Avantages des protéines pour la sèche

The Good fit sport et alimentation pour les sportifs

Savez-vous pourquoi les protéines sont les championnes de la nutrition pour un objectif de perte de graisse ? Voici 5 raisons d’en consommer sans modération ou presque!

Favorisent la thermogenèse

Premièrement, elles favorisent la thermogenèse, c’est-à-dire que le processus de leur digestion augmente la température corporelle et brûle davantage de calories. Manger des protéines augmente donc les dépenses énergétiques et le métabolisme de base.

Protègent la masse maigre

Deuxièmement, elles protègent la masse maigre et les muscles de la fonte occasionnée par les restrictions caloriques, en allant chercher les calories dont le corps a besoin en priorité dans les réserves de graisse.

Ne sont pas stockées

Troisièmement, les protéines, même si on en consomme beaucoup, ne sont pas programmées pour être stockées sous forme de graisse, contrairement aux glucides et aux lipides qui disposent de leurs propres réserves. Toutefois le corps est capable de transformer les acides aminés en énergie mais cela se fait au détriment des muscles .

N’élèvent pas l’insuline

Quatrièmement, les protéines stimulent beaucoup moins la sécrétion d’insuline, hormone dont le rôle est de limiter la perte de graisse, que ne le font les glucides.

Limitent l’appétit

Cinquièmement, les protéines réduisent l’appétit mieux que tout autre aliment. On dit qu’elles coupent la faim.

Ainsi, en maintenant un apport protidique élevé, que ce soit avec des sources de protéines alimentaires ou des protéines en poudre, vous avez les moyens d’accélérer la perte de graisse et d’éviter la reprise de gras.

Noter l'article
Aucun vote
Avantages des protéines pour la sèche
Savez-vous pourquoi les protéines sont les championnes de la nutrition pour un objectif de perte…
0 sur 5 0 votes
#coach
#1
La distance entre tes rêves et la réalité s'appelle l'action
#2
Le mental est un muscle qui a aussi besoin d'entrainement
#3
Si te le fais, fais-le avec passion
Bien choisir sa protéine : une question de bon sens