Interview prise de masse de Geoffrey

geoffrey, préparation, compétition

Geoffrey s’est confié à Fitadium. Cet athlète Belge nous explique son point de vue sur le bodybuilding et nous raconte comment il gère sa préparation et garde sa motivation pour la prise de masse. Ancien ectomorphe, il a beaucoup bossé pour arriver à son poids d’aujourd’hui et compte à son actif dix ans de musculation. Diabétique, il témoigne aussi pour montrer qu’on peut continuer à progresser en gérant bien son traitement. Vous n’avez donc aucune excuse pour ne pas vous mettre à la musculation !

Nous n’avons pas hésité à vous faire partager son expérience à travers cette interview. Nous espérons être tenus au courant de la suite de ses progrès, notamment lors de sa prochaine compétition !

Voici en exclusivité son témoignage et son interview pour Fitadium !

Vous aussi vous voulez partager vos progrès ou la réussite de votre objectif avec Fitadium? Envoyez-nous vos photos avant/après, ainsi qu’une brève présentation expliquant votre parcours sportif (poids ou mensurations de départ, entrainement, diète, suppléments…) sur le formulaire de contact du site Fitadium.

Fitadium : Faisons les présentations, qui êtes-vous ?
Geoffrey :
Je m’appelle Geoffrey D.M., je vis en Belgique dans la région de Charleroi et j’ai 29 ans.

F: Comment êtes-vous venu à la musculation ? A quel âge ?
G: J’ai commencé la musculation à 19 ans en salle, dans une optique d’entretien et de maintien de la forme pour commencer.

F : Aujourd’hui quel est votre poids et votre taille ?
G : Je pèse 93 kg sec et je mesure 1m83.

F : Quel genre de physique aviez-vous au départ ?
G : Très ectomorphe, maigre. 67 kg à 20 ans.

préparation, geoffrey, compétitionF : Qu’est-ce qui vous a fait accrocher sur un sport aussi exigeant ?
G : Je n’accrochais pas aux sports collectifs et j’étais désireux de transformer mon corps car j’étais complexé. Pendant 6 ans, je me suis contenté de pratiquer la musculation sans ambition particulière et sans effort démesuré. Tout est venu à l’âge de 26 ans suite à la découverte d’un diabète de type 1 qui m’a fait perdre 10 kg sur 2 mois et qui m’oblige maintenant à ne pas faire trop d’excès. Suite à ça j’ai décidé de me donner à fond dans le bodybuilding. Une fois mon traitement établi, j’ai très vite récupéré les kilos perdus et j’en ai gagné d’autres. Sur l’espace de 3 ans je suis passé de 85 kg à 110 kg à la sueur de mon front.

F : Avez-vous pratiqué ou pratiquez-vous encore d’autres sports ?
G : J’ai pratiqué le basket-ball adolescent et dans le cadre de ma préparation actuelle je cours et fais du vélo.

F: Quel est votre principal objectif ?
G : Participer aux compétitions nationales et internationales jusqu’à l’obtention d’un titre important.

F : Comment vous entrainez-vous ? Déroulez le menu de votre séance… Du cardio ? un entrainement très spécifique ? de quel genre?
G :
Je m’entraine 6 jours/semaine et pratique encore du cardio le dimanche. Mes séances durent 2h, je travaille en split routine, c’est-à-dire 2 groupes de muscles par jour voire 3. En comptant 1 gros muscle et 1 ou 2 petits.
Je suis actuellement en préparation pour 3 compétitions de bodybuilding qui ont toutes lieu en mai. Je suis un programme précis qui consiste à spliter 2h de cardio au total en 2, 3 ou 4 fois/semaine. En période de masse, n’ayant pas une très forte tendance a prendre du gras, je ne fais que 30 minutes de vélo par semaine pour entretenir le cœur.

F : Et pour la diète, est-ce que vous êtes strict au quotidien, ou est-ce que vous faites des exceptions lorsque vous sortez? Vous faites comment pour tout concilier ?
G : Actuellement je suis très strict, mes compétitions ont lieu dans 6 semaines et j’ai encore quelques dernières graisses à éliminer. En ce moment, aucune exception ! Mais en dehors de la sèche et en période de masse, oui, je m’autorise des excès.

F : Faites-vous des périodes de sèche ? de prise de masse ? expliquez-nous…
G : Comme je l’ai dit, je fais ici une belle sèche depuis 2 mois en vue des championnats. Il y a 1 an, j’en ai tenté une pour du beurre. Le reste du temps je suis en prise de masse.

F : Surveillez-vous toujours votre pourcentage de masse grasse ? Comment mesurez-vous vos performances ?
G : Je ne le surveille pas toujours. Depuis 2 mois, un relevé de mon taux a lieu avec mon coach toutes les 2 semaines; en fonction des résultats, on adapte le régime.

F : Votre point de vue sur l’entrainement intensif ?
G : Au plus on s’entraine, au plus il doit y avoir d’efforts alimentaires et de sommeil. C’est un type d’entrainement comme un autre mais alors il faut respecter les autres efforts à faire à côté pour ne pas épuiser le corps et être en échec.

F : Quels sont vos exercices préférés et ceux que vous n’aimez pas ?
G : Comme beaucoup de bodybuilders j’adore ma séance de pecs’. Contrairement à avant, je commence à prendre du plaisir quand je travaille mes jambes à fond comme je le fais.

F : Quels sont vos points forts ? De quoi êtes-vous le plus fier dans votre physique?
G : Je suis fier de mon dos large et de mes épaules.

F : Et vos points faibles ?
G : Je suis perpétuellement insatisfait, mais en particulier de mes mollets, mes abdos inférieurs et je trouve que mes pectoraux manquent de largeur.

F : Quel type d’entrainement a donné pour vous les meilleurs résultats ?
G : Un entrainement lourd, lent et des mouvements bien contrôlés.

F : Préférez-vous l’entrainement avec haltères ou sur machines ?
G : J’aime vraiment les 2.

F :  Comment conciliez-vous votre travail avec la musculation ?
G : Actuellement, mon horaire de travail est très léger et, pour cette préparation, j’avoue que c’est beaucoup plus facile. Quand j’ai de grosses charges de travail, je peux avoir difficile de concilier les 2. Je le fais mais, dans ces périodes là, je n’ai pas le temps de faire autre chose.

F : Prenez-vous des suppléments ? lesquels et dans quel but ?
G : Whey Protein, Bcaa, Glutamine, No booster, Carnitine. Dans le but d’apporter un maximum à mes muscles pour qu’ils se développent au mieux car, à mon poids actuel et pour ma morphologie de base, il n’est pas évident d’évoluer aussi bien qu’à mes débuts.

F : A quelles compétitions avez-vous participé ? Pourquoi ?
G : Je vais participer au championnat des 3 frontières organisé par la NAC Belgium, à la Holland Cup de la WBPF et au championnat de Belgique de la BPF.

F : Quels sont vos athlètes de référence ?
G : Je trouve Phil Heath et Shawn Rhoden vraiment exceptionnels !

F : Quelle est votre position sur le dopage ?
G : Chacun est libre de faire ce qu’il veut avec son corps.

F : Quel conseil perso donneriez-vous à un débutant ou à quelqu’un qui souhaite progresser radicalement ?
G : Assiduité, régularité et surtout un suivi alimentaire.

F : Quels sont vos projets ?
G : J’aimerais ouvrir ma propre salle de fitness prochainement.

F : Vous n’en avez jamais marre de la musculation ? Qu’est-ce qui vous motive pour continuer dans cette voie ?
G : C’est devenu un mode de vie, cela fait partie de mon quotidien, ça m’apporte beaucoup de choses positives et je prends du plaisir à transformer mon corps.

Merci Geoffrey !

 

Share Button
(3 votes, Moyenne: 4,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire