Musculation N°17 – Ne pas se reposer pour progresser

Le repos est indispensable

Vous lisez les magazines, vous vous informez en ligne, vous écoutez les gars à la salle, mais malheureusement on entend beaucoup d’idées fausses et on trouve tout et n’importe quoi sur le web.
Nous avons identifié 20 idées reçues sur la musculation qui ont la vie dure jusqu’à devenir de véritables mythes et nous avons décidé de casser ces mythes, un par un, pour vous aider à démêler le vrai du faux.
Voici dans notre série le dix-septième casse » de mythe (prononcer « le casse de Mayte », bien sûr !).
Si vous en connaissez aussi, ou si vous avez des doutes sur ce que vous avez lu ou entendu, n’hésitez pas à le partager avec nous!

Mythe N°17 : Je ne me repose que très peu dans l’année car j’ai peur de régresser !

Là aussi on est face à une crainte très répandue. Il est tellement difficile d’avoir des résultats visibles qu’on craint d’arrêter la musculation ne serait-ce qu’une semaine. Au contraire, ne pas se reposer durant un court intervalle, au moins tous les 4 mois est une erreur qui va vous conduire directement au sur-entrainement ! Le sur entrainement est plus fréquent que le manque d’entrainement, car on est tellement motivés, on a tellement envie de progresser qu’on a tendance à en faire trop, à sur-solliciter les muscles. Le surentrainement se caractérise par une fatigue persistante, une baisse de l’appétit et de l’humeur. Plus grave : il conduit inévitablement à une baisse des performances, une réduction de la masse musculaire et à la blessure. Donc le contraire de ce que vous recherchez, sans doute, le gain de masse musculaire. Reposez-vous régulièrement au moins une semaine. Souvenez-vous que «le trop ( comme le mieux) est l’ennemi du bien ».

Photo Shutterstock.com/Djordje Djurdjevic

Share Button
(Pas encore de votes)
Loading...

Ecrire un commentaire