Des idées de repas pour stimuler votre testostérone

Vous vous sentez à plat ? Votre désir est en baisse ? C’est peut-être une question de testostérone…

La testostérone n’est pas seulement la clé de la libido. C’est aussi une hormone essentielle pour la prise de muscle, la solidité des os, la force et le maintien d’un taux de masse grasse bas, et même la capacité de concentration.

On sait qu’elle commence à diminuer après 30 ans, et c’est d’autant plus vrai, si vous mangez trop gras, dormez mal ou êtes stressé.

Si vous ressentez ces symptômes à la fin de l’hiver, faites une cure de boosters de testostérone dès maintenant pour vous remettre en forme. Vous pouvez également miser sur ces  7 aliments qui favorisent naturellement une testostérone élevée.

Du chou dans vos repas pour stimuler la testostérone

Misez sur le chou

Tous les types de choux sont bons à prendre, car ils sont anti-oestrogènes (les oestrogènes étant des hormones antagonistes à la testostérone). Que ce soit le chou vert, le rouge, le chou-fleur et le brocoli, ils tous riches en acide indole- 3-carbinol qui augmente l’excrétion de l’estradiol de plus de 50% et donc en contrôlant et limitant les oestrogènes, favorisent la testostérone.

N’oubliez pas les huitres

Leur richesse en zinc, un des minéraux les plus importants pour la testostérone, permet d’augmenter à la fois la croissance musculaire, l’endurance et la densité des spermatozoïdes. Si vous n’aimez pas les huitres, on trouve aussi du zinc dans le foie de poulet et les graines de courge.

Mettez de l’ail au menu

Dommage pour l’haleine, mais il est prouvé que l’ail joue sur le taux de testostérone  car il contient de l’allicine, lequel réduit l’action du cortisol, (l’hormone du stress) en concurrence avec  la testostérone. Vous avez donc tout intérêt à en consommer, cru de préférence.

Pensez à la banane

Les bananes contiennent de la bromélaine, une enzyme (présente également dans l’ananas), qui stimulerait la libido. En plus du potassium, les bananes sont également riches en vitamines B (dont la riboflavine), essentielles pour la production de testostérone.

Grignotez des noix

Les noix sont riches en magnésium qui a de nombreuses vertus et en plus permet d’élever les niveaux de testostérone et surtout la testostérone libre. Il semblerait que de faibles niveaux de magnésium soient liés à des faibles taux de testostérone. Le magnésium pourrait faire grimper le taux de testostérone libre de 26%.

 Gobez des œufs

C’est leur teneur en vitamine D, qui rend les œufs si intéressants. Mais attention, ne vous contentez pas des blancs, car c’est le jaune contient le cholestérol nécessaire à la production de testostérone. Une carence en vitamine D provoque une baisse de testostérone et une augmentation d’oestrogènes. Cette vitamine est non seulement essentielle à la production de testostérone mais empêcherait l’aromatisation. Prendre de la vitamine D augmenterait le taux de testostérone de 20%.

Ajoutez du thon

Après l’ail, c’est au tour du thon de parfumer nos repas. Ne vous laissez pas rebuter par son goût fort et salé, car il renferme beaucoup de vitamine D, capable de renforcer le taux de testostérone de 90%. Une seule boite de thon apporte la dose recommandée. C’est aussi une excellente source de magnésium.

Ce sont des aliments faciles à trouver et à mettre au menu et la plupart font déjà partie des régimes de bodybuilders, on comprend pourquoi.  Il y en a d’autres encore comme le raisin, les avocats, les viandes, la grenade, dont l’action sur la testostérone ou la libido est indirecte. Alors ne laissez pas tomber votre testostérone en suivant ces conseils de musculation!

Photo Shutterstock.com/AnjelikaGr

Share Button
(6 votes, Moyenne: 4,67/5)
Loading...

Ecrire un commentaire