Pour perdre du ventre, mieux vaut ne pas jeuner !

Un ventre plat ne se gagne pas avec le jeüne

Il ne faut pas jeuner pour perdre du ventre ? Cela semble étonnant pour tous ceux qui essaient de perdre des kilos…

Quand on a du poids en trop, on a tendance à vouloir sauter des repas, or ce n’est pas la bonne solution selon certaines études. Et même, le stockage au niveau du ventre en serait favorisé !

Une étude réalisée à l’Université de l’Ohio sur des souris a démontré que celles qui ne faisaient qu’un gros repas par jour ont fini par avoir une résistance à l’insuline, obligeant le foie à produire du glucose et faisant monter la glycémie. Et justement, trop de sucre dans le sang se traduit par un stockage des graisses au niveau abdominal…

Si ce régime imposé aux souris leur a fait au début perdre un peu de poids, leur organisme s’est rapidement adapté à cette diète, leur faisant reprendre le poids perdu, même après la reprise d’une alimentation normale, par rapport au groupe témoin sans restriction alimentaire au cours de la journée. Et même si elles ont un peu minci au final, le poids repris s’est situé essentiellement sur l’abdomen. Cela démontre bien le danger de sauter des repas à répétition et de ne pas répartir la prise alimentaire sur plusieurs petits repas au cours de la journée, comme il est préconisé en musculation.

Eliminer des repas pour réduire l’apport de calories n’est donc pas la solution, parce que le corps subit d’importantes hausses d’insuline et de glucose conduisant au stockage des graisses. Alors que le fait de faire, au contraire,  plusieurs petits repas au cours de la journée maintient le taux de sucre constant et ne provoque pas de pic d’insuline.

 

  • Programme Minceur Ventre Plat

    Les deux suppléments de ce programme permettent, l'un, de modérer l’appétit et d'agir spécifiquement sur la perte de masse grasse chez la femme, en modulant  les variations hormonales et limiter le stockage, et...

    Superset Nutrition

    L'avis du Team Fitadium

    Les deux suppléments de ce programme permettent, l'un, de modérer l’appétit et d'agir spécifiquement sur la perte de masse grasse chez la femme, en modulant  les variations hormonales et limiter le stockage, et l'autre, d'augmenter les dépenses énergétiques pour cibler essentiellement ces graisses de réserve, principalement localisées à la taille.

    49,90 €

    60,50 €

 

Si l’étude a porté sur les souris, les chercheurs ont toutefois observé que le comportement des souris ressemblait fort à un comportement boulimique lors de l’unique repas, dans le but d’ingurgiter un maximum de nourriture à un moment donné, fournissant trop de calories qui n’ont ensuite pas le temps d’être dépensées et vont être stockées sous forme de graisse.

Source: Kliewer K, Ke J, Belury M, et al. Short-term food restriction followed by controlled refeeding promotes gorging behavior, enhances fat deposition, and diminishes insulin sensitivity in mice. The Journal of Nutritional Biochemistry. 2015.  Photo iStock.comJBryson

Share Button
(4 votes, Moyenne: 3,75/5)
Loading...

Ecrire un commentaire