Compléments alimentaires et risque, on ne peut pas laisser dire…

Le conseil par téléphone est essentiel

Dans la revue de presse de ces derniers jours, les journaux s’en sont pris une fois de plus aux compléments alimentaires. A croire qu’ils dérangent. C’est en effet une question qui revient régulièrement, celle de la sécurité des compléments alimentaires. A l’heure où les scandales sont nombreux dans les laboratoires pharmaceutiques, on ne peut pas une fois de plus accuser les compléments alimentaires d’être dangereux.

Bien sûr, ils ne sont pas anodins car ce n’est pas de la poudre (aux yeux!), mais qu’il s’agit de vrais ingrédients aux actions précises. Mais aussi vrai que l’eau à fortes doses ou le café peuvent tuer, les compléments alimentaires sont potentiellement nocifs si on en abuse, si on les mélange et si on les surdose. Les compléments alimentaires sont naturels mais induisent une réaction physiologique (sinon ils n’auraient pas non plus d’effet positif) et leur utilisation doit être prise au sérieux, de même que les conseils d’utilisation.

Selon l’ANSES, les effets indésirables qui leurs sont reprochés sont cardiovasculaires (tachycardie, arythmie et accident vasculaire cérébral) et psychiques (troubles anxieux et troubles de l’humeur) au même titre qu’une surconsommation de café … L’ANSES ne condamne pourtant pas les machines expresso …

Mais on ne peut pas les accuser de vous vouloir du mal alors qu’ils sont justement faits pour vous faire du bien, là où peut-être vous ne trouvez pas de réponse. Toutefois pour se sentir en sécurité, et éviter les pièges, il y a quelques règles à respecter avec les suppléments que nous vous rappelons ici.

 

Les règles à respecter

Le choix de la boutique

Achetez non sur des sites étrangers vendant carrément des anabolisants, mais sur des boutiques ayant pignon sur rue ou une bonne réputation. N’achetez jamais un complément à quelqu’un qui vous le propose dans un vestiaire, sans savoir ce que vous achetez vraiment. Sur internet, aussi il est facile de voir si une boutique existe depuis longtemps, a des avis positifs, est recommandée par les utilisateurs ou est joignable par téléphone avec un N° non surtaxé ! De même, soyez attentif aux compétences de la personne qui vous conseille, elle doit avoir un diplôme dans le milieu de la nutrition et être capable de vous passer une personne plus compétente, si besoin.

La réglementation française

Bien que parfois peu souple en matière de dosages (elle se tient sous les seuils européens et américains pour la caféine, la créatine et un grand nombre de vitamines), elle garantit la sécurité des consommateurs et offre un cadre strict à ce statut parfois assez vague des compléments alimentaires. Les sociétés basées en France ou vendant en France sont obligées de s’y conformer. Pour le consommateur, c’est un vrai gage de sécurité.

Les dosages

Les dosages proposés dans les formules sont en rapport avec la réglementation, c’est pourquoi les suppléments sont livrés avec un mode d’emploi. Respecter les doses recommandées est non seulement important pour votre santé mais aussi, parce que le fait de doubler les doses ne les rendra pas plus efficaces!

Les associations

De même que si vous ne dites pas à votre médecin quels autres médicaments vous prenez, il ne pourra pas vous garantir que celui qu’il vous prescrit est adapté, pour les compléments alimentaires c’est la même chose. Associer des suppléments pour des objectifs différents, voire achetés dans des boutiques différentes (parapharmacie, boutique de nutrition et site internet…) peut conduire à un surdosage de certaines vitamines par exemple, ce qui n’est pas anodin (ne jouez pas aux apprentis chimistes ou nutritionnistes simplement parce que vous avez lu plusieurs articles sur la nutrition). Quant à la créatine, certes ce mot fait toujours peur, et il est facile de dépasser les doses en associant plusieurs suppléments qui en contiennent, mais il faut savoir que la réglementation française préconise des doses 3 fois inférieures à celles des américains. Pourtant, nous ne sommes pas génétiquement si différents…

Le bon sens

Aujourd’hui, il est facile de se documenter et de s’informer mais faites vous aider par une personne compétente pour faire le tri dans les informations et mieux comprendre ce qui vous est adapté. Comme pour tout, il est question de bon sens, les abus ne sont jamais profitables que ce soit en alimentation, en sport, ou en suppléments. Si cela devient une addiction, si vous n’êtes plus capable d’aller vous entrainer sans votre pré-workout, il est peut-être temps de vous remettre en question ? Certains sont « sport addicts », d’autres carrément orthorexiques (obsédés par leur alimentation), les excès ne sont jamais bons. Comme le disait Paracelse « Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison ».

Le conseil en cas de doute

S’il y a un numéro de téléphone, appelez, vous serez rassuré et vous pourrez demander à des experts de vous conseiller. La boutique sur laquelle vous commandez régulièrement est celle qui connait votre historique et la personne que vous appelez saura vous aiguiller mieux que quiconque en fonction de votre objectif. S’il faut faire une pause dans les cures que vous suivez ou ne pas mélanger deux compléments, elle vous le dira avec honnêteté.

En suivant ces quelques règles de bon sens, vous pourrez profiter uniquement des effets positifs des compléments alimentaires et les utiliser au mieux, sans mettre votre santé en danger.

Photo Shutterstock.com/Stefano-Cavoretto

Share Button
(6 votes, Moyenne: 3,83/5)
Loading...

Ecrire un commentaire