
C : Avant non, j’essayais de prendre du volume tout en limitant la graisse (je n’aime pas voir mes abdos disparaître) , mais là pour préparer la compétition, j’ai effectué une prise de masse pour la première fois et là j’ai attaqué ma sèche le premier janvier.

Cédric après sa prise de masse

F : Surveillez-vous toujours votre pourcentage de masse grasse ? Comment mesurez-vous vos performances?
C : Oui, de temps en temps à l’aide d’une pince pour plis cutané. Je ne mesure pas particulièrement mes performances.

F : Votre point de vue sur l’entrainement intensif?
C : J’aime bien ce type d’entrainement : la congestion est très forte, la séance est éprouvante, j’ai eu de très bons résultats avec.

F : Quels sont vos exercices préférés et ceux que vous n’aimez pas?
C : Mes préférés, je dirais le développé-couché, le soulevé de terre et les tractions.
Pour ce qui est de ce que j’aime le moins,  les fentes avant sont un excellent exercice mais horrible pour moi, il reste quand même dans mes séances, car il est très efficace.

F : Quels sont vos points forts? De quoi êtes-vous le plus fier dans votre physique ? Et vos points faibles ?
C : Je dirais mes bras et les abdos seraient mes point forts. Mon dos et mes épaules, ainsi que le haut des pecs, pour mes points faibles. Après, je suis un insatisfait… je ne suis pas fier de mon physique et c’est aussi ça qui me motive à travailler toujours plus dur et à tenir ma diet.

F : Quel type d’entrainement a donné pour vous les meilleurs résultats ?
C : Les entraînements intensifs en supersets ainsi que les séries longues m’ont donné d’excellents résultats.

F : Préférez-vous l’entrainement avec haltères ou sur machines ?
C : L’entrainement avec haltères me semble mieux car on est obligé de solliciter le bras au maximum sans pouvoir s’aider avec l’autre, contrairement avec une machine.

F : Comment conciliez-vous votre travail avec la musculation?
C : C’est assez dur par moment mais j’arrive à suivre ma diet et les entrainements assez facilement. Après, mes collègues sont au courant de ma préparation pour la compétition et me laissent le temps pour mes collations etc. Et pour l’entrainement, c’est après le travail de 17h30 à 18h45 généralement.

F : Prenez-vous des suppléments? Lesquels et dans quel but?
C : Oui je prends toute l’année,  toujours les mêmes compléments en général, Whey, créatine,  BCAA.
La whey protéine, le matin pour l’apport en protéines au réveil et à 10h et 16h pour mes collations.
La créatine, 1gr le matin midi après l’entrainement et le soir avant de dormir pour permettre une bonne récupération musculaire.
Les BCAA, 30 min avant l’entrainement et durant l’entrainement pour préserver le muscle des entrainements, ce qui me permet une meilleure récupération, et il y a beaucoup d’autres avantages à utiliser ces compléments d’acides aminés.

F : A quelles compétitions avez-vous participé?
C : Pour l’instant, aucune, ma première sera le Top de Colmar le 28 mars et d’autres suivront tout au long de l’année, suivant mon emploi du temps professionnel.

F : Quels sont vos athlètes de référence?
C : Personne en particulier,  je suis d’assez près le parcours d’Anthony Defossé, mais je n’ai pas d’athlètes de référence.

F : Quelle est votre position sur le dopage ?
C : Pour une personne comme moi, je trouve ça inutile, je ne suis qu’un amateur, après pour les professionnels qui vivent de ce sport, je peux comprendre qu’ils essaient d’être encore plus performants, encore plus gros car ils ont des sponsors et une obligation de résultat.

F : Quel conseil perso donneriez-vous à un débutant ou à quelqu’un qui souhaite progresser radicalement?
C : Oui, il faut y aller doucement, commencez par avoir une bonne alimentation qui aidera à progresser tant physiquement qu’au niveau des performances, et aussi il faut trouver un bon programme d’entrainement.
Il ne sert à rien de mettre lourd pour dire qu’on est le plus fort mais il faut bien faire les mouvements, l’augmentation des poids viendra par la suite. Surtout pour une bonne évolution : 30% entrainement 70%  diététique.

F : Quels sont vos projets ?
C : Déjà, d’essayer de faire une bonne place au Top de Colmar. Après, enchaîner les compétitions en espérant pouvoir rentrer un jour chez les semi-pros et me trouver un sponsor qui m’aidera dans ce projet.

F : Vous n’en avez jamais marre de la musculation? Qu’est-ce qui vous motive pour continuer dans cette voie ?
C : Marre non, mais parfois, une petite semaine de repos fait du bien.
Ma motivation vient de l’envie de progresser continuellement et, ayant un esprit de compétiteur, je me donne à fond pour ne pas risquer de participer aux compétition et de revenir sans rien. L’important pour moi n’est pas seulement de participer, mais de faire une bonne place.

Merci Cédric.

Share Button
(5 votes, Moyenne: 3,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire