L’huile de coco réduit les calories

La noix de coco est de plus en plus populaire et après l’eau de coco, l’huile extraite du coco  est très à la mode dans divers régimes tendance.

Chacun sait que les aliments à fort IG index glycémique élevé comme le riz ou les pâtes sont déconseillés en cas de régime de sèche. Pourtant le riz fait partie des aliments les plus consommés à l’échelle de la planète que ce soit par les populations qui ont faim ou par les peuples les plus riches.

200g de riz apporte beaucoup de calories et ce n’est pas forcément bon pour la santé de consommer de grandes quantités de glucides, même complexes, car cela peut déclencher un diabète ou un surpoids.

Des étudiants sri lankais James et Thavarajva, ont fait une étrange découverte et pourtant très sérieuse, en cuisinant le riz d’une certaine façon. Ils ont réussi à réduire ses calories de 50%. Comment ils ont fait ? il ne s’agit aucunement de manipulation génétique compliquée. Ils ont simplement ajouté de l’huile de coco dans l’eau de cuisson, pile au moment où l’eau bout. Il n’y a rien d’autre à faire ensuite, une fois égoutté il est prêt à être consommé. La quantité d’huile nécessaire pour obtenir cet effet est évaluée à 3% du poids du riz avant cuisson.

La cuisson du riz réduit ses calories

Sudhair James, sous la supervision du Dr Pushparajah Thavarajah  a présenté sa recherche préliminaire lors du National Meeting & Exposition of the American Chemical Society (ACS).

Comment ça marche ? Les glucides contiennent des amidons plus ou moins longs à digérer, ceux qui arrivent vite dans le sang se transforment en glucose puis en glycogène, ce qui risque de faire des calories stockées, si on ne les utilise pas sous forme d’énergie. Mais on sait déjà qu’il existe de transformer ce type d’amidon, avec une préparation spécifique, car des pâtes al dente par exemple influencent moins la glycémie que des pâtes très cuites.

C’est pareil pour les pommes de terres très cuites ou en purée, le riz pilaf (frit) par rapport au riz vapeur ou à la créole (cuit à l’eau bouillante).

En rendant leur digestion plus longue, notre organisme n’aurait pas la capacité de les assimiler donc de les transformer en glycogène, ni en calories.

En réduisant la digestibilité de l’amidon dans du riz à l’eau, on pourrait réduire son assimilation et donc ses calories. C’est exactement ce qui s’est passé dans cette expérience qui a consisté à tester 8 types de cuisson sur 38 catégories de riz. En ajoutant des lipides (huile de coco) au riz lors de la cuisson, on a observé une réduction des calories due au changement de composition du riz, en le refroidissant immédiatement après 12 heures durant. L’huile modifie donc la structure de l’amidon du riz. Et comme ça marche avec le riz le moins pur, on obtient une réduction de 10 à 12%, le résultat devrait être encore meilleur avec un riz de bonne qualité, jusqu’à 50 à 60%. Ce qui reste encore à démontrer.

Il faudra donc tester encore d’autres variétés de riz associés à d’autres huiles. Et pourquoi pas, si cette chimie de cuisine confirme ces résultats, appliquer cette recherche à d’autres glucides comme le pain. Plus on est de fous, moins il y a de calo(riz) !

 Source http://www.washingtonpost.com/

Share Button
(7 votes, Moyenne: 4,43/5)
Loading...

Ecrire un commentaire